in

Les Métiers du Futur, nouveau livre d’Isabelle Rouhan | par Valentine Levacque pour DOCaufutur

A quoi ressemblera le marché du travail dans 10, 20 ans ? Quels métiers exerceront nos enfants ? Dans quel environnement et pour combien de temps ? Isabelle Rouhan s’interroge sur les mutations qui nous attendent en termes de métiers dans son dernier livre Les Métiers du Futur, écrit en collaboration avec Clara Doïna Schmelck, publié chez First Editions.

Aborder un dialogue sur les métiers du futur

Fondatrice du cabinet de recrutements de talents Colibri, Isabelle Rouhan a contribué pendant plus de 20 ans à la conduite du changement digital aussi bien chez Renault que chez Havas ou encore chez Facebook. Aujourd’hui, c’est dans les locaux d’OpenClassrooms, dans le 10ème arrondissement parisien, qu’a lieu le lancement de son premier livre. S’ouvre un dialogue sur le thème de son livre : les métiers du futur.

L’idée de ce livre est née chez Isabelle d’une discussion personnelle avec ses fils et d’un constat professionnel avec ses clients. D’une part, à la question « et tu veux faire quoi plus tard ? » ses fils imaginent des métiers qui n’existent pas encore. Tout comme d’autre part, dans son quotidien de chasseur de tête, elle rédige beaucoup de créations de postes. « D’après le think Tank l’Institut du Futur, dans 85% des cas, les métiers du futur n’existent pas encore. J’ai eu envie de tirer le fil et d’interviewer des professionnels (au total une trentaine), pour voir comment se dérouler ces mutations liées au digital dans nos quotidiens. ».

Quid de l’IA

Pour l’auteur, nous vivons une quatrième Révolution Industrielle : celle de l’Intelligence Artificielle (IA) et de l’accélération du digital. « La moitié des heures travaillées en France sont potentiellement automatisables d’ici 2022, soit 5% des emplois qui pourraient totalement disparaître. Mais 60% des métiers vont être partiellement impactés. C’est à cela qu’il faut se préparer ». Dans son livre, Isabelle Rouhan définit trois typologies de métiers basées sur le degré d’automatisation. Les métiers qui vont évoluer, ceux qui sont en révolution et ceux qui représentent une innovation radicale.

Quel que soit son métier, Isabelle Rouhan est formelle : « Je suis convaincue que l’innovation radicale et l’IA ne pourront pas se passer d’une réflexion éthique sur ce qu’on met derrière les algorithmes, comment et par qui ils sont construits. Cette progression doit se faire pour le bien de tous. »

« La digitalisation, quand c’est bien fait, remet de l’humain dans les tâches effectuées ! » rappelle d’ailleurs Henri Metzger qui a rejoint OpenClassrooms en 2016 et qui dirige aujourd’hui le département des solutions dédiées aux entreprises. En effet, automatiser les tâches rébarbatives permet de se concentrer sur des tâches à valeur ajoutée qui nécessitent de la réflexion.

Des nouveaux métiers au service de l’employabilité

Dans son livre, Isabelle Rouhan présente l’IA comme une véritable avancé pour développer l’employabilité. Pour l’auteur, il s’agit d’un vecteur de changement positif et constructif. Dans les années 1970, la durée de vie d’une compétence technique était de 40 ans ; aujourd’hui sa durée de vie est de 18 mois. L’occasion de repenser le marché du travail.

Henri Metzger l’atteste : la digitalisation change tous les métiers et les remet en cause. Leader de la formation en ligne, la mission principale d’OpenClassrooms est d’apporter les bonnes compétences aux bonnes personnes afin d’augmenter la compétitivité de la France. « Notre positionnement est celui de l’agilité de l’apprentissage. Il est nécessaire de remettre en permanence à jour ses compétences ».

De ce témoignage, Isabelle en a construit la fiche métier du professeur du futur. Celui qui remet de l’humain au cœur de la pédagogie. L’enseignant du futur sera celui qui conçoit un cours sur un sujet dont il est professionnel et qui donnera envie à ses étudiants de se perfectionner dans ce domaine. Il enseignera une matière et transmettra une compétence par un cours mêlant aussi bien les connaissances à acquérir que des projets terrain à effectuer en groupe.

Le but est que l’apprenant arrive avec des compétences en accord avec le marché du travail. Le professeur du futur ne devra surtout pas être déconnecté du monde de l’entreprise. En effet, c’est à lui qu’incombe la responsabilité d’apporter une vue métier. Si les études prédissent la disparition de 6 millions d’emplois avec le digital, c’est aussi 15 millions qui vont apparaître en Europe.

Les trois principaux enseignements de ce livre

  • Il est nécessaire de se reformer toute sa vie pour parer l’obsolescence des connaissances.
  • Les métiers de services à la personne sont en plein essor grâce au digital qui permet de réinvestir du temps dans la relation humaine.
  • L’agilité et la diversité sont les deux meilleurs leviers pour faire face à la pénurie de métier dans le digital.

Pour Henri Metzger, la clef pour être épanoui est de devenir un apprenant agile. Il faut avoir l’humilité de se dire que ses compétences vont évoluer. « Nous devons entrer dans un apprentissage permanent. Se mettre dans une posture pour accueillir la compétence de demain ».

Isabelle Rouhan conclut en évoquant la responsabilité des pouvoirs publics et des citoyens. « Le digital va permettre d’automatiser 30% de notre métier, il existe une vraie responsabilité à bien utiliser ce temps. Il faut réussir à organiser une éthique et un cadre durables ».

Written by Valentine

Arrivée sur terre il y a quelques lustres, Valentine entre aujourd’hui dans le métier de la communication.
C’est non sans intrépidité qu’elle a intégré la Sorbonne en philosophie après une classe préparatoire littéraire (A/L). Après un mémoire sur la place de l’éthique dans la société actuelle à partir d’Aristote, Valentine poursuit son cursus en éthique appliquée.
Autrement dit elle s’intéresse aux actions des entreprises et des institutions publiques, proposant alors des solutions de conseil afin d’accompagner leurs prises de décision. Au coeur de l’économie numérique, les rouages de la communication autour de l’innovation la passionnent.
C’est pour cela que Valentine a rejoint l’équipe de Tikibuzz, une agence de communication et de marketing, en 2018.
Aujourd’hui, elle a le plaisir de s’aventurer sur le terrain de l’éditique et de la gestion de la communication client, afin de vous proposer chers lecteurs, des reportages et des témoignages pour votre média DOCaufutur.