in

Maîtriser son identité numérique, oui mais comment? Maud Laurent pour DOCaufutur

Chaque jour, par notre activité sur Internet, nous laissons derrière nous des traces de notre vie privée ; ces empreintes numériques ne sont pas sans conséquences. A l’ère des réseaux sociaux et de la googlisation, gérer son identité numérique est devenu une nécessité. 

« La mémoire humaine est sélective, d’une part, et oublie beaucoup avec le temps, d’autre part. Ce qui n’est pas le cas du numérique, qui lui, enregistre et stocke tout » prévient Hélène Piment, Product Owner chez ContentSide et Docteure en Sciences de l’Information et de la Communication.

Pour être visible sur la toile, la chercheuse propose de fragmenter au maximum les informations que l’on souhaite mettre en avant, autrement dit de ne pas tout mettre au même endroit.

« Pour être sûr de maîtriser ses données personnelles, il peut être judicieux de créer son site ou son blog en achetant le nom de domaine contenant son prénom et son nom de famille et en choisissant un hébergeur sûr ».

Travailler son e-réputation est un travail de longue haleine. Hélène Piment conseille d’opérer une veille permanente en créant des alertes à son nom ainsi qu’en se « googlelisant » régulièrement.

LE RGPD permet d’exercer son droit à l’oubli

La CNIL nous donne des astuces pour supprimer une photo ou une information gênante sur Internet.

« Grace au RGPD (Règlement Général pour la Protection des Données), il est plus simple et rapide d’exercer votre droit à l’oubli ! Pour effacer une photo sur un site, rendez-vous en bas du site de l’organisme. Un onglet « données » ou « vie privée » vous propose un moyen de contact pour demander l’effacement du contenu dans un délai d’un mois. En parallèle de cette démarche, et si le site ne propose aucun moyen de contact, vous pouvez directement demander au moteur de recherche de ne plus associer votre nom et prénom à ce contenu. En cas de refus, vous pouvez saisir la CNIL à l’aide d’une plainte en ligne » explique Thomas Bizet, chef de service adjoint du service des relations avec les publics.

A la CNIL, 1/3 des plaintes concernent des problèmes de réputation en ligne.

Comment travaillent les nettoyeurs du web ?

Ce n’est pas le Dirigeant fondateur de Net-wash qui contredira ce chiffre. Stéphane Alaux travaille principalement pour des e-shops, des VIP et des hommes d’affaires. Pour lui, les 10 premiers résultats qu’affiche google – c’est-à-dire sa première page – sont un véritable espace de travail pour tout professionnel. Cette première page doit impérativement être maîtrisée.

« Une crise d’e-réputation peut impacter considérablement un chiffre d’affaires ou même conduire à une faillite ».

L’entreprise Net-wash a pour mission de maîtriser l’algorithme des moteurs de recherche pour les influencer. Des informations négatives (articles de presse, commentaires négatifs, etc) sur leurs clients ne sont pas supprimées mais sont « enfouies » dans des pages lointaines de résultats Google.

« Pour ce faire, nous créons des surfaces de contenus numériques plus neutres ou positifs sur notre client, comme des articles de blog, des interviews, des post sur les réseaux sociaux, etc. »

Grâce aux techniques de SEO, ces contenus remontent et prennent la place des contenus négatifs qui se voient être relégués.

Written by Corinne

Depuis plus de 25 ans dans le métier de la communication et du marketing, Corinne a démarré sa carrière à la télévision avant de rejoindre une agence événementielle. Curieuse dans l’âme, elle poursuit sa carrière dans l’IT et intègre une société de conseil en éditique puis entre chez un éditeur de logiciels leader sur son marché, SEFAS. Elle est ensuite nommée Directrice Communication chez MGI Digital Graphic, constructeur de matériel d’impression numérique et de finition international coté en bourse. Revenue en 2008 chez SEFAS au poste de Directrice Marketing et Communication groupe, elle gère une équipe répartie sur 3 géographies (France, Etats-Unis et Angleterre), crée le groupe utilisateurs de l’entreprise et lance un projet de certification ISO 9001, ISO 14001 et ISO 26000 couronné de succès.
Pendant 7 ans membre du conseil d’administration de l’association professionnelle Xplor France et 2 ans sa Présidente, Corinne a créé dès 2010 TiKibuzz, son agence de marketing et de communication.
Elle devient Directrice de la Communication en charge des Relations Presse, du Lobbying et du marketing digital chez DOCAPOST, groupe La Poste, durant 3 ans avant de rejoindre la start-up FINTECH Limonetik, en 2013. C'est cette même année qu'elle crée votre média professionnel, DOCaufutur, l'avenir du document.