Définir une bonne stratégie SEO à l’heure du Big Data – Morgane Palomo pour DOCaufutur

Vous cherchez la meilleure stratégie pour que vos contenus soient visibles ? Vous souhaitez apparaître dans les premiers résultats de recherches Google ? Mettez le Big Data au service de votre stratégie SEO ! DOCaufutur, invité au petit-déjeuner Activis, agence de référencement et de marketing digital spécialisée dans la génération de trafic qualifié et l’optimisation de la conversion, vous livre ici quelques secrets.

Tout d’abord il est important que vous compreniez la chose suivante : une stratégie SEO est un travail de longue haleine. Ne rêvez pas! Ne demandez pas à votre prestataire un engagement de résultats précis sur une période donnée; cela serait de l’ordre de la boule de cristal! Les algorithmes de Google évoluant rapidement, il s’agit de définir une stratégie sur le long terme. Cela vous évitera de devoir faire une mise à jour de votre stratégie de mots clefs tous les quatre matins, entre autre!

Cela étant, entrons dans le vif du sujet ! Aujourd’hui, Google reçoit 3,3 milliards de recherches journalières, dont 15% sont totalement inédites. Pour répondre aux 500 millions de requêtes inconnues quotidiennes les résultats proposés sont de plus en plus liés au champ sémantique de notre recherche et non plus à une correspondance exacte intégrant les mots clés de notre requête.

Adopter une stratégie sémantique ciblée et riche sur l’ensemble de votre site vous rendra légitime aux yeux de Google sur une multitude de requêtes.

Comment définir une stratégie SEO appuyée sur une réflexion sémantique adapté ?

Les enjeux du Big Data

Lié au développement du e-commerce et du marketing digital, le concept de Big Data se popularise en 2012. Il traduit le fait que les entreprises font face à des volumes croissants de données à fort enjeux commercial et marketing.

À l’origine disséminées dans plusieurs bases, les données sont aujourd’hui (régulièrement) centralisées et mutualisées pour répondre à différents enjeux :

  • Traiter un plus gros volume de données
  • Augmenter la vitesse de traitement
  • Mutualiser les sources de données pour une plus grande variété d’informations
  • S’appuyer sur des éléments tangibles pour une plus grande véracité des informations
  • In fine, apporter de la valeur aux données récoltées

Big data & décisionnel, quel lien avec le SEO ?

Le Big data permet de comprendre à la fois la typologie, la nature et le volume de données à exploiter. Et cela dans un objectif de micro-segmentation servant une stratégie marketing one-to-one. L’idée : construire une relation ciblée avec vos consommateurs.

Oui mais comment ?

Imaginez un instant que vous puissiez avoir accès à une vision exhaustive de l’ensemble des mots clés composants votre secteur d’activité. Vous seriez alors à-même de prendre l’ascendant sur vos concurrents en tirant des enseignements simples, utiles et stratégiques.

Pour ce faire voici quelques éléments d’analyse sémantique qui vous aideront à construire votre stratégie SEO.

1.     Définition de vos mots clefs porteurs :

Vous devez définir les mots et expressions clés encadrants les grandes thématiques de votre secteur, et plus particulièrement de votre offre, qui vous semblent les plus pertinents.

Il existe 4 typologies de requêtes web :

  • Navigationnelles : le moteur de recherche est utilisé comme un annuaire d’adresses web
  • Informationnelles : Recherches non transactionnelles demandant une réponse rapide
  • Commerciales, de prospection : recherche d’informations sur un produit ou un service, prospection en vue d’une transaction future
  • Transactionnelles : Faire un achat, trouver une entreprise demander un devis

Pour répondre à ces recherches, l’index de Google est mis à disposition des internautes; il s’agit de la plus grande base de données publiques. Une véritable mine d’or pour votre réflexion sémantique !

Les informations y sont présentes de manière non structurées :

  • Produites par différents acteurs (entreprises, marques, consommateurs, prospects, internautes, salariés …)
  • Sous différentes formes (longueur de phrase, qualité de langage et d’orthographe, langues ..)
  • Elles correspondent à différents supports (site internet/extranet, articles de blogs, réseaux sociaux, webzines, réclamations, plateformes collaboratives, verbatimes …)

Demandez-vous quel(s) type(s) de requête(s) effectuent les internautes pour parvenir jusqu’à vous; et définissez en fonction une liste de requêtes dites requêtes amorces.

2.     L’Audit sémantique

Vous pouvez maintenant commencer votre audit sémantique. Activis présente sa méthode :

Se dessine alors l’écosystème digital de la demande. On y distingue les expressions cœur de métier et périphériques ainsi que leur volume de recherches mensuelles minimum.

L’étude permet d’établir un corpus sémantique complet et de classer les mots clés en clusters thématiques (nuages de mots se rapportant au sujet principal).

Exemple de cluster sémantique présenté par Activis :

 

Il s’agit ensuite d’identifier les sites prenant la parole sur la thématique analysée. S’agit-il de sites institutionnels, généraliste, de forums, de blogs, de site informatifs … Cela va vous permettre d’identifier votre potentiel SEO.

Pour cela, comparez les volumes de recherches mensuelles de chaque expression avec votre volume de présence actuelle et potentielle sur chaque expression. En clair, classez les expressions de la plus recherchée à la moins recherchée. Parallèlement, pour chacune des expressions, relevez votre volume de présence par exemple :

Votre thématique est le bien-être. Imaginons qu’il ressorte de l’analyse que la demande digitale la plus élevée est « super aliment ». Vous remarquez par ailleurs que votre volume de présence sur cette expression n’est que de 5 … voilà une super opportunité pour vous ! Au contraire si vous êtes très présent sur la recherche « bienfait des orties »; mais que cette expression est la moins recherchée sur votre thématique, pas la peine d’y passer plus temps.

3.     Définissez votre stratégie éditoriale en fonction de priorités :

Il est aussi pertinent de s’intéresser aux résultats de vos concurrents ! S’ils sont tous déjà très présents sur l’expression « super aliment », vous risquez de passer inaperçu sur ce sujet. Intéressez-vous principalement aux expressions qui rencontrent une forte demande digitale et sur lesquelles peu de concurrents se positionnent.

Il s’agit d’explorer de nouveau territoire. Définissez votre stratégie SEO de manière à être présent là où vos consommateurs/prospects vous cherchent. Mais ne vous noyez pas dans la masse de vos concurrents, différenciez-vous !

Enfin lors de la mise en œuvre de votre stratégie SEO posez-vous les questions suivantes :

  • Quels sont les mots clés sur lesquels vous êtes bien référencés et que vous devez continuer à défendre ?
  • Quels sont les contenus à optimiser ou à développer ?
  • Enfin quels contenus devez-vous créer ?

Penser également à exploiter les résultats des moteurs de recherches internes à votre site ! Ils vous donneront des indications sur ce que vos prospects et consommateurs recherchent au sein même de votre site. Cela vous aidera également à déterminer quels sont les informations qui sont demandées mais difficilement accessibles par exemple.

Maintenant que vous avez saisi les enjeux du Big Data pour votre stratégie SEO, comment créer un contenu efficace ?

6 règles pour un contenu SEO-Friendly

            Connaître sa cible

Travaillez vos persona (personne fictive qui représente un groupe cible) et tenez-vous-y ! Si vous n’avez pas une connaissance pointue de votre cible (âge moyen, fonction, professionnels ou particuliers …) il sera difficile d’intégrer les bons mots-clés et vous ne toucherez pas la bonne cible.

            Choix du mot clé et travail du champs sémantique

Si vous avez tenu jusque-là -on vous remercie :o)- vous avez compris l’importance des mots clés ! Après avoir scrupuleusement analysé et sélectionné le mot clé le plus adapté vous voici maintenant à l’étape de la création de contenu.

Vous devez y intégrer votre mot clé principal mais également son champ sémantique. Utilisez par exemple des synonymes.

            Créer un contenu unique et qualitatif

L’objectif premier de Google reste de permettre aux internautes de trouver ce qu’ils recherchent. La pertinence et la qualité de vos contenus sont donc cruciales. Évitez donc de répéter ostensiblement votre mot clé car vous serez pénalisé.

On vous glisse ici la méthode des 5W. Cette méthode vous aide à structurer l’information et déterminer ce que l’internaute veux connaître en premier. Pour cela il vous faut répondre à ces 5 questions :

  • Who ? : à qui parle-t-on ? A-t-il un historique? est-ce un client ? en gros, qui est concerné par l’information ?
  • What ? : quelle est l’information principale que vous souhaitez transmettre ?
  • When ? : quand cela s’est-il produit ou à quelle date l’événement va-t-il avoir lieu ? quand l’information est-elle valable ?
  • Where ? : d’où vient l’information ?
  • Why ? : Pourquoi l’information est-elle importante ? en quoi va-t-elle intéresser le lecteur ?

Avec cette méthode, vous aurez par la même occasion moins de chance de vous retrouver devant un document de travail rempli de notes – sans doute très intéressantes – mais sans aucun plan.

Pour un contenu facilement lisible, quelques règles de rédaction web :

  • Faites des phrases courtes, voix active, impératif et présent historique
  • Utilisez des mots et tournures simples
  • Et un Langage conviviale et interactif
  • Limitez le jargon spécialisé

Optimiser les balises, les titres, descriptions et autres URL

Les balises META title et description apparaissent lors d’une recherche.

La balise title doit contenir le mot clé, la balise description se doit d’inciter au clic. Attardez-vous à la rendre aussi attractive qu’une bouteille d’eau fraîche au milieu du Sahara. Mais soyez concis ou vos balises META seront tronquées.

L’URL doit être optimisé avec des mots clés – sans en abuser! Rendez-là lisible et courte, pour cela il est conseillé d’enlever les mots inutiles, les déterminants, prépositions et autres articles.

Le titre et les sous-titres doivent se succéder de manière hiérarchique comme dans un document Word. Placez votre mot clef dans le titre (H1). Il doit donner envie de consulter la page. Pensez vos sous-titres (H2, H3) pour le SEO!

            Pensez aux liens

Pour votre stratégie SEO, n’oubliez pas votre maillage interne ! Les liens internes sont très utiles pour faire découvrir d’autres sujets annexes présents sur votre site ; et ainsi augmenter leur temps de présence.

Pensez également au netlinking, pilier du SEO. Les liens entrants / externes peuvent également booster votre visibilité s’ils proviennent de sites de qualité traitant la même thématique.

            N’oubliez pas les images

On a tendance à les oublier pourtant elles font partie du contenu et vous donnent une visibilité non négligeable. Les internautes seront plus enclins à cliquer sur votre contenu si une belle image l’accompagne, notamment sur les réseaux sociaux.

Quelques pistes pour les optimiser :

  • Renommez le fichier avec des mots clés séparés par des tirets
  • Effectuez un redimensionnement avant le transfert vers votre site
  • Soyez attentif à ne pas utiliser d’images trop lourdes qui pourraient ralentir la vitesse de chargement de votre page
  • Donner à l’image un titre claire comportant un mot clé
  • Remplissez la balise alt
  • Renseignez la légende
  • Préférez le format .jpg

Mesurez la performance de vos actions

Pour réussir pleinement l’optimisation de stratégie de référencement il est important de définir un tableau de bord de suivi des performances de vos actions SEO.

Pour se faire, en référencement naturel comme en marketing, il est important de garder constamment un œil sur les indicateurs de performance ou KPI. Vous pourrez ainsi mesurer, une fois vos optimisations implémentées, la position de vos pages et leurs évolutions.

A vous de définir les indicateurs clés selon votre activité et vos objectifs à court et long termes.

Quelques outils pour étayer votre stratégie SEO

Oncrawl

Permet d’identifier les forces et faiblesse de votre site en termes d’optimisation on-page. L’outils permet également d’analyser les cocons sémantiques d’un site web soient les liens entre les pages pour définir les pages faibles.

Beam pulse 

Analyse du comportement des visiteurs (heatmap, session de recording, A/B testing …)

Digimind 

Logiciel de veille d’analyse et de benchmark sur les réseaux sociaux et d’e-réputation de votre marque. L’outil vous permet également de cartographier les influenceurs référents sur notre thématique.

Fanvoice

C’est un site de co-création. Il réunit des marques et des consommateurs afin d’améliorer les produits et services ou d’en imaginer de nouveaux.

SEMrush

Outils d’audit sémantique & de veille concurrentielle. C’est un outil très complet qui vous permet de suivre très précisément les informations utiles relatives à vos mots clés. SEMrush vous permet également d’obtenir des informations précieuses sur vos sites concurrents.

Answer the public

Sur la base d’un mot clé, cet outil gratuit vous propose une liste de questions associées à votre thématique (du type 5W), des variations d’expressions clés et de sujets éditoriaux.

Ces outils vous sont fournis à titre indicatif et non exhaustif. Certains d’entre-deux peuvent s’avérer très coûteux; attention aux doublons de fonctionnalités si vous décidez d’en utiliser plusieurs!!! Nous vous conseillons également de vous tourner vers les agences spécialisées qui ont accès à ces logiciels (ou à d’autres) et vous fourniront également un rôle d’expertise conseil pour votre stratégie SEO.

  • Traitement d’analyse sémantique
  • Définir stratégie éditoriale, prioriser, évaluer

Ce qu’il faut retenir

En bref pour adopter une bonne stratégie SEO, vous devez capter les besoins et questions de vos clients ! Pour cela utilisez le Big Data, véritable mine d’or, et croisez toutes les sources de données possibles pour pouvoir ressortir des résultats pertinents. Et surtout mesurer le résultat de vos optimisations !

Attention cependant ! Ce processus peut s’avérer fastidieux et coûteux.

En fonction de vos besoins, il sera peut-être plus intéressant de s’adresser à un prestataire spécialisé. Un professionnel pourra par ailleurs analyser les résultats des audits et vous apporter, grâce à son expertise des recommandations adaptées.

Pour finir, résumons les étapes d’une stratégie SEO basée sur l’analyste du Big Data avec ce schéma

 

Morgane Palomo
Diplômée d'un master un brand management marketing, sa curiosité et sa soif de savoir ne sont étanchées. De nature créative, elle a su diversifier ses expériences. De la création graphique, à l'événementiel en passant par la communication interne et le marketing digital, elle s’est construit un savoir pluriel et avant tout polyvalent.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?