Tour d’horizon de l’économie numérique en Amérique Latine | par Arturo Galindo Baquero, correspondant DOCaufutur en Amérique Latine

Pour accélérer et faciliter l’essor de l’économie numérique, les gouvernements des pays d’Amérique Latine ont largement investi dans le développement de programmes centrés sur l’amélioration des technologies de l’information et des communications (TIC) . L’objectif étant de réduire principalement les inégalités induites par la répartition des revenus qui conditionnent l’usage d’Internet et l’accès aux services publics. Il était donc crucial d’ouvrir des accès alternatifs comme des HotSpots gratuits pour ceux qui n’avaient pas d’accès Internet à domicile ou sur leur lieu de travail. L’action des Etats est, dans ce contexte, nécessaire pour assurer l’équité dans l’accès et l’utilisation des TIC entre tous les citoyens .

1990-2000: les premières initiatives politiques publiques en matière de TIC apparaissent

Le Chili et la Colombie se sont rapidement positionnés en tant que pionniers dans la création de stratégies numériques nationales. Ces initiatives ont été soutenues internationalement avec des Sommets mondiaux sur la Société de l’Information (Cumbres Mundiales para la Sociedad de la Información – CMSI) en 2003 et 2005 ou encore l’intégration des TIC dans les Objectifs du Millénaire des Nations Unies et la mise en place de différents plans d’action régionaux sur la société de l’information en Amérique Latine et aux Caraïbes (eLAC 2007, eLAC 2010 et eLAC 2015).

L’Amérique du Sud s’est montrée très active dans la conception et la mise en place de programmes numériques. 21 des 23 pays concernés ont développé des stratégies dès 2005, année du lancement du processus eLAC (ensemble de projets et d’activités concrètes, avec des objectifs mesurables pour le développement de la société de l’information). 15 d’entre eux disposent actuellement de stratégies numériques actives! Depuis 2010, plusieurs pays ont développé, ou sont en train de développer, de nouveaux programmes comme l’Argentine, Barbade, l’État plurinational de Bolivie, le Chili, l’Uruguay, l’Equateur, la Colombie, le Mexique, le Panama et le Paraguay.

Des progrès au rendez-vous dans différents secteurs de l’économie numérique

Si l’on compare l’évolution des TIC dans cette région du monde par rapport à celles dans les pays de l’OCDE (Organisation pour de Coopération et de Développement Économiques) sur les 10 dernières années – grâce à l’indice de développement des TIC de l’Union Internationale des Télécommunications (ITU) des Nations Unies, on observe que les pays latino-américains progressent modérément mais que les principales réalisations (infrastructures et accès) et écarts (utilisation des TIC) sont en phase avec les stratégies mises en œuvre.

Selon le rapport de la CEPAL (Commission Economique pour l’Amérique Latine et les Caraïbes) des Nations Unies, la part de l’économie digitale en Amérique Latine représente au moins 3,2% du PIB de pays comme l’Argentine, le Brésil, le Chili et le Mexique; un chiffre cependant négligeable par rapport aux 5% des 27 pays de l’union européenne.

L’agenda 2030 pour le Développement Durable implique la réalisation conjointe de différents objectifs, en particulier des progrès en termes de croissance économique et de développement social et environnemental; ce qui est essentiel pour atteindre le plein emploi, promouvoir l’industrialisation et favoriser l’innovation !

Les nouvelles technologies jouent un rôle essentiel pour relever les défis de l’économie mondiale. Les objets connectés peuvent notamment améliorer les prestations des services de santé et permettre la construction de villes intelligentes et respectueuses de l’environnement. Pour combler l’écart entre les pays de cette partie du globe et les pays dits développés, il s’avère capital d’intégrer à la structure de production des pays en retard des activités et des secteurs ayant une forte connotation technologique et de savoir-faire numérique ainsi que des partenariats de production qui leur permettent de se développer rapidement et d’améliorer ainsi le niveau de vie des populations locales.

Arturo Galindo Baquero, basé à Bogota, est Consultant Stratégique en Technologies de l’Information et en partenariats Internationaux. Membre de la FNTC, il est un expert en EDI, factures électriques, archivage électronique, dématérialisation, Electronic messaging certified… et aussi en e-commerce, CRM, ERP et processus de certification ISO 9001. Son entreprise CONEC7A Soluciones est spécialisée en intégration de solutions technologiques complexes.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Tour d’horizon de l’économie numérique en Amérique Latine | par Arturo Galindo Baquero, correspondant DOCaufutur en Amérique Latine

5th février, 2017

Pour accélérer et faciliter l’essor de l’économie numérique, les gouvernements des pays d’Amérique Latine ont largement investi dans le développement de programmes centrés sur l’amélioration des technologies de l’information et des communications (TIC) . L’objectif étant de réduire principalement les inégalités induites par la répartition des revenus qui conditionnent l’usage d’Internet et l’accès aux services publics. Il était donc crucial d’ouvrir des accès alternatifs comme des HotSpots gratuits pour ceux qui n’avaient pas d’accès Internet à domicile ou sur leur lieu de travail. L’action des Etats est, dans ce contexte, nécessaire pour assurer l’équité dans l’accès et l’utilisation des TIC entre tous les citoyens .

1990-2000: les premières initiatives politiques publiques en matière de TIC apparaissent

Le Chili et la Colombie se sont rapidement positionnés en tant que pionniers dans la création de stratégies numériques nationales. Ces initiatives ont été soutenues internationalement avec des Sommets mondiaux sur la Société de l’Information (Cumbres Mundiales para la Sociedad de la Información – CMSI) en 2003 et 2005 ou encore l’intégration des TIC dans les Objectifs du Millénaire des Nations Unies et la mise en place de différents plans d’action régionaux sur la société de l’information en Amérique Latine et aux Caraïbes (eLAC 2007, eLAC 2010 et eLAC 2015).

L’Amérique du Sud s’est montrée très active dans la conception et la mise en place de programmes numériques. 21 des 23 pays concernés ont développé des stratégies dès 2005, année du lancement du processus eLAC (ensemble de projets et d’activités concrètes, avec des objectifs mesurables pour le développement de la société de l’information). 15 d’entre eux disposent actuellement de stratégies numériques actives! Depuis 2010, plusieurs pays ont développé, ou sont en train de développer, de nouveaux programmes comme l’Argentine, Barbade, l’État plurinational de Bolivie, le Chili, l’Uruguay, l’Equateur, la Colombie, le Mexique, le Panama et le Paraguay.

Des progrès au rendez-vous dans différents secteurs de l’économie numérique

Si l’on compare l’évolution des TIC dans cette région du monde par rapport à celles dans les pays de l’OCDE (Organisation pour de Coopération et de Développement Économiques) sur les 10 dernières années – grâce à l’indice de développement des TIC de l’Union Internationale des Télécommunications (ITU) des Nations Unies, on observe que les pays latino-américains progressent modérément mais que les principales réalisations (infrastructures et accès) et écarts (utilisation des TIC) sont en phase avec les stratégies mises en œuvre.

Selon le rapport de la CEPAL (Commission Economique pour l’Amérique Latine et les Caraïbes) des Nations Unies, la part de l’économie digitale en Amérique Latine représente au moins 3,2% du PIB de pays comme l’Argentine, le Brésil, le Chili et le Mexique; un chiffre cependant négligeable par rapport aux 5% des 27 pays de l’union européenne.

L’agenda 2030 pour le Développement Durable implique la réalisation conjointe de différents objectifs, en particulier des progrès en termes de croissance économique et de développement social et environnemental; ce qui est essentiel pour atteindre le plein emploi, promouvoir l’industrialisation et favoriser l’innovation !

Les nouvelles technologies jouent un rôle essentiel pour relever les défis de l’économie mondiale. Les objets connectés peuvent notamment améliorer les prestations des services de santé et permettre la construction de villes intelligentes et respectueuses de l’environnement. Pour combler l’écart entre les pays de cette partie du globe et les pays dits développés, il s’avère capital d’intégrer à la structure de production des pays en retard des activités et des secteurs ayant une forte connotation technologique et de savoir-faire numérique ainsi que des partenariats de production qui leur permettent de se développer rapidement et d’améliorer ainsi le niveau de vie des populations locales.

Arturo Galindo Baquero, basé à Bogota, est Consultant Stratégique en Technologies de l’Information et en partenariats Internationaux. Membre de la FNTC, il est un expert en EDI, factures électriques, archivage électronique, dématérialisation, Electronic messaging certified… et aussi en e-commerce, CRM, ERP et processus de certification ISO 9001. Son entreprise CONEC7A Soluciones est spécialisée en intégration de solutions technologiques complexes.

By
@coesteve1

Pin It on Pinterest

Share This

Share this post with your friends!

backtotop