Les acteurs de la silver économie participent au WoHIT 2014

Kalender

Les ministres Michèle Delaunay et Arnaud Montebourg ont lancé officiellement la semaine dernière le fonds d’investissement sectoriel pour la ‘Silver économie’, Sisa (Services innovants pour les acteurs de la santé et de l’autonomie). Il favorisera l’émergence d’une filière industrielle d’excellence. Les populations des économies européennes et françaises vieillisent ouvrant ainsi de nouvelles opportunités de croissance. WoHIT 2014 soutiendra les start-up sur le Pavillon France de son partenaire, le Cercle des Décideurs Numérique et Santé et présentera les projets novateurs d’accompagnement des personnes âgées. Attention gisement de valeur à suivre !

Des mutations démographiques et l’emergence d’une nouvelle économie

En France, une personne sur trois sera âgée de plus de 60 ans en 2035. Le « taux de dépendance vieillesse », c’est-à-dire le nombre de personnes de plus de 65 ans rapporté au nombre de personnes âgées de 15 à 64 ans, était de 25,81 % pour 2010. Il est estimé à 39,02 % pour 2030 et à 45,2 % pour 2060. Au Royaume-Uni, le ration est estimé à 33,23 % pour 2030 et à 42,14 % pour 2060. L’Allemagne quant à elle, est le pays européen le plus vieux, en 2010, seulement 13,5% de la population du pays avait moins de 15 ans.

Indéniablement, cette mutation démographique aura un impact sociétal, selon une enquête du Crédoc de 2010, les seniors seront à l’origine dès 2015 d’une majorité des dépenses : 64 % pour la santé et 56 % pour les assurances. Toutefois, le vieillissement peut receler de la valeur économique, la Direction de l’animation de la recherche des études et des statistiques (DARES) estime que la silver économie peut entraîner 300 000 créations d’emplois nettes, d’ici à 2020.

Les premiers pas de la silver économie

Dans ce contexte, le fonds d’amorçage Sisa qui sera doté à terme de 100 millions d’euros, a d’ores et déjà récolté 42 millions. Cette dotation sera investie dans des entreprises spécialisées dans les technologies innovantes et/ou dans les innovations organisationnelles dans le domaine de l’accompagnement du grand âge. L’objectif, est de faire émerger des ETI (entreprises de taille intermédiaire) qui seront les futurs leaders mondiaux de ce secteur avec des services personnalisés, des technologies pour l’autonomie, des applications domotiques ou des objets connectés.

Afin de porter dans le temps une action durable, le Cercle des Décideurs Numérique et Santé a vocation à faire travailler ensemble industriels, acteurs de santé, institutionnels et relais d’opinion sur une plateforme commune avec l’ambition d’accompagner l’émergence d’une filière industrielle d’excellence. Afin de soutenir, start-up et futur talents, il rassemblera sur son Pavillon France du WoHIT 2014, les entreprises françaises qui développent des projets innovants à suivre.

Les grandes initiatives et projets seront présentés au WoHIT 2014.

Les pays scandinaves trés avancés en matière de prise en charge et d’accompagnement des personnes âgées seront à l’honneur au travers différentes sessions. Le Cercle des Décideurs Numérique et Santé a invité quant à lui, Solange Ménival, Vice Présidente Santé du Conseil Régional d’AquitaineLa région sélectionnée pour le lancement de la filière avec ses 200 entreprises et clusters, a d’ores et déjà débloqué 16 fonds d’investissement de 5 milliards d’euros pour ce secteur émergent. La nouvelle filière devra dans un premier temps identifier les nouveaux besoins et usages.

Marion Boutemy-Deniau, Directrice France de HIMSS Europe ajoute :  « la « silver économie » est le sujet du moment, la prise en charge des personnes âgées engendra des coûts exponentiels pour la collectivité. Les nouvelles technologies permettront d’en reduire l’impact financier tout en apportant de nouvelles solutions adaptées à notre époque ».

Conférences Cercle des Décideurs Numérique et Santé

Mercredi 2 avril

  • « Retour et maintien à domicile : quels outils de suivi mettre en place pour favoriser l’autonomie des patients et éviter les aggravations ? »
  • Maladies chroniques : quelles solutions innovantes de suivi , qui fait quoi ?
  • Quelles données et quelles interfaces sont utiles aux professionnels de santé et aux aidants ?
  • Observance, un graal médico économique ? 

Jeudi 3 avril

  • « Où aller ? Les marchés porteurs en Europe »

Objectif de session

La Zone européenne est vaste. Espace communautaire ou non, zone euro ou non, les situations sont hétérogènes. Cette session propose de se pencher sur un état des lieux des marchés européens grâce à une approche en « zoning ». Quelles sont les chances offertes par l’Europe à la France ? Points chauds ou en devenir, stratégies de santé nationales et marchés publics en perspective, mise en perspectives des data disponibles, … Parce que connaître les enjeux et les problématiques de nos futurs partenaires est primordial pour les comprendre et leur proposer une offre adaptée à leur situation.

  • Un exemple étranger: Avec Eva Nilsson Bagenholm, coordonnateur de la politique de santé des personnes âgées de la Suède
  • Horizon 2020 : plus d’un milliard pour la e-santé !
  • Plan Santé numérique

 

  • Comment y aller ? Le discours de la méthode… et les autres !

Objectif de session

La carte des acteurs de la santé numérique est en train de se redessiner en Europe. Les projets champions redéfinissent de nouvelles formes de gouvernance et de portage. Administrations centrales, collectivités territoriales, industriels engagés, centres de recherche, associations de patients, groupement de professionnels de santé, … Quels sont les nouveaux acteurs ? Sur qui faut-il compter ? Quels acteurs associer pour augmenter ses chances de réussite ? Cette session propose d’étudier les nouvelles méthodes utiles à la conquête des nouveaux marchés internationaux … Parce qu’il est plus facile de franchir à plusieurs les obstacles de l’international comme le démontrera les retours d’expérience d’un cas pratique.

  • Avec des établissements hospitaliers: Bruno Guizard, DSI, CHRU de Montpellier
  • Avec des entrepreneurs: Capsule, histoire d’une success story française avec Arnaud Houette, Pegasus
  • Avec des régions: Solange Ménival, Vice Présidente Santé, Conseil Régional d’Aquitaine, Roland Michel, consultant
  • Avec des levées de fond
Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Les acteurs de la silver économie participent au WoHIT 2014

Kalender 4th mars, 2014

Les ministres Michèle Delaunay et Arnaud Montebourg ont lancé officiellement la semaine dernière le fonds d’investissement sectoriel pour la ‘Silver économie’, Sisa (Services innovants pour les acteurs de la santé et de l’autonomie). Il favorisera l’émergence d’une filière industrielle d’excellence. Les populations des économies européennes et françaises vieillisent ouvrant ainsi de nouvelles opportunités de croissance. WoHIT 2014 soutiendra les start-up sur le Pavillon France de son partenaire, le Cercle des Décideurs Numérique et Santé et présentera les projets novateurs d’accompagnement des personnes âgées. Attention gisement de valeur à suivre !

Des mutations démographiques et l’emergence d’une nouvelle économie

En France, une personne sur trois sera âgée de plus de 60 ans en 2035. Le « taux de dépendance vieillesse », c’est-à-dire le nombre de personnes de plus de 65 ans rapporté au nombre de personnes âgées de 15 à 64 ans, était de 25,81 % pour 2010. Il est estimé à 39,02 % pour 2030 et à 45,2 % pour 2060. Au Royaume-Uni, le ration est estimé à 33,23 % pour 2030 et à 42,14 % pour 2060. L’Allemagne quant à elle, est le pays européen le plus vieux, en 2010, seulement 13,5% de la population du pays avait moins de 15 ans.

Indéniablement, cette mutation démographique aura un impact sociétal, selon une enquête du Crédoc de 2010, les seniors seront à l’origine dès 2015 d’une majorité des dépenses : 64 % pour la santé et 56 % pour les assurances. Toutefois, le vieillissement peut receler de la valeur économique, la Direction de l’animation de la recherche des études et des statistiques (DARES) estime que la silver économie peut entraîner 300 000 créations d’emplois nettes, d’ici à 2020.

Les premiers pas de la silver économie

Dans ce contexte, le fonds d’amorçage Sisa qui sera doté à terme de 100 millions d’euros, a d’ores et déjà récolté 42 millions. Cette dotation sera investie dans des entreprises spécialisées dans les technologies innovantes et/ou dans les innovations organisationnelles dans le domaine de l’accompagnement du grand âge. L’objectif, est de faire émerger des ETI (entreprises de taille intermédiaire) qui seront les futurs leaders mondiaux de ce secteur avec des services personnalisés, des technologies pour l’autonomie, des applications domotiques ou des objets connectés.

Afin de porter dans le temps une action durable, le Cercle des Décideurs Numérique et Santé a vocation à faire travailler ensemble industriels, acteurs de santé, institutionnels et relais d’opinion sur une plateforme commune avec l’ambition d’accompagner l’émergence d’une filière industrielle d’excellence. Afin de soutenir, start-up et futur talents, il rassemblera sur son Pavillon France du WoHIT 2014, les entreprises françaises qui développent des projets innovants à suivre.

Les grandes initiatives et projets seront présentés au WoHIT 2014.

Les pays scandinaves trés avancés en matière de prise en charge et d’accompagnement des personnes âgées seront à l’honneur au travers différentes sessions. Le Cercle des Décideurs Numérique et Santé a invité quant à lui, Solange Ménival, Vice Présidente Santé du Conseil Régional d’AquitaineLa région sélectionnée pour le lancement de la filière avec ses 200 entreprises et clusters, a d’ores et déjà débloqué 16 fonds d’investissement de 5 milliards d’euros pour ce secteur émergent. La nouvelle filière devra dans un premier temps identifier les nouveaux besoins et usages.

Marion Boutemy-Deniau, Directrice France de HIMSS Europe ajoute :  « la « silver économie » est le sujet du moment, la prise en charge des personnes âgées engendra des coûts exponentiels pour la collectivité. Les nouvelles technologies permettront d’en reduire l’impact financier tout en apportant de nouvelles solutions adaptées à notre époque ».

Conférences Cercle des Décideurs Numérique et Santé

Mercredi 2 avril

  • « Retour et maintien à domicile : quels outils de suivi mettre en place pour favoriser l’autonomie des patients et éviter les aggravations ? »
  • Maladies chroniques : quelles solutions innovantes de suivi , qui fait quoi ?
  • Quelles données et quelles interfaces sont utiles aux professionnels de santé et aux aidants ?
  • Observance, un graal médico économique ? 

Jeudi 3 avril

  • « Où aller ? Les marchés porteurs en Europe »

Objectif de session

La Zone européenne est vaste. Espace communautaire ou non, zone euro ou non, les situations sont hétérogènes. Cette session propose de se pencher sur un état des lieux des marchés européens grâce à une approche en « zoning ». Quelles sont les chances offertes par l’Europe à la France ? Points chauds ou en devenir, stratégies de santé nationales et marchés publics en perspective, mise en perspectives des data disponibles, … Parce que connaître les enjeux et les problématiques de nos futurs partenaires est primordial pour les comprendre et leur proposer une offre adaptée à leur situation.

  • Un exemple étranger: Avec Eva Nilsson Bagenholm, coordonnateur de la politique de santé des personnes âgées de la Suède
  • Horizon 2020 : plus d’un milliard pour la e-santé !
  • Plan Santé numérique

 

  • Comment y aller ? Le discours de la méthode… et les autres !

Objectif de session

La carte des acteurs de la santé numérique est en train de se redessiner en Europe. Les projets champions redéfinissent de nouvelles formes de gouvernance et de portage. Administrations centrales, collectivités territoriales, industriels engagés, centres de recherche, associations de patients, groupement de professionnels de santé, … Quels sont les nouveaux acteurs ? Sur qui faut-il compter ? Quels acteurs associer pour augmenter ses chances de réussite ? Cette session propose d’étudier les nouvelles méthodes utiles à la conquête des nouveaux marchés internationaux … Parce qu’il est plus facile de franchir à plusieurs les obstacles de l’international comme le démontrera les retours d’expérience d’un cas pratique.

  • Avec des établissements hospitaliers: Bruno Guizard, DSI, CHRU de Montpellier
  • Avec des entrepreneurs: Capsule, histoire d’une success story française avec Arnaud Houette, Pegasus
  • Avec des régions: Solange Ménival, Vice Présidente Santé, Conseil Régional d’Aquitaine, Roland Michel, consultant
  • Avec des levées de fond
By
@coesteve1
backtotop