Fujitsu prévoit une véritable course aux talents dans le monde digital de demain

  • Le livre blanc commandé par Fujitsu souligne la nécessité pour les entreprises de repenser leursstratégies sociales et technologiques afin de redéfinir l’environnement de travail de demain, sous peine d’être délaissées.
  • L’environnement de travail de demain remplacera les hiérarchies et services d’entreprise rigides classiques par de petits réseaux d’équipes collaboratives.
  • Les frontières entre les organisations et les écosystèmes seront de plus en plus floues, avec des entreprises qui étendront leur champ d’action, afin de favoriser l’innovation.
  • Selon Fujitsu, des partenaires technologiques soutiendront les entreprises dans la gestion de nouveaux écosystèmes plus vastes.

 

Les entreprises seront bientôt confrontées à une « guerre des talents » et auront de plus en plus de difficulté à attirer des employés pour combler le déficit imminent de compétences. C’est ce que souligne le livre blanc commandité par Fujitsu et conçu par le cabinet de recherche indépendant européen Pierre Audoin Consultants (PAC). Ce dernier met en garde les entreprises sur la nécessité de définir rapidementl’environnement de travail de demain, en adoptant une organisation décloisonnée, afin de pouvoir faire face aux défis grandissants en matière de recrutements de talents.

À la demande de Fujitsu, PAC a ainsi enquêté sur les éléments qui définiront l’environnement de travail au cours des huit prochaines années. Le livre blanc intitulé « Workplace 2025 » décrit les mesures que les entreprises doivent d’ores et déjà prendre pour rester compétitives. L’un des principaux challenges auxquels les entreprises devront faire face est le changement radical de la structure de l’entreprise, avec des frontières de plus en plus floues au sein des organisations en ce qui concerne les niveaux de responsabilité et la flexibilité des méthodes de travail. Alors que les modèles classiques seront décomposés, de nouveaux modèles de collaboration se mettront progressivement en place.

Conway Kosi, responsable Managed Infrastructure Services EMEIA chez Fujitsu, commente : « Les employeurs n’ayant pas mis en place de stratégies technologiques appropriées pour l’environnement de travail de demain risquent véritablement de prendre du retard dans la course aux talents. Ces derniers ne seront tout simplement pas en mesure d’attirer des profils vers un environnement de travail qui sera destiné à être perçu comme désuet. Dans un futur proche, les collaborateurs auront besoin de systèmes informatiques hautement flexibles, pouvant à la fois s’adapter en toute simplicité à leur façon de travailler et favoriser la collaboration, tant au sein de l’entreprise, qu’auprès de leur écosystème. Les entreprises doivent comprendre que les décisions stratégiques qu’elles prennent aujourd’hui en matière de transformation de l’environnement de travail, d’un point de vue technologique mais aussi social, auront un impact majeur sur le recrutement de profils compétents ainsi que sur les possibilités futures pour mettre en place ou intégrer des écosystèmes métiers. Si vous n’adoptez pas une organisation décloisonnée, vous serez délaissés. »

L’agilité de l’environnement de travail décloisonné

Les stratégies relatives à l’environnement de travail seront axées non seulement sur la productivité des individus, mais surtout sur une collaboration et une co-création efficaces à l’échelle de l’entreprise et du marché, tout en favorisant la santé et le bien-être de chacun. Afin d’attirer de futurs employés disposant des compétences recherchées, Fujitsu recommande aux entreprises de s’orienter vers un environnement leur offrant des espaces de travail personnalisés et adaptés aux besoins individuels des utilisateurs. Les organisations devraient également encourager une meilleure collaboration entre pairs à l’aide de technologies telles que la réalité augmentée. D’après le rapport « Workplace 2025 », les structures organisationnelles d’aujourd’hui devraient devenir plus agiles, afin de s’adapter à l’évolution constante de l’environnement économique, du paysage concurrentiel et des exigences des clients.

Les services et hiérarchies d’entreprise rigides d’aujourd’hui seront remplacés par de petits réseaux collaboratifscomprenant des équipes de collaborateurs indépendants internes et externes, connectés via des plateformes de communication unifiée avec le soutien d’assistants intelligents. Les employés ne seront plus définis par un seul rôle, leur contribution et leur mode de travail s’adapteront de façon dynamique à l’évolution des besoins en termes de tâches. De plus, les entreprises devront également revoir l’agencement traditionnel de leurs bureaux, afin d’y intégrer plus d’espaces de collaboration, en utilisant la réalité virtuelle et la réalité augmentée, pour améliorer les réunions par exemple. Et lorsque l’environnement de travail ne sera plus forcément lié à un lieu physique, la biométrie jouera un rôle plus important dans la sécurisation de l’accès aux données et aux applications d’entreprise afin de permettre aux collaborateurs d’accéder facilement aux applications, quels que soient le lieu et le périphérique utilisé.

Recrutement basé sur le crowdsourcing

Cette augmentation de la fluidité affectera non seulement les compétences requises, mais aussi le processus de recrutement des meilleurs talents. Le livre blanc prévoit qu’en 2025, les entreprises les plus florissantes seront celles capables d’identifier et d’exploiter immédiatement les compétences recherchées, au sein d’un vivier de talents. Le processus de sélection des talents évoluera. Au lieu d’attribuer aux individus des rôles définis, les entreprises feront appel au crowdsourcing de compétences auprès de travailleurs indépendants. Des plateformes en ligne mettront en relation employeurs et indépendants, et serviront de canal principal de recrutement. Les entreprises s’appuieront de plus en plus sur l’Intelligence Artificielle et ses algorithmes sophistiqués pour identifier les profils possédant les compétences requises pour chaque projet.

Le processus de mise en place rapide d’équipes de toutes tailles implique de faire appel à une plateforme technologique solide mais souple, permettant aux travailleurs d’être rapidement identifiés grâce aux données biométriques, et autorisés à utiliser les outils et systèmes nécessaires.

Des frontières de plus en plus floues entre les secteurs industriels

Nick Mayes, Directeur de recherche chez PAC et auteur du livre blanc, « Workplace 2025 », déclare : « Il est essentiel que les entreprises comprennent que l’espace de travail de demain ne se limitera pas aux organisations. Les frontières entre les différentes entités des organisations et les écosystèmes seront de plus en plus floues car les entreprises vont étendre leur champ d’action afin de favoriser l’innovation. De nouveaux écosystèmes digitaux seront créés à partir de partenariats trans-sectoriels, apportant de nouvelles réponses aux besoins des clients. Par exemple, une société de services financiers pourrait proposer un prêt hypothécaire, avant de mettre en relation le client avec un agent immobilier et une société de déménagement, offrant ainsi un service de bout en bout. »

La mise en place et le développement de ces réseaux créeront de nouvelles exigences en termes de technologie. En effet, les systèmes devront s’étendre au-delà des frontières organisationnelles, afin de permettre aux partenaires externes d’accéder aux applications de l’entreprise. La gestion du partage de fichiers inter-entreprises pour faciliter la collaboration exigera une sécurité renforcée pour garantir la protection de la propriété intellectuelle.

En raison de ces nouvelles exigences, Fujitsu prévoit que les partenaires technologiques aident les entreprises à gérer ces nouveaux écosystèmes plus vastes, tout en gérant également d’autres problématiques telles que la sécurité et la gestion des risques financiers. Les entreprises auront besoin des éléments technologiques de base pour la mise en place d’une plateforme et d’un cadre permettant d’accéder rapidement aux services et compétences disponibles. Ce modèle de Co-création Digitale est à même d’offrir une plus grande valeur commerciale que les modèles contractuels rigides qui dominent le marché aujourd’hu

Note

Le livre blanc « Workplace 2025 » commandé par Fujitsu et réalisé par le cabinet Pierre Audoin Consultants, est disponible en ligne ici.

Morgane Palomo
Diplômée d'un master un brand management marketing, sa curiosité et sa soif de savoir ne sont étanchées. De nature créative, elle a su diversifier ses expériences. De la création graphique, à l'événementiel en passant par la communication interne et le marketing digital, elle s’est construit un savoir pluriel et avant tout polyvalent.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?