in

76% des entreprises estiment que des données inexactes les empêchent d’offrir une expérience client d’excellence – Experian Marketing Services

  • 79% pensent que la majorité des décisions commerciales découleront des données clients en 2020
  • 91.2% suspectent leurs bases de données clients/prospects de comporter des erreurs

Les résultats proviennent d’une nouvelle étude mondiale réalisée par Experian Marketing Services[1], couvrant 1400 entreprises dans huit pays, y compris la France.
Le sondage a révélé que, en moyenne près d’un quart des données clients est inexact. Les erreurs les plus courantes sont des données incomplètes ou manquantes, des informations obsolètes, des doublons et des incohérences. Près d’un quart des répondants (23%) pensent qu’ils ont perdu des revenus à cause de ces inexactitudes.

Les entreprises reconnaissent le potentiel des données avec la grande majorité d’entre elles (79%) déclarant qu’elles pensent que la plupart des décisions commerciales découleront des données clients d’ici la fin de la décennie.

Selon 75% des répondants, l’email est cité comme étant le canal marketing le plus utilisé, et parmi ces répondants, 73% ont déjà déploré des impacts business suite à des inexactitudes de données. En plus de la perte de revenus mentionnée ci-dessus, les entreprises citent un service client médiocre, une incapacité à communiquer avec les abonnés et des coûts inutiles comme étant des problèmes opérationnels communs causés par une mauvaise qualité des données.

Étonnamment, malgré la forte reconnaissance parmi les répondants des problèmes de données au sein de leurs organisations, 65% attendent de rencontrer une erreur spécifique avant de prendre des mesures pour résoudre les problèmes et ne sont pas proactifs sur la gestion des données. L’erreur humaine, le manque de ressources, des stratégies inadéquates de gestion de données figurent en tête de classement des principales causes de mauvaise qualité des données.

« Il y a une opportunité considérable pour les organisations d’améliorer leur performance business en adoptant une approche plus proactive de leurs données » déclare Stéphane Baranzelli, Managing Director, EMEA, Experian Marketing Services. « Les entreprises doivent réfléchir aux facteurs internes, par exemple en donnant de nouvelles compétences à leurs équipes marketing ou en provoquant un changement de culture autour des notions d’hygiène de données et de l’importance des données pour le business. Mais il y a également des processus, des bonnes pratiques et des technologies proposées par des organisations comme Experian, qui aideront les entreprises à réaliser leurs ambitions data driven. » conclut-il.

Accéder au livre blanc

[1] : Les 8 pays concernés par cette étude sont : US, UK, France, Allemagne, Espagne, Australie, Inde et Singapour.

Written by Corinne

Depuis plus de 25 ans dans le métier de la communication et du marketing, Corinne a démarré sa carrière à la télévision avant de rejoindre une agence événementielle. Curieuse dans l’âme, elle poursuit sa carrière dans l’IT et intègre une société de conseil en éditique puis entre chez un éditeur de logiciels leader sur son marché, SEFAS. Elle est ensuite nommée Directrice Communication chez MGI Digital Graphic, constructeur de matériel d’impression numérique et de finition international coté en bourse. Revenue en 2008 chez SEFAS au poste de Directrice Marketing et Communication groupe, elle gère une équipe répartie sur 3 géographies (France, Etats-Unis et Angleterre), crée le groupe utilisateurs de l’entreprise et lance un projet de certification ISO 9001, ISO 14001 et ISO 26000 couronné de succès.
Pendant 7 ans membre du conseil d’administration de l’association professionnelle Xplor France et 2 ans sa Présidente, Corinne a créé dès 2010 TiKibuzz, son agence de marketing et de communication.
Elle devient Directrice de la Communication en charge des Relations Presse, du Lobbying et du marketing digital chez DOCAPOST, groupe La Poste, durant 3 ans avant de rejoindre la start-up FINTECH Limonetik, en 2013. C'est cette même année qu'elle crée votre média professionnel, DOCaufutur, l'avenir du document.