L’élaboration du 1er guide AFNOR de bonnes pratiques de lutte contre la fuite d’information, a démarré. L’expertise d’industriels, de spécialistes de la santé, de la finance, de l’assurance… manque encore au groupe de travail. Il est encore temps de le rejoindre

Connexion planètaire globale

La prochaine réunion : le 19 décembre

Ce guide, dont la première version est attendue en 2014, proposera les meilleures pratiques pour prévenir et gérer la fuite de l’information, ou Data Leak Prevention, en se basant sur des politiques centralisées et une analyse des contenus.

Pour être mieux armé contre l’insécurité informatique, la cybercriminalité, l’espionnage industriel et la fuite de l’information, il est urgent que chaque organisation adopte un même référentiel, un même langage et des règles communes. C’est le sens de la démarche d’AFNOR en appelant un maximum d’acteurs concernés à s’engager dans un travail de réflexion et d’échange.

Le groupe de travail en place, composés d’experts, de représentants d’organismes institutionnels et juridiques (ministères, CNIL, avocats, fournisseurs/éditeurs de technologies, cabinets de conseils) ainsi que de sociétés utilisatrices, invite tous les professionnels concernés à apporter leur contribution et à rejoindre le tour de table.

Pour Bruno Hamon*, Spécialiste des NTIC et président du groupe de travail AFNOR.
“ Nous avons commencé à travailler depuis plusieurs mois, avec pour objectif de sortir dès 2014 une première version du guide. Pour réaliser un tel travail, nous formons une équipe composée d’avocats, d’éditeurs de logiciels, d’experts en système informatique… mais il nous faut maintenant l’expertise d’industriels, des spécialistes de la santé, de la finance et de l’assurance. Ces métiers sont en première ligne face au risque de voir leurs données sensibles et/ou privées s’éparpiller entre de mauvaises mains. Aujourd’hui la sécurité de l’information s’applique à tous les aspects de la sûreté. C’est pourquoi, les entreprises doivent se préoccuper avant tout du « contenu » plus que du « contenant » en développant des processus afin de prévenir la fuite de l’information en tant que patrimoine informationnel.“

Bruno Hamon est spécialiste des NTIC depuis 30 ans, il fonde en 2010 la société MIRCA (www.mirca.fr), cabinet de conseil en sécurité de l’information. Au sein d’AFNOR, il préside entre 2005 et 2011 les groupes de travail sur les PCA (Plan de continuité d’activité) qui élaboreront un « Guide des bonnes pratiques pour la mise en place de PCA ».En 2012, AFNOR le sollicite de nouveau pour animer le groupe de travail œuvrant sur la fuite d’information avec pour objectif de rédiger le premier « Guide des bonnes pratiques en DLP (Data Leak Prevention) ».

Pour rejoindre le groupe de travail, contacter Mme Sylvie Arbouy, AFNOR Normalisation : Tél : 01 41 62 87 74 – sylvie.arbouy@afnor.org

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

L’élaboration du 1er guide AFNOR de bonnes pratiques de lutte contre la fuite d’information, a démarré. L’expertise d’industriels, de spécialistes de la santé, de la finance, de l’assurance… manque encore au groupe de travail. Il est encore temps de le rejoindre

Connexion planètaire globale 5th décembre, 2013

La prochaine réunion : le 19 décembre

Ce guide, dont la première version est attendue en 2014, proposera les meilleures pratiques pour prévenir et gérer la fuite de l’information, ou Data Leak Prevention, en se basant sur des politiques centralisées et une analyse des contenus.

Pour être mieux armé contre l’insécurité informatique, la cybercriminalité, l’espionnage industriel et la fuite de l’information, il est urgent que chaque organisation adopte un même référentiel, un même langage et des règles communes. C’est le sens de la démarche d’AFNOR en appelant un maximum d’acteurs concernés à s’engager dans un travail de réflexion et d’échange.

Le groupe de travail en place, composés d’experts, de représentants d’organismes institutionnels et juridiques (ministères, CNIL, avocats, fournisseurs/éditeurs de technologies, cabinets de conseils) ainsi que de sociétés utilisatrices, invite tous les professionnels concernés à apporter leur contribution et à rejoindre le tour de table.

Pour Bruno Hamon*, Spécialiste des NTIC et président du groupe de travail AFNOR.
“ Nous avons commencé à travailler depuis plusieurs mois, avec pour objectif de sortir dès 2014 une première version du guide. Pour réaliser un tel travail, nous formons une équipe composée d’avocats, d’éditeurs de logiciels, d’experts en système informatique… mais il nous faut maintenant l’expertise d’industriels, des spécialistes de la santé, de la finance et de l’assurance. Ces métiers sont en première ligne face au risque de voir leurs données sensibles et/ou privées s’éparpiller entre de mauvaises mains. Aujourd’hui la sécurité de l’information s’applique à tous les aspects de la sûreté. C’est pourquoi, les entreprises doivent se préoccuper avant tout du « contenu » plus que du « contenant » en développant des processus afin de prévenir la fuite de l’information en tant que patrimoine informationnel.“

Bruno Hamon est spécialiste des NTIC depuis 30 ans, il fonde en 2010 la société MIRCA (www.mirca.fr), cabinet de conseil en sécurité de l’information. Au sein d’AFNOR, il préside entre 2005 et 2011 les groupes de travail sur les PCA (Plan de continuité d’activité) qui élaboreront un « Guide des bonnes pratiques pour la mise en place de PCA ».En 2012, AFNOR le sollicite de nouveau pour animer le groupe de travail œuvrant sur la fuite d’information avec pour objectif de rédiger le premier « Guide des bonnes pratiques en DLP (Data Leak Prevention) ».

Pour rejoindre le groupe de travail, contacter Mme Sylvie Arbouy, AFNOR Normalisation : Tél : 01 41 62 87 74 – sylvie.arbouy@afnor.org

By
@coesteve1
backtotop