Télétravail ou travail : Les Français s’ennuient-ils moins ou plus ?

71 % des Français s’ennuient au travail… Et 73 % en télétravail !
66 % jugent leur travail intéressant contre 71% en 2019
57 % des Français vivent mal cet ennui au travail

69 % font semblant d’avoir un travail passionnant et 92% cachent leur ennui
54% préféraient un salaire plus bas et un travail plus intéressant en 2019… Ils ne sont que 47 % en 2021

QAPA, l’agence d’intérim 100% online, a comparé les résultats de deux sondages sur l’ennui au travail réalisés en février 2021 et 2019. Deux enquêtes menées auprès de 4,5 millions depersonnes qui montrent que le sentiment des Français ne s’est pas amélioré.

Lien officiel : www.qapa.fr

Travail, famille… ennui !

Déjà en 2019, plus de 63 % des Français jugeaient leur travail comme ennuyeux (28 % leconsidéraient très ennuyeux et 35 % un peu). En 2021, c’est encore pire ! Ils sont en effet plus de 71 % à trouver leur travail peu intéressant, dont 32 % très ennuyeux et 39 % un peu seulement.

Globalement, avez-vous un travail que vous jugez ennuyeux ?
Réponses 2019 2021
Oui très 28 % 32 %
Oui un peu 35 % 39 %
Non pas du tout 37 % 29 %

 

« Je sais pas quoi faire… »

Le fait d’être en home-office n’est pas un facteur plus engageant. Ainsi, 73 % des personnes interrogées avouent qu’elles s’ennuient encore plus en télétravail. La procrastination étant sans doute plus forte que l’envie de travailler.

 

Si vous êtes en télétravail, est-ce que vous vous ennuyez encore plus chez vous ?
Réponses Pourcentages
Oui très 35 %
Oui un peu 38 %
Non pas du tout 27 %

 

Des jobs de moins en moins utiles ?

Si en 2019, 71 % des Français considéraient tout de même leur activité professionnelle comme ayant un certain intérêt, c’est beaucoup moins le cas en 2021 puisque ce chiffre a largement baissé pour atteindre les 66 %.

 

Avez-vous un travail que vous jugez sans intérêt ?
Réponses 2019 2021
Oui 29 % 34 %
Non 71 % 66 %

 

Un mal de vivre croissant

Les Français vivent de plus en plus mal cet ennui ou le manque d’intérêt de leur activité professionnelle. C’est ce que déclarent plus de 57 % des personnes interrogées alors qu’elles n’étaient que 45 % dans ce cas en 2019.

 

Comment vivez-vous cet ennui ou ce manque d’intérêt ?
Réponses 2019 2021
Très bien 11 % 8 %
Moyennement bien 44 % 35 %
Pas bien du tout 45 % 57 %

 

Plus on s’ennuie, moins on le montre !

Non seulement les Français sont plus de 92 % à ne pas montrer leur ennui ou leur désœuvrement (90 % en 2019) mais qui plus est, ils sont 69 % à faire croire aux autres que leur travail est tout-à-fait passionnant (62 % en 2019).

 

Montrez-vous clairement votre ennui au travail ?
Réponses 2019 2021
Oui 10 % 8 %
Non 90 % 92 %
Faites-vous semblant d’avoir un travail passionnant ?
Réponses 2019 2021
Oui 62 % 69 %
Non 38 % 31 %

 

Motus…

Il y a deux ans, 61 % des Français osaient dire à leur chef toute la vérité concernant leur abattement et leur ennui, mais c’est beaucoup moins le cas en 2021 avec seulement 54 % de courageux… ou d’inconscients !

 

Osez-vous dire à votre chef que vous vous ennuyez ?
Réponses 2019 2021
Oui 61 % 54 %
Non 39 % 46 %

 

Un ennui fédérateur…

A la question « avez-vous le sentiment que vos collègues s’ennuient également ? », plus de 78 % des Français répondent par l’affirmative soit 9 points de plus qu’en 2019.

 

Avez-vous le sentiment que vos collègues s’ennuient également ?
Réponses 2019 2021
Oui 69 % 78 %
Non 31 % 22 %

Et rémunérateur !

Alors que plus de 54 % des Français déclaraient il y a deux ans préférer avoir un salaire plus bas avec un travail plus intéressant, le choix est bien différent en 2021. En effet, près de 53 % des Français préfèrent s’ennuyer au boulot s’ils gagnent plus d’argent.

A choisir, que préférez-vous :
Réponses 2019 2021
M’ennuyer au travail avec un très bon salaire 46 % 53 %
Ne pas m’ennuyer au travail avec un salaire plus bas 54 % 47 %

 

 

*Méthodologie : Sondages réalisés entre le 10 et 15 février 2021 et entre le 13 et le 20 février 2019 auprès des 4,5 millions de candidats sur Qapa.fr. Parmi ces candidats, 52% d’entre eux sont des non-cadres et 48% sont des cadres. Profils : 51% de femmes et 49% d’hommes. Toutes les informations mises en avant par les candidats sont déclaratives.

Morgane Palomo
Diplômée d'un master un brand management marketing, sa curiosité et sa soif de savoir ne sont étanchées. De nature créative, elle a su diversifier ses expériences. De la création graphique, à l'événementiel en passant par la communication interne et le marketing digital, elle s’est construit un savoir pluriel et avant tout polyvalent.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?