[Etude Agora des DSI pour T-Systems] Quelles forces et faiblesses ont été révélées par la crise de la Covid-19 ?

L’étude menée auprès de 45 DSI de très grandes entreprises par l’Agora des DSI pour T-Systems après le premier confinement 2020 révèle que la crise de la Covid-19 n’a pas eu que des conséquences négatives. Cette dernière a notamment permis de mettre en avant des forces organisationnelles, mais aussi de relever les axes d’amélioration. Le SI n’échappe pas à cet état des lieux.

Confinement et télétravail : les DSI mettent l’accent sur la sécurité

Le confinement a révélé des progrès à réaliser quant à l’utilisation d’outils collaboratifs sécurisés : Ils sont 31% à l’estimer significativement et 33% en partie. Plus de 68 % d’entre eux ont également constaté une nécessaire amélioration dans la sécurisation des environnements de travail en home office. La massification du télétravail a mis en exergue les faiblesses de sécurité.

La gestion de l’infrastructure On-premise n’a quant à elle pas été problématique, puisque seulement 7 % des DSI indiquent avoir constaté des failles à ce niveau.

Une relation client-fournisseur pérenne malgré la crise

Dans cette période mouvementée, où l’accompagnement et le conseil ont été prépondérants, il est important de souligner que seulement 2 % des DSI interrogés ont identifié des faiblesses importantes dans le support et le conseil de leur fournisseur.

Les 98 % restants sont 62 % à se dire totalement satisfaits et 36 % à avoir pu noter quelques progrès à réaliser.

Parmi les forces mises en avant, 40 % des DSI déclarent que le plan de continuité d’activité (PCA) mis en place a été pertinent, 44% en partie. Aussi, 95 % des DSI ont considéré avoir des fournisseurs flexibles et présents : 24 % significativement et 71 % en partie.

« Cette étude nous permet de mettre en lumière l’importance de la relation client-fournisseur. Les réponses sont positives, avec des fournisseurs à la fois présents et agiles. Cela vient valider les efforts des ESN et des acteurs du numériques pour positionner le client au cœur de leurs réflexions et décisions. Cela montre aussi que l’accompagnement a été un facteur important pour affronter cette crise sans précédent », explique Jean-Paul Alibert, CEO T-Systems France

En revanche, la facturation à l’usage, souvent mise en avant pour les offres Cloud As A Service, n’est pas apparue comme une force pour 56 % des répondants.

Cela peut s’expliquer par la plus grande utilisation de certains services et donc d’une augmentation de la facture.

Morgane Palomo
Diplômée d'un master un brand management marketing, sa curiosité et sa soif de savoir ne sont étanchées. De nature créative, elle a su diversifier ses expériences. De la création graphique, à l'événementiel en passant par la communication interne et le marketing digital, elle s’est construit un savoir pluriel et avant tout polyvalent.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?