Quelles grandes tendances pour le sport en 2021 ? Ou au moins jusqu’à la fin de la crise sanitaire…

Gymlib, le partenaire leaderdu sport et du bien-être en entreprise,présente les 6 axes majeurs et les grandes tendances du sport en 2021. Une évolution des pratiques sportives en réaction à la crise sanitaire et à l’apport des nouvelles technologies.

« Avec la crise sanitaire, le rapport entre les Français et le sport en général a été totalement bouleversé. C’est encore plus le cas pour les salles dédiées aux activités sportives de toutes sortes. Cependant, cela ne va pas changer un fait certain : les Français aiment faire du sport ! Ainsi, nous sommes convaincus chez Gymlib que 2021 va voir émerger de nouvelles tendances et de nouvelles pratiques qui vont s’implanter durablement », a commenté Sébastien Bequart, cofondateur de Gymlib.

Les 6 grandes tendances du sport en 2021 analysées parGymlib

1. Le sport pour la santé et comme médicament

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a récemment mis à jour ses recommandations sur l’activité physique et sportive en raison des conséquences de la pandémie de la COVID-19. Marquée par la hausse de la sédentarité, l’agence recommande de bouger deux fois plus que ses précédentes recommandations – qu’il y ait pandémie ou non – et ce pour éviter les 5 millions de décès par an. Même si bon nombre d’activités sportives sont limitées voire interdites, il est également possible de se faire prescrire une ordonnance médicale pour pratiquer une activité physique. Ce privilège n’est pas réservé aux sportifs de haut niveau mais disponible pour toutes les personnes justifiant d’une maladie chronique ou d’un problème de santé lié à l’inactivité.

2. Le sport à domicile

Les activités de sport et de bien-être à domicile ont été à l’honneur pendant les confinements. De plus, les nouvelles technologies et les réseaux sociaux ont démocratisé cette nouvelle pratique. Il est maintenant très simple pour les acteurs du monde du sport d’organiser des sessions vidéoslives avec leurs communautés. Pour avoir des exemples :Gymlib regroupe des applis sport et bien-être, des coachings live et des ateliers thématiques :www.gymlib.com. La pandémie fait apparaître un nouveau mode de consommation et un vrai engouement pour les équipements sportifs ou accessoires de sport (fitness, produits de running, vélos d’appartement, tapis de course, tapis de yoga…).

3. Le sport connecté et social

Avec les confinements et le télétravail, les Français sont devenus encore plus adeptes des activités sportives à distance et surtout sur les réseaux sociaux. De façon plus globale, le sport va devenir de plus en plus connecté via des appareils (montres, smartphones, vélos,…) ou des écrans. De nouveaux réseaux sociaux spécialisés émergent et permettent de faire du sport seul en lien avec des communautés. Créer des liens sociaux est un enjeu primordial dans le contexte actuel. De la même façon que les « visioapéro » ont débarqué avec le confinement, la pratique sportive en groupe à distance via des séances en visio va également s’accentuer en 2021.

4. Le sport via l’entreprise

Avec le nouvel amendement voté par le Sénat en novembre 2020 pour favoriser la pratique du sport en entreprise et ne plus la considérer comme un avantage en nature, le sport va devenir un enjeu de prévention pour la santé des salariés. Ainsi l’amendement Savin va « exonérer de CSG (cotisation sociale généralisée) la mise à disposition par l’employeur d’équipements sportifs à usage collectif et le financement de prestations sportives par les salariés ». Une notion encore plus importante en ces temps de télétravail, avec la mise à disposition de cours ou de défis sportifs connectés.

5. Le sport en extérieur

Les envies de plein air ont nettement augmenté pour les Français confinés. Ainsi, le running, le vélo ou le coaching privé sont en pleine explosion. En 2020, toutes ces activités ont progressé de + 33 % (Source Strava2020), et cette année, ce chiffre sera encore plus important vu l’évolution de la crise sanitaire.

6. Le sport en infrastructures

La réouverture des infrastructures sportives est très attendue par les Français, qui ont encore plus pris conscience de l’intérêt du sport pendant la pandémie. Ils sont déjà nombreux à manifester leur soutien envers ces acteurs et attendent avec impatience une réouverture pour re/prendre leurs bonnes habitudes.

En attendant la réouverture des salles de sports qui explosera en 2021, lesactivités en extérieur et des centres de bien-être sont de nouveau possibles :Tennis, golf, aquabike, cryothérapie,… toutes les activités liées à ces prestations vont devenir incontournables en 2021. De plus, la tendance principale des salles de sport en 2021 sera le développement de services digitaux et de nouvelles mesures sanitaires pour renforcer la sécurité des adhérents.

« Que retenir de ces 6 grands axes ? Le sport en ligne reste la grande tendance du moment des Français. D’ailleurs, 29% d’entre eux ont l’intention de continuer leur pratique sportive digitale même après la réouverture des salles de sport (Source Baromètre sport santé FFEPVG -IPSOS en septembre 2020). L’année 2021 sera assurément plus connectée. Durée, intensité…. Gymlib conseille de suivre les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui préconise « 150 à 300 minutes par semaine d’activité aérobique d’intensité modérée à soutenue » et de varier les activités : vélo, yoga, course à pied, marche, renforcement musculaire… Sans oublier que toute activité physique est bénéfique pour la santé », a conclu Sébastien Bequart, cofondateur de Gymlib.

Morgane Palomo
Diplômée d'un master un brand management marketing, sa curiosité et sa soif de savoir ne sont étanchées. De nature créative, elle a su diversifier ses expériences. De la création graphique, à l'événementiel en passant par la communication interne et le marketing digital, elle s’est construit un savoir pluriel et avant tout polyvalent.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?