Salons Solutions 2019, la richesse d’un écosystème de partenariats

L’édition 2019 des Salons Solutions est le rendez-vous pour aborder tous les sujets d’actualité dans les domaines des ERP, de la dématérialisation, de l’archivage et du document numérique, du CRM, de la Business Intelligence et du Big Data, des eAchats et de l’Intelligence Artificielle… A cette occasion DOCaufutur a voulu se pencher sur l’écosystème de partenariats qui anime ces industries. Nous avons ainsi rencontré Divalto et DPii.

 

L’exemple d’un éditeur agile qui a su se repositionner, rencontré aux Salons Solutions 2019

 

Divalto, dont le siège social est en Alsace, fabrique des logiciels depuis 1982. Aujourd’hui, son offre repose sur deux produits phares :

  • Le logiciel ERP
  • Le logiciel CRM

L’ERP est l’activité historique de Divalto. S’adressant aux PME et aux ETI, leur  offre ERP permet de gérer les flux financiers de l’entreprise. Depuis cinq ans, Divalto s’est lancé sur un nouveau marché : celui de la gestion de la relation client (CRM). Cette dernière prend une place de plus en plus importante dans la vie des entreprises.

 

Comme le souligne Jérémy Grégoire, Directeur Stratégie Produit de Divalto, les Salons Solutions sont une occasion unique chaque année de rencontrer tous les acteurs de l’ERP. « On constate une véritable mutation de l’ERP ces dernières années. Il est amené à se transformer encore afin de devenir la colonne vertébrale de l’entreprise. A mon sens, l’ERP en deviendra bientôt le cœur. »

 

 C’est cette conception qui justifie l’écosystème de partenariats tel que celui passé avec DPii. « L’objectif pour Divalto est de s’entourer de spécialistes métier. Par exemple, DPii est spécialiste de la dématérialisation avec signature électronique et archivage, de la facture, du bulletin de salaire, de Chorus et du contrat. Ce qui nous permet de rester concentré sur notre cœur de métier : l’ERP. » L’écosystème de partenaires prend ainsi tout son sens.

 

L’usage au service du client

 

« Faire de la techno pour dire de faire de la techno, ça ne sert à rien. Notre savoir-faire repose au contraire sur notre capacité à proposer un usage de la technologie à nos clients ». Jérémy Grégoire prend l’exemple de l’IoT. Dans son livre 21 clés pour activer la transformation numérique de votre entreprise : Vous n’arrêterez pas la vague, apprenez à la surfer, paru aux Editions Eyrolles, Jérémy Grégoire insiste sur la nécessité de partir des usages concrets. La technologie n’est utile que si elle répond à un besoin, à un usage.

 

« Notre but chez Divalto n’est pas uniquement de créer de la technologie mais d’en comprendre les usages et de conseiller les industriels. Dans ce sens, nous fournissons à nos clients une activité de conseil qui va au-delà des produits et des techniques. »

 

S’appuyer sur des outils de dématérialisation

 

Depuis sa création en 1986, DPii, certifiée ISO 9001, n’a eu de cesse d’évoluer pour adapter ses solutions de transmission, de dématérialisation et d’archivage de l’information. Pour cet éditeur situé à Pontoise, la dématérialisation a commencé au début du XXIèmesiècle. Elle s’est accélérée sous l’impulsion des lois El Khomri et Macron. En 2019, Pierre Patuel, co-fondateur de DPii est fier d’avoir accompagné la dématérialisation depuis son balbutiement.

 

Cet éditeur de solutions propose aussi bien de la dématérialisation avec signature électronique certifiée RGS** de factures (clients, fournisseurs), bulletins de salaire, courrier papier, Chorus Pro et de l’archivage en data centers (certifiés ISO 9001, 27001) présents sur le territoire Français… Comme le répète Pierre Patuel, leur but est avant tout d’expliquer aux clients les économies qu’elle va permettre d’effectuer. DPii travaille ainsi en partenariat, de manière indirecte, ses solutions sont intégrées.

 

L’arbitrage juridique : une priorité

 

« Pour faire simple, tout ce qui est papier, nous pouvons le transformer en format électronique! DPii est un outil de dématérialisation pour les entreprises. Nous accordons une grande part à la partie juridique, pour nous la confiance est fondée sur notre appui sur les textes de loi. De fait, les dossiers que nous présentons sont aussi juridiques que techniques. Autrement dit, on ne fait pas ce que l’on veut mais on fait ce que l’on doit. »

 

La rentrée de DPii est riche en nouveaux accords partenaires. Toshiba, Konica Minolta, Yooz… Forte de son expertise de la durée de vie d’un document, DPii accompagne ses clients dans un contexte de RGPD pour assurer une mise en conformité.

 

Enfin, ce que l’on retient de notre visite aux Salons Solutions 2019

 

Toutes les entreprises empruntent le chemin de la dématérialisation avec la transformation numérique et la mobilité. Les Salons Solutions représentent la grande messe de la digitalisation. Ce grand chantier mobilise l’ensemble de l’organisation. Ainsi le modèle de partenariats semble être la réponse adéquate pour bénéficier de l’expertise de chaque cœur de métier.

Valentine
Arrivée sur terre il y a quelques lustres, Valentine entre aujourd’hui dans le métier de la communication. C’est non sans intrépidité qu’elle a intégré la Sorbonne en philosophie après une classe préparatoire littéraire (A/L). Après un mémoire sur la place de l’éthique dans la société actuelle à partir d’Aristote, Valentine poursuit son cursus en éthique appliquée. Autrement dit elle s’intéresse aux actions des entreprises et des institutions publiques, proposant alors des solutions de conseil afin d’accompagner leurs prises de décision. Au coeur de l’économie numérique, les rouages de la communication autour de l’innovation la passionnent. C’est pour cela que Valentine a rejoint l’équipe de Tikibuzz, une agence de communication et de marketing, en 2018. Aujourd’hui, elle a le plaisir de s’aventurer sur le terrain de l’éditique et de la gestion de la communication client, afin de vous proposer chers lecteurs, des reportages et des témoignages pour votre média DOCaufutur.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?