Les 5 idées fausses autour de la signature électronique – Yousign

En pleine transition numérique, les entreprises investissent dans des équipements matériels tous plus innovants les uns que les autres, au détriment parfois de solutions simples qui leur apporteraient pourtant un véritable avantage concurrentiel. Ultime étape de la dématérialisation, la signature électronique améliore la compétitivité puisqu’elle permet de simplifier les démarches en les informatisant, d’aller plus vite en évitant les échanges de courriers, de libérer de l’espace en ne stockant plus d’archives physiques et préserve l’écologie puisque l’impression disparait !

Toutefois, certains ont encore des réticences à signer électroniquement. La faute aux idées reçues qui circulent et auxquels il est temps de tordre le cou !

Ça n’a pas de valeur

La signature électronique est non seulement reconnue par la loi au même titre qu’une signature manuscrite, mais les vérifications de conformité effectuées en amont tendent à la rendre encore plus sûre que son homologue sur papier

C’est une signature scannée

La signature scannée est à la signature électronique ce qu’un avion en papier est à un Rafale. Elle est infiniment plus sophistiquée dans sa conception technologique et juridique, ce qui lui permet d’être mobilisée pour des usages auxquels ne peut absolument pas prétendre une signature scannée, qui n’a aucune valeur juridique.

« Ce n’est qu’une image sur un document »

Certes, une signature électronique peut être représentée par une image sur un document, mais le process effectué en amont lui aura octroyé une réalité juridique qui va bien au-delà d’un simple fichier JPEG.

C’est un truc compliqué que seuls les informaticiens peuvent comprendre

Si sa conception technique et juridique est plutôt complexe, son utilisation est d’une simplicité déconcertante une fois intégrée à une application performante. Quelques clics, deux ou trois informations à remplir, et le tour est joué !

« Ça ne remplacera jamais la signature manuscrite »

Sur fond de transformation digitale de toute la société et de ses strates professionnelles, la signature électronique fait figure d’évolution inéluctable. Il est temps de remiser les stylos !

Corinne
Depuis plus de 25 ans dans le métier de la communication et du marketing, Corinne a démarré sa carrière à la télévision avant de rejoindre une agence événementielle. Curieuse dans l’âme, elle poursuit sa carrière dans l’IT et intègre une société de conseil en éditique puis entre chez un éditeur de logiciels leader sur son marché, SEFAS. Elle est ensuite nommée Directrice Communication chez MGI Digital Graphic, constructeur de matériel d’impression numérique et de finition international coté en bourse. Revenue en 2008 chez SEFAS au poste de Directrice Marketing et Communication groupe, elle gère une équipe répartie sur 3 géographies (France, Etats-Unis et Angleterre), crée le groupe utilisateurs de l’entreprise et lance un projet de certification ISO 9001, ISO 14001 et ISO 26000 couronné de succès. Pendant 7 ans membre du conseil d’administration de l’association professionnelle Xplor France et 2 ans sa Présidente, Corinne a créé dès 2010 TiKibuzz, son agence de marketing et de communication. Elle devient Directrice de la Communication en charge des Relations Presse, du Lobbying et du marketing digital chez DOCAPOST, groupe La Poste, durant 3 ans avant de rejoindre la start-up FINTECH Limonetik, en 2013. C'est cette même année qu'elle crée votre média professionnel, DOCaufutur, l'avenir du document.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?