Xerox poursuit la lutte contre la contrefaçon de ses consommables

Xerox a récemment soutenu des opérations de saisie et s’est impliqué dans des poursuites judiciaires au niveau mondial. Le groupe veut ainsi protéger les utilisateurs face aux produits et consommables contrefaits, lesquels entraînent une détérioration des imprimantes, une baisse de la qualité d’impression et au final des coûts plus élevés.

Selon l’Imaging Supplies Coalition, qui défend les intérêts des principaux fournisseurs de consommables, l’impact de la contrefaçon est estimé entre 3,5 et 5 milliards de dollars par an dans le monde. Le secteur de l’impression est souvent une cible privilégiée dans le domaine de la reproduction frauduleuse car il est très difficile de distinguer les « faux » toners des authentiques avant l’usage, et les utilisateurs sont peu avertis. Cependant, les conséquences sont importantes : l’emploi de toners contrefaits invalide la garantie du fabricant et détériore la qualité et l’homogénéité des impressions.

Les différentes actions menées par Xerox ont permis :

  • La saisie de plus de 1 500 caisses de fausses cartouches de toner ressemblant quasiment à l’identique aux produits authentiques Xerox, provenant de l’usine Zhuhai Warmth Electronic Co. Ltd., un fabricant chinois de consommables compatibles. L’entreprise a été tenue de cesser d’utiliser des emballages de contrefaçon. Une procédure identique a été menée à l’encontre de Zhuhai Supricolor Image Co., Ltd., autre usine chinoise associée à Zhuhai Warmth.
  • Deux vastes opérations de saisie ont été menées au Brésil. La première, à Maringa où plus de 1 000 caisses de toners Xerox contrefaits ainsi que des labels d’authentification ont été confisqués par des OEM (Original Equipment Manufacturers). La seconde à Londrina, portant sur 1 800 caisses de produits Xerox contrefaits incluant les labels de sécurité et les étiquettes d’identification.
  • La saisie de près de 1 000 caisses de produits Xerox contrefaits en Turquie. L’opération a été menée de front par Xerox et d’autres fabricants.
  • La condamnation d’un homme de Baltimore à 26 ans de prison pour avoir volé et revendu des consommables Xerox pour une valeur de 55 000 dollars.

Xerox a constitué une équipe internationale compétente en matière de protection des marques, de sécurité des entreprises et de questions juridiques afin de lutter contre ces activités illégales. Le groupe travaille également en coordination avec les autres fabricants, les autorités locales, les services de douane et les administrations fiscales de différents pays.

Comment éviter les produits de contrefaçon

L’un des meilleurs remparts contre les produits de contrefaçon est de s’adresser directement à Xerox ou à des revendeurs agréés Xerox. Il est également conseillé de toujours vérifier la présence de labels d’authentification. À titre d’exemple, les produits Xerox disposent d’un label de sécurité holographique assorti d’un numéro de série et d’un code barre unique. S’il apparaît que le label a été manipulé ou retiré, Xerox encourage tout acheteur à lui communiquer les coordonnées du revendeur.

Corinne
Depuis plus de 25 ans dans le métier de la communication et du marketing, Corinne a démarré sa carrière à la télévision avant de rejoindre une agence événementielle. Curieuse dans l’âme, elle poursuit sa carrière dans l’IT et intègre une société de conseil en éditique puis entre chez un éditeur de logiciels leader sur son marché, SEFAS. Elle est ensuite nommée Directrice Communication chez MGI Digital Graphic, constructeur de matériel d’impression numérique et de finition international coté en bourse. Revenue en 2008 chez SEFAS au poste de Directrice Marketing et Communication groupe, elle gère une équipe répartie sur 3 géographies (France, Etats-Unis et Angleterre), crée le groupe utilisateurs de l’entreprise et lance un projet de certification ISO 9001, ISO 14001 et ISO 26000 couronné de succès. Pendant 7 ans membre du conseil d’administration de l’association professionnelle Xplor France et 2 ans sa Présidente, Corinne a créé dès 2010 TiKibuzz, son agence de marketing et de communication. Elle devient Directrice de la Communication en charge des Relations Presse, du Lobbying et du marketing digital chez DOCAPOST, groupe La Poste, durant 3 ans avant de rejoindre la start-up FINTECH Limonetik, en 2013. C'est cette même année qu'elle crée votre média professionnel, DOCaufutur, l'avenir du document.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?