COVID-19: les journalistes inquiets pour leur emploi se forment au digital

L’étude du Worldcom Public Relations Group révèle que la covid-19 aura un impact à long terme sur les médias européens

Près de la moitié (48,9 %) des journalistes européens craignent de perdre leur emploi et 16 % d’entre eux estiment qu’ils courent un grand risque de le perdre, selon une récente étude EMEA réalisée auprès de 454 journalistes de 14 pays travaillant dans divers secteurs. L’étude a porté sur l’impact de la pandémie de la Covid-19 sur leur travail et l’avenir du journalisme.

Le coronavirus au centre de toutes les attentions

Moins d’un tiers (32 %) des journalistes estiment que leur public a gardé un vif intérêt pour l’actualité liée à la Covid-19 depuis le début de la crise. Alors que la curiosité pour ce sujet était marquée en février et mars lors de la première vague, elle a diminué depuis… Sauf en France, où les journalistes estiment toujours qu’il y a un intérêt « fort » pour ce sujet à 82 %. De plus, si 22 % des journalistes européens estiment que l’intérêt est variable (selon le nombre de cas, les nouvelles restrictions, etc), seulement 13,5 % des français estiment que l’intérêt fluctue. Le coronavirus semble davantage ancré dans le paysage médiatique en France que dans le reste de l’Europe.

Et ce monopole d’un sujet sur la couverture médiatique s’est aussi vu dans la communication des entreprises : 95% des journalistes estiment que les entreprises ont basé au moins la moitié de leur communication sur le coronavirus !

Au-delà de la pandémie, environ trois quarts (75,6 %) des journalistes interrogés s’attendent à ce que la Covid-19 modifie durablement les méthodes de travail habituelles, un pourcentage légèrement inférieur en France (70,2 %). Les changements dans la vie quotidienne provoqués par la pandémie (i.e. travail à domicile) s’intègreront dans les mœurs, soutenant l’idée que nous vivons dans une « nouvelle normalité ».

Transformation digitale de la presse et développement des compétences

Une des conséquences du confinement a été la marche forcée vers la transformation digitale que chaque industrie a dû subir pour survivre, et les secteurs du journalisme et des médias n’ont pas fait exception à la règle. Près des trois quarts (73,3 %) des personnes interrogées estiment que la presse écrite a été frappée de plein fouet par la pandémie. Bien que le passage de la presse écrite au numérique ait commencé bien avant la pandémie, cette transition s’est accélérée, surtout en France où ce chiffre monte à 78,4% (soit +5.1%). La nature ayant horreur du vide, plus de 83 % des journalistes français et européens estiment que les médias en ligne et les médias sociaux ainsi que les podcasts et les contenus vidéo en ligne prendront le relais.

En réponse à cette évolution rapide du paysage médiatique, de nombreux journalistes cherchent à acquérir de nouvelles compétences et à trouver de nouveaux moyens d’atteindre leur public. Environ 43 % des européens se perfectionnent dans l’espoir de trouver un nouvel emploi ou de se lancer en tant que freelances, mais seulement 32,4 % des français développent leurs compétences via des formations.

Andras R Nagy, membre du board de Worldcom EMEA, et chargé du programme « Jeunes génération » de Worldcom, commente : « Nous voulions tirer parti des connaissances locales et de l’expertise internationale de Worldcom dans la région EMEA pour connaître la situation actuelle dupaysage médiatique. Nous avons reçu des réponses de près de 500 journalistes, ce qui est un nombre très élevé en ces temps de pandémie. La particularité de cette enquête en ligne est qu’elle a été entièrement mise en place et menée par 32 juniors des agences partenaires du Worldcom Public Relations Group, un groupe de jeunes professionnels talentueux des relations publiques qui trouvent toujours des moyens d’approfondir les connaissances sur notre profession et les médias ».

Crédits : Worldcom PR Group

Morgane Palomo
Diplômée d'un master un brand management marketing, sa curiosité et sa soif de savoir ne sont étanchées. De nature créative, elle a su diversifier ses expériences. De la création graphique, à l'événementiel en passant par la communication interne et le marketing digital, elle s’est construit un savoir pluriel et avant tout polyvalent.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?