Surmonter les défis des fournisseurs d’étiquetage – par Ken Moir, Nicelabel

L’un des défis à relever dans une approche décentralisée de l’étiquetage est de garantir l’exactitude des étiquettes imprimées en interne. La plupart des fabricants de produits pharmaceutiques doivent également traiter avec un ensemble complexe de fournisseurs tiers, de fabricants sous contrats, de reconditionneurs et de réétiqueteurs. Beaucoup d’entre eux (fabricants pharmaceutiques) ont des exigences d’étiquetage spécifiques à respecter dans leur pays et doivent imprimer des étiquettes précises et de qualité.

Cette collaboration s’effectue souvent au-delà des frontières et des marchés et chaque fournisseur dispose de sa propre infrastructure informatique et de ses propres imprimantes, complexifiant le processus d’impression dans la chaîne d’approvisionnement. Ainsi, la précision est inévitablement compromise lorsqu’on envoie un modèle d’étiquette à 10 fabricants différents, on peut être sûr d’avoir un retour de 10 étiquettes différentes.

Avec la technologie Cloud, les entreprises peuvent stocker les informations de leurs étiquettes de manière centralisée et contrôler l’ensemble du processus de gestion des étiquettes et étendre ce processus d’étiquetage normalisé aux fournisseurs grâce à une interface web sécurisée.

Améliorer la visibilité de la chaîne d’approvisionnement, le suivi et la traçabilité

Pour les fabricants de produits pharmaceutiques, la qualité est primordiale et les erreurs doivent être évitées. Ce haut niveau de qualité doit être présent à chaque phase du processus de fabrication, du produit à l’étiquette.

Afin d’éviter les erreurs d’étiquetage, les fabricants adoptent l’une des deux approches existantes. La première est l’approche légale pour intégrer un processus rigide et intensif en matière de technologies qui code en dur les étiquettes dans leurs systèmes MES et leur ERP. La seconde consiste à ne pas intégrer les informations et effectuer des dizaines de contrôles qualité manuels pour détecter les erreurs. Ces deux approches sont très contraignantes pour les équipes informatiques et celles de l’assurance qualité.

Les fabricants de produits pharmaceutiques qui ont développé des solutions de suivi et de traçabilité pour sérier les emballages primaires souvent utilisent le même système pour concevoir les étiquettes complexes pour les caisses et les palettes. Cela engendre une grande inefficacité car le logiciel n’est pas optimisé pour la conception des étiquettes.

Il est nécessaire de simplifier la conception des étiques et de réduire la dépendance et la charge de travail de l’équipe informatique. En centralisant le stockage des étiquettes, les utilisateurs professionnelles peuvent accéder à l’ensemble de la bibliothèque d’étiquettes d’une entreprise grâce à une interface web unique. Ils peuvent rapidement localiser et comparer les étiquettes sur l’ensemble des sites opérationnels, en effectuant une recherche sur le nom ou le contenu de l’étiquette et obtenir une réponse instantanée. En outre, ces processus numérisés contribuent à l’assurance qualité ce qui est nécessaire dans le secteur pharmaceutique.

Morgane Palomo
Diplômée d'un master un brand management marketing, sa curiosité et sa soif de savoir ne sont étanchées. De nature créative, elle a su diversifier ses expériences. De la création graphique, à l'événementiel en passant par la communication interne et le marketing digital, elle s’est construit un savoir pluriel et avant tout polyvalent.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?