Achats des fêtes : un Black Friday 2020 qui fera flop ?

  • Deux semaines avant la nouvelle date du Black Friday (4 décembre), Emarsys sonde les consommateurs français sur les achats des fêtes
  • En effet, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a proposé un report de l’événement étant donné les circonstances sanitaires

Emarsys, spécialiste de l’automatisation marketing, a réalisé une étude pour sonder les préférences et attentes des consommateurs français et britanniques alors que la période des achats de fêtes a commencé. L’idée est de mesurer l’impact de la pandémie sur les prévisions d’achats des consommateurs. 

Constat édifiant cette année, un important volume de répondants n’entend pas faire d’achats de Noël, avec tout de même 31,4 % des répondants : l’austérité s’invite donc au programme.

Le Black Friday ne fera pas office d’incitation cette année, seuls 12 % des Français sondés estiment qu’ils se saisiront de cette occasion pour effectuer leurs achats, et paradoxalement, c’est le cas de 6 % des Britanniques, alors même que le Black Friday est à la base un phénomène anglo-saxon.

Toutefois, l’étude révèle que 31,7 % des répondants Français (contre 29 % des Britanniques) indiquent qu’ils attendent la fin du confinement pour procéder aux achats. Ainsi la proposition du Ministre de L’Économie Bruno Le Maire de reculer le Black Friday d’une semaine – c’est-à-dire au moment d’un éventuel assouplissement du confinement – pourrait permettre de répondre aux aspirations des sondés.

Pierre Dunoyer de Segonzac, Country Manager France chez Emarsys, commente ces résultats : « Cette année 2020 est l’année de toutes les incertitudes et alors que le Black Friday et la période précédant Noël font office d’accélérateur des ventes et permettent d’aborder le reste de l’année avec sérénité, les conditions seront difficiles en 2020. La demande provenant des consommateurs est clairement à la baisse. D’où l’impératif pour les commerçants, marques et distributeurs de mettre toutes les chances de leur côté pour assurer leur résilience face aux crises systémiques. Les outils digitaux, l’expérience et les conseils des fournisseurs de solutions d’automatisation marketing et d’engagement client, peuvent, à cet égard, permettre de mieux converser avec les clients et de les fidéliser une fois qu’un produit ou une marque ont été découverts. »

Méthodologie de l’étude : Etude Emarsys réalisée auprès de 1000 répondants français et 1000 répondants britanniques entre le 9 et le 11 novembre 2020.

Morgane Palomo
Diplômée d'un master un brand management marketing, sa curiosité et sa soif de savoir ne sont étanchées. De nature créative, elle a su diversifier ses expériences. De la création graphique, à l'événementiel en passant par la communication interne et le marketing digital, elle s’est construit un savoir pluriel et avant tout polyvalent.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?