Créer une boutique en ligne en 2018 : Ce qu’il faut savoir

L’e-commerce est un secteur porteur. Selon les statistiques, 37,5 millions de Français ont acheté au moins une fois un article sur internet au cours de l’année 2017. Ce qui représente près de 85% de la population active. À ce titre, créer une échoppe virtuelle permet de se constituer une source de revenus. Afin d’atteindre un chiffre d’affaires satisfaisant, il faut suivre certaines étapes.

Les préparatifs avant de se lancer

Créer une boutique en ligne est une aventure entrepreneuriale à part entière. À cet effet, il est important de procéder à une étude de marché. Celle-ci permettra d’évaluer la viabilité du projet. Contrairement aux idées reçues, ce secteur est très marqué par la concurrence. La rentabilité de la plateforme dépendra principalement de la nature des produits en vente. Pour dénicher une niche rentable, le futur e-commerçant doit réaliser une vraie étude commerciale. Plusieurs outils sont aujourd’hui disponibles permettant de collecter des informations utiles. Par ailleurs, il faut déja poser les bases d’une bonne organisation pour respecter les délais de livraison.

Une échoppe virtuelle ne se résume pas à un site e-commerce. Effectivement, il s’agit d’une entreprise légalement fondée. Ainsi, les gérants auront intérêt à se renseigner sur les différentes procédures administratives à accomplir. Le choix de la forme juridique est sans aucun doute l’étape la plus déterminante. Plusieurs alternatives s’offriront aux porteurs de projet. Tout dépend du profil et des exigences des futurs gérants.

Enfin, il faut également trouver un financement avant de se lancer. Pour cela, il est important de rédiger un business plan cohérent. Les prévisionnels permettront de convaincre les institutions financières.

Créer sa boutique en ligne : ce qu’il faut savoir

Après avoir réglé toutes les formalités décrites plus haut, il ne reste plus qu’à passer à la création de son site e-commerce. Cette opération exige des compétences approfondies en développement web. D’où l’intérêt de solliciter des développeurs professionnels.

Au commencement du projet, ces experts vont discuter avec le futur e-commerçant pour cerner ses besoins. Grâce à ce premier échange, une maquette sera remise dans les plus brefs délais. Plusieurs modifications seront réalisées avant de finaliser le tout.

Le choix du système de gestion de contenu sera particulièrement déterminant. Dans tous les cas, les intéressés peuvent pleinement se fier à l’expertise des spécialistes. Ces derniers indiqueront la meilleure manière pour présenter le catalogue produits et pour sécuriser les paiements en ligne.

Afin de disposer d’un CMS pour la gestion totale, il suffit de faire appel à une agence de creation site internet e-commerce. Plusieurs établissements proposent des services de conception et de développement web. En outre, les tarifs sont à la portée de tout le monde. Dans tous les cas, les intéressés devront préalablement demander un devis.

Corinne
Depuis plus de 25 ans dans le métier de la communication et du marketing, Corinne a démarré sa carrière à la télévision avant de rejoindre une agence événementielle. Curieuse dans l’âme, elle poursuit sa carrière dans l’IT et intègre une société de conseil en éditique puis entre chez un éditeur de logiciels leader sur son marché, SEFAS. Elle est ensuite nommée Directrice Communication chez MGI Digital Graphic, constructeur de matériel d’impression numérique et de finition international coté en bourse. Revenue en 2008 chez SEFAS au poste de Directrice Marketing et Communication groupe, elle gère une équipe répartie sur 3 géographies (France, Etats-Unis et Angleterre), crée le groupe utilisateurs de l’entreprise et lance un projet de certification ISO 9001, ISO 14001 et ISO 26000 couronné de succès. Pendant 7 ans membre du conseil d’administration de l’association professionnelle Xplor France et 2 ans sa Présidente, Corinne a créé dès 2010 TiKibuzz, son agence de marketing et de communication. Elle devient Directrice de la Communication en charge des Relations Presse, du Lobbying et du marketing digital chez DOCAPOST, groupe La Poste, durant 3 ans avant de rejoindre la start-up FINTECH Limonetik, en 2013. C'est cette même année qu'elle crée votre média professionnel, DOCaufutur, l'avenir du document.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?