Pourquoi la DSN va impacter l’organisation des services RH? Par Loïc PAVAGEAU, Ingénieur avant-vente et consulting chez Horizontal Software

La Déclaration sociale nominative est un projet majeur du « choc de simplification » initié en France pour les entreprises, qui va remplacer toutes les déclarations sociales.

Légalement, la notion est apparue dans le Journal officiel lors de la publication de la loi du 22 mars 2012 dite « loi Warsmann », qui instaure dans son article 35, la DSN (déclaration sociale nominative), selon une démarche en deux étapes sur un champ limité à quelques déclarations et sur la base du volontariat en 2013, avec une obligation générale en 2016.

Principe général

La DSN repose sur la transmission unique, mensuelle et dématérialisée des données issues de la paie et la transmission dématérialisée de signalements d’événements.

Dans un contexte de complexité administrative et déclarative très forte, le gouvernement a fait de la DSN un des chantiers majeurs du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi.

En pratique La DSN – Déclaration Sociale Nominative – a pour vocation de traiter en un flux de données, unique et mensuel, l’ensemble des données et informations pouvant être exigées d’un employeur par les organismes de protection sociale.

Un seul acte est donc à l’origine de la DSN : la paie basée sur le droit du travail et devant alimenter directement les déclarations sociales qu’elle adresse.

Un impact sur l’organisation RH

La paie devenant la source principale de la DSN, cela va automatiquement entraîner une nouvelle organisation du service RH :

  • Le passage d’une logique de déclarations ponctuelles à une logique de déclaration permanente, « au fil de l’eau » …
  • L’importance croissante des notions de dates et de périodes de rattachement
  • La gestion de rubriques spécifiques pour informer de l’existence de changements des données du dossier salarié

Une obligation d’informatiser d’intensifier la GTA (Gestion du Temps Automatisée)

  • Le projet DSN va nécessiter obligatoirement une adaptation conséquente des systèmes d’information ou logiciels de paie et gestion des temps des entreprises et aura également un impact important dans l’organisation des tâches du service RH.
  • De plus, la mise en place de la DSN aura une incidence forte sur les interfaces entre la paie et la Gestion du Temps Automatisée (GTA), et par conséquent sur le suivi réglementaire de la gestion du temps.
  • A fortiori, chaque plan de paie devra être étudié afin de spécifier les éléments transitant régulièrement entre les deux outils

Comme l’indique Loïc PAVAGEAU, Ingénieur avant-vente et consulting chez Horizontal Software, « Au regard de notre expérience, nous conseillons aux DRH d’anticiper cette adaptation car il faudra du temps pour que les nouvelles procédures soient comprises par les opérationnels RH et acceptées par les salariés sur le terrain ».

Corinne
Depuis plus de 25 ans dans le métier de la communication et du marketing, Corinne a démarré sa carrière à la télévision avant de rejoindre une agence événementielle. Curieuse dans l’âme, elle poursuit sa carrière dans l’IT et intègre une société de conseil en éditique puis entre chez un éditeur de logiciels leader sur son marché, SEFAS. Elle est ensuite nommée Directrice Communication chez MGI Digital Graphic, constructeur de matériel d’impression numérique et de finition international coté en bourse. Revenue en 2008 chez SEFAS au poste de Directrice Marketing et Communication groupe, elle gère une équipe répartie sur 3 géographies (France, Etats-Unis et Angleterre), crée le groupe utilisateurs de l’entreprise et lance un projet de certification ISO 9001, ISO 14001 et ISO 26000 couronné de succès. Pendant 7 ans membre du conseil d’administration de l’association professionnelle Xplor France et 2 ans sa Présidente, Corinne a créé dès 2010 TiKibuzz, son agence de marketing et de communication. Elle devient Directrice de la Communication en charge des Relations Presse, du Lobbying et du marketing digital chez DOCAPOST, groupe La Poste, durant 3 ans avant de rejoindre la start-up FINTECH Limonetik, en 2013. C'est cette même année qu'elle crée votre média professionnel, DOCaufutur, l'avenir du document.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?