Systematic Paris-Region lance un Groupe thématique pour réinventer le Système d’Information

Question

Ce nouveau Groupe thématique, présidé par Jean-Pierre Corniou, Deputy CEO de Sia Partners, contribuera par ses projets collaboratifs de R&D entre fournisseurs de technologies et grands utilisateurs, à concevoir autrement les systèmes d’information et à réconcilier les approches traditionnelles avec celles nées du monde numérique actuel.

Systematic Paris-Region lance officiellement son 10e Groupe thématique dédié aux systèmes d’information. Il s’agit du 3e nouveau champ applicatif de l’innovation numérique que le pôle a inscrit dans son plan stratégique pour 2013-2018, aux côtés de l’usine du futur et de la ville numérique. Le Groupe thématique Systèmes d’information (GT SI) a pour ambition de penser autrement les infrastructures numériques et les DSI : son objectif est de mettre la dynamique R&D de Systematic au service de la conception de solutions logicielles disruptives qui assoiront le statut du SI comme actif stratégique, réconcilieront les modèles hérités de la fin du XXe siècle avec ceux nés à l’ère du digital, et accentueront sa contribution à la compétitivité des entreprises et organisations publiques.

Les systèmes d’information doivent être complètement repensés

« La France est en retard en matière de transformation digitale de ses entreprises. Trop d’entre elles n’ont pas de stratégie solide autour de leur SI et n’ont pas encore fait évoluer leur vision de la DSI qui reste empreinte de culture informatique plus que de culture numérique. Trop souvent encore, elles engagent ce type de réflexion au gré de projets et défis tactiques comme le Big Data, le BYOD ou l’intégration d’objets connectés. Or la mutation a commencé, elle avance très vite et il est urgent de s’approprier rapidement les changements qui s’opèrent pour réconcilier les deux approches et ne pas rester sur le bas-côté de la compétition internationale, comme le propose d’ailleurs le modèle dit iconomique », explique Jean-Pierre Corniou , Deputy CEO de Sia Partner et Président du GT SI de Systematic.

Véritables « systèmes nerveux » des organisations, tant en interne (conception, production, vente, gestion des ressources, etc.) que pour leurs interconnexions avec les partenaires externes (clients, fournisseurs, partenaires…), les systèmes d’information occupent en effet une place essentielle dans la stratégie des entreprises et des administrations. Ils portent à la fois un héritage technologique robuste et sont en même temps moteur d’innovations, comme le montre l’apparition de nouveaux modèles économiques (ex. *aaS, überisation, etc.). Ce marché était estimé en 2015 par Gartner à plus de 50 milliards d’euros de chiffre d’affaires généré, avec un taux de croissance de 1,8% par an. C’est un secteur stratégique et en forte croissance mais qui reste largement dominé par des acteurs non européens.

Systematic rapproche offreurs de technologies et grands utilisateurs pour soutenir l’innovation française en matière de SI

Pour que les grands utilisateurs reprennent la main sur ce sujet et que s’engage une dynamique d’innovation disruptive en France en matière de logiciel et services informatiques, Systematic mobilise son écosystème et fait travailler ensemble utilisateurs et fournisseurs.

Les projets de R&D qui seront lancés dans le cadre du GT SI s’articuleront avec les six technologies clés de Systematic : les systèmes embarqués et les objets connectés ; les infrastructures numériques ; la modélisation, simulation numérique et le HPC ; la confiance numérique / cybersécurité ; le Logiciel Libre ; et le Big Data. Ils aboutiront à la mise au point de nouvelles solutions logicielles répondant aux attentes et besoins des grands utilisateurs pour repenser l’articulation de l’ensemble des composants de leur système d’information.

Présidé par Jean-Pierre Corniou, Deputy CEO de Sia Partners, ce GT SI réunit des donneurs d’ordres (grands groupes, ETI PME), des fournisseurs de technologies et services informatiques, et des académiques. A ce jour, en sont membres actifs 8 ETI et Grands Groupes, 15 PME, 5 établissements de recherche et/ou d’enseignement supérieur et 3 partenaires clés.

Une prochaine réunion est prévue le 12 juillet pour étudier l’entrée au GT de nouveaux membres. Tous se réuniront le 5 octobre pour la 1ère plénière du Groupe thématique afin d’étudier des propositions de projets R&D.

« Proposée par le Groupe thématique Logiciel Libre, la création de ce nouveau GT vise à répondre aux forts besoins d’évolution des systèmes d’information des entreprises et des administrations partenaires du Pôle, à soutenir la croissance des fournisseurs de technologies et de solutions et à valoriser les recherches de la communauté académique du domaine. Pour nos travaux, nous capitaliserons sur son périmètre géographique et son orientation « techno-push » généraliste, complémentaire à celle des autres pôles de compétitivité TIC », complète Jean-Pierre Corniou.

Le GT SI est en ordre de marche avec une feuille de route bâtie autour de 7 axes d’innovation

Après un an et demi de réflexion sur l’utilisation qu’auront les entreprises des technologies de demain, appuyé par une enquête menée auprès de ses membres (fournisseurs de logiciels et entreprises utilisatrices) [1], ce Groupe thématique a défini 7 axes d’innovation :

  1. L’intégration des dimensions socio-organisationnelle et opérationnelle au sein des solutions d’ERP 2.0, tant d’un point de vue technique qu’ergonomique, pour structurer autrement les échanges d’information, la co-construction et la co-décision (intelligence collective).
  2. La mise au point de technologies dites SMAC (Social Mobile Analytics Cloud), pour une réactivité et suivi temps réel des partenaires et clients
  3. L’innovation en matière de sémantique, complétude et qualité des données et de l’information (technologies et pratiques de modélisation, d’intégration, d’agrégation et d’anonymisation statistique, de gouvernance et de qualification de données)
  4. La valorisation des données et de l’information pour une gestion intégrale du cycle de vie de la donnée (séquestre et archivage sécurisé, traçabilité et marquage à valeur probante des données sensibles, etc.)
  5. La définition d’architectures pour le long terme qui sont évolutives, assurent des économies d’échelle significatives grâce à la mutualisation des ressources et au développement de composants et ressources réutilisables par tous et facilement maintenables (standards libres) et permettent de maîtriser la dette technique.
  6. Pour les acteurs publics : la conception de solutions centrées sur les utilisateurs (agents et usagers) et répondant à leurs besoins métier de bout en bout. Les concepts de sécurité et de protection de la vie privée sont présents par construction et la gestion et propagation dynamique des politiques associées est transparente pour les utilisateurs. La chaîne de responsabilité pour l’accès et l’utilisation des services ou données est lisible, traçable, adaptable aux réglementations en vigueur.
  7. La maîtrise des méthodes de développement agiles grâce à des architectures applicatives fortement distribuées, orientées micro-services, et des places de marché applicatives permettant de choisir instantanément, au meilleur coût, le service pertinent. De nouveaux moteurs d’intégration et d’orchestration feront aussi leur apparition.

« Parce qu’ils sont au cœur de la transformation numérique des entreprises et de la société, les Systèmes d’Information (SI) constituent un levier à la fois stratégique et opérationnel à réinventer, tant pour les entreprises que pour les acteurs publics. En ouvrant ce nouveau GT, Systematic donne aux acteurs de la filière logicielle les moyens d’anticiper les prochains sauts technologiques et révolutions de business models, tout en les inscrivant pleinement dans le défi qui est la raison d’être du Pôle : celui de la révolution numérique et de son impact sur l’ensemble des dimensions de l’entreprise et de la société en général », conclut Jean-Luc Beylat, Président de Systematic.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Systematic Paris-Region lance un Groupe thématique pour réinventer le Système d’Information

Question 8th juin, 2016

Ce nouveau Groupe thématique, présidé par Jean-Pierre Corniou, Deputy CEO de Sia Partners, contribuera par ses projets collaboratifs de R&D entre fournisseurs de technologies et grands utilisateurs, à concevoir autrement les systèmes d’information et à réconcilier les approches traditionnelles avec celles nées du monde numérique actuel.

Systematic Paris-Region lance officiellement son 10e Groupe thématique dédié aux systèmes d’information. Il s’agit du 3e nouveau champ applicatif de l’innovation numérique que le pôle a inscrit dans son plan stratégique pour 2013-2018, aux côtés de l’usine du futur et de la ville numérique. Le Groupe thématique Systèmes d’information (GT SI) a pour ambition de penser autrement les infrastructures numériques et les DSI : son objectif est de mettre la dynamique R&D de Systematic au service de la conception de solutions logicielles disruptives qui assoiront le statut du SI comme actif stratégique, réconcilieront les modèles hérités de la fin du XXe siècle avec ceux nés à l’ère du digital, et accentueront sa contribution à la compétitivité des entreprises et organisations publiques.

Les systèmes d’information doivent être complètement repensés

« La France est en retard en matière de transformation digitale de ses entreprises. Trop d’entre elles n’ont pas de stratégie solide autour de leur SI et n’ont pas encore fait évoluer leur vision de la DSI qui reste empreinte de culture informatique plus que de culture numérique. Trop souvent encore, elles engagent ce type de réflexion au gré de projets et défis tactiques comme le Big Data, le BYOD ou l’intégration d’objets connectés. Or la mutation a commencé, elle avance très vite et il est urgent de s’approprier rapidement les changements qui s’opèrent pour réconcilier les deux approches et ne pas rester sur le bas-côté de la compétition internationale, comme le propose d’ailleurs le modèle dit iconomique », explique Jean-Pierre Corniou , Deputy CEO de Sia Partner et Président du GT SI de Systematic.

Véritables « systèmes nerveux » des organisations, tant en interne (conception, production, vente, gestion des ressources, etc.) que pour leurs interconnexions avec les partenaires externes (clients, fournisseurs, partenaires…), les systèmes d’information occupent en effet une place essentielle dans la stratégie des entreprises et des administrations. Ils portent à la fois un héritage technologique robuste et sont en même temps moteur d’innovations, comme le montre l’apparition de nouveaux modèles économiques (ex. *aaS, überisation, etc.). Ce marché était estimé en 2015 par Gartner à plus de 50 milliards d’euros de chiffre d’affaires généré, avec un taux de croissance de 1,8% par an. C’est un secteur stratégique et en forte croissance mais qui reste largement dominé par des acteurs non européens.

Systematic rapproche offreurs de technologies et grands utilisateurs pour soutenir l’innovation française en matière de SI

Pour que les grands utilisateurs reprennent la main sur ce sujet et que s’engage une dynamique d’innovation disruptive en France en matière de logiciel et services informatiques, Systematic mobilise son écosystème et fait travailler ensemble utilisateurs et fournisseurs.

Les projets de R&D qui seront lancés dans le cadre du GT SI s’articuleront avec les six technologies clés de Systematic : les systèmes embarqués et les objets connectés ; les infrastructures numériques ; la modélisation, simulation numérique et le HPC ; la confiance numérique / cybersécurité ; le Logiciel Libre ; et le Big Data. Ils aboutiront à la mise au point de nouvelles solutions logicielles répondant aux attentes et besoins des grands utilisateurs pour repenser l’articulation de l’ensemble des composants de leur système d’information.

Présidé par Jean-Pierre Corniou, Deputy CEO de Sia Partners, ce GT SI réunit des donneurs d’ordres (grands groupes, ETI PME), des fournisseurs de technologies et services informatiques, et des académiques. A ce jour, en sont membres actifs 8 ETI et Grands Groupes, 15 PME, 5 établissements de recherche et/ou d’enseignement supérieur et 3 partenaires clés.

Une prochaine réunion est prévue le 12 juillet pour étudier l’entrée au GT de nouveaux membres. Tous se réuniront le 5 octobre pour la 1ère plénière du Groupe thématique afin d’étudier des propositions de projets R&D.

« Proposée par le Groupe thématique Logiciel Libre, la création de ce nouveau GT vise à répondre aux forts besoins d’évolution des systèmes d’information des entreprises et des administrations partenaires du Pôle, à soutenir la croissance des fournisseurs de technologies et de solutions et à valoriser les recherches de la communauté académique du domaine. Pour nos travaux, nous capitaliserons sur son périmètre géographique et son orientation « techno-push » généraliste, complémentaire à celle des autres pôles de compétitivité TIC », complète Jean-Pierre Corniou.

Le GT SI est en ordre de marche avec une feuille de route bâtie autour de 7 axes d’innovation

Après un an et demi de réflexion sur l’utilisation qu’auront les entreprises des technologies de demain, appuyé par une enquête menée auprès de ses membres (fournisseurs de logiciels et entreprises utilisatrices) [1], ce Groupe thématique a défini 7 axes d’innovation :

  1. L’intégration des dimensions socio-organisationnelle et opérationnelle au sein des solutions d’ERP 2.0, tant d’un point de vue technique qu’ergonomique, pour structurer autrement les échanges d’information, la co-construction et la co-décision (intelligence collective).
  2. La mise au point de technologies dites SMAC (Social Mobile Analytics Cloud), pour une réactivité et suivi temps réel des partenaires et clients
  3. L’innovation en matière de sémantique, complétude et qualité des données et de l’information (technologies et pratiques de modélisation, d’intégration, d’agrégation et d’anonymisation statistique, de gouvernance et de qualification de données)
  4. La valorisation des données et de l’information pour une gestion intégrale du cycle de vie de la donnée (séquestre et archivage sécurisé, traçabilité et marquage à valeur probante des données sensibles, etc.)
  5. La définition d’architectures pour le long terme qui sont évolutives, assurent des économies d’échelle significatives grâce à la mutualisation des ressources et au développement de composants et ressources réutilisables par tous et facilement maintenables (standards libres) et permettent de maîtriser la dette technique.
  6. Pour les acteurs publics : la conception de solutions centrées sur les utilisateurs (agents et usagers) et répondant à leurs besoins métier de bout en bout. Les concepts de sécurité et de protection de la vie privée sont présents par construction et la gestion et propagation dynamique des politiques associées est transparente pour les utilisateurs. La chaîne de responsabilité pour l’accès et l’utilisation des services ou données est lisible, traçable, adaptable aux réglementations en vigueur.
  7. La maîtrise des méthodes de développement agiles grâce à des architectures applicatives fortement distribuées, orientées micro-services, et des places de marché applicatives permettant de choisir instantanément, au meilleur coût, le service pertinent. De nouveaux moteurs d’intégration et d’orchestration feront aussi leur apparition.

« Parce qu’ils sont au cœur de la transformation numérique des entreprises et de la société, les Systèmes d’Information (SI) constituent un levier à la fois stratégique et opérationnel à réinventer, tant pour les entreprises que pour les acteurs publics. En ouvrant ce nouveau GT, Systematic donne aux acteurs de la filière logicielle les moyens d’anticiper les prochains sauts technologiques et révolutions de business models, tout en les inscrivant pleinement dans le défi qui est la raison d’être du Pôle : celui de la révolution numérique et de son impact sur l’ensemble des dimensions de l’entreprise et de la société en général », conclut Jean-Luc Beylat, Président de Systematic.

By
@coesteve1
backtotop