La blockchain sera probablement l’innovation technologique la plus importante depuis Internet dans le secteur de la finance – Pegasystems

objectif

Plusieurs études pointent la divergence entre les organismes d’ores et déjà préparés à l’avènement de cette technologie probablement révolutionnaire et ceux qui, au contraire, risquent de se retrouver à la traîne

Selon une enquête réalisée par Marketforce, près de deux tiers (60%) des multinationales de la finance estiment que la blockchain* s’imposera comme la technologique la plus impactante depuis Internet. Cette étude a été réalisée à la demande de l’éditeur de logiciels d’applications Pegasystems Inc. et de Cognizant, leader des services de conseil, des technologies de l’information et de l’externalisation des processus métier.

Dans le cadre de cette étude, plus de 500 responsables des secteurs de l’assurance et de la banque issus de 56 pays ont été interrogés en vue d’analyser les menaces et opportunités face à l’évolution rapide des technologies. Il en ressort notamment qu’une majorité de ceux qui savent en quoi consiste la blockchain y voient une technologie capable d’impacter voir de transformer de manière significative leur marché ; bon nombre des sondés ignorent aujourd’hui encore le fonctionnement de cette technologie, et encore moins son existence. Plus d’un tiers (35%) des personnes interrogées à travers le monde reconnaissent n’avoir jamais entendu parler de la blockchain, et près d’un quart (23%) de ceux qui connaissent les principes ignorent simplement son fonctionnement de cette technologie.

Ceux qui sont au fait du principe de la blockchain estiment que son impact sur le monde des services financiers se révélera à l’avenir considérable ; de fait,  les acteurs du secteur ont tout intérêt à s’informer davantage sur les retombées potentielles d’une telle technologie. Plus de la moitié (53%) des personnes interrogées jugent cette technologie à même de bouleverser les marchés de compensation et de règlement des titres, tandis que plus d’un tiers (36%) d’entre eux livrent un pronostic similaire concernant le marché des comptes courants. Par ailleurs, près de la moitié (45%) des participants à l’étude estiment que les portefeuilles blockchain, couplés aux prêts entre particuliers, pourraient même « sonner le glas du système bancaire tel que nous le connaissons ».

« Nombreux sont ceux qui se demandent encore si la blockchain constituera ou non une avancée positive. Ce que l’on sait, en revanche, c’est qu’on ne peut plus se permettre d’ignorer ce facteur possible de bouleversement. Un jour viendra peut-être où banques et assurances auront à gérer les données de clients stockées via la blockchain, qu’il s’agisse d’informations personnelles, du détail de leur portefeuille d’actifs ou même de données en temps réel liées à des liquidités virtuelles. Elles doivent d’ores et déjà s’y préparer », prévient Graham Lloyd, directeur et responsable du secteur des services financiers chez Pegasystems.

« Il faudra pour cela prendre le temps de bien appréhender la blockchain et en quoi cette technologie émergente est susceptible d’impacter leur activité future. Plus tôt cette technologie sera comprise au niveau stratégique de l’entreprise, plus vite seront élaborées des stratégies destinées à réduire le risque tout en tirant le meilleur parti de cette transformation digitale. Les acteurs qui tireront leur épingle du jeu sont ceux qui ont d’ores et déjà commencé à mobiliser des équipes en vue de maîtriser cette nouvelle technologie. »

 

* Une blockchain est un registre public distribué qui peut consigner de façon sécurisée toutes sortes d’informations et relier tout actif à son propriétaire. Les transactions réalisées par ce biais s’effectuent en une poignée de minutes, voire de secondes.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

La blockchain sera probablement l’innovation technologique la plus importante depuis Internet dans le secteur de la finance – Pegasystems

objectif 27th mai, 2016

Plusieurs études pointent la divergence entre les organismes d’ores et déjà préparés à l’avènement de cette technologie probablement révolutionnaire et ceux qui, au contraire, risquent de se retrouver à la traîne

Selon une enquête réalisée par Marketforce, près de deux tiers (60%) des multinationales de la finance estiment que la blockchain* s’imposera comme la technologique la plus impactante depuis Internet. Cette étude a été réalisée à la demande de l’éditeur de logiciels d’applications Pegasystems Inc. et de Cognizant, leader des services de conseil, des technologies de l’information et de l’externalisation des processus métier.

Dans le cadre de cette étude, plus de 500 responsables des secteurs de l’assurance et de la banque issus de 56 pays ont été interrogés en vue d’analyser les menaces et opportunités face à l’évolution rapide des technologies. Il en ressort notamment qu’une majorité de ceux qui savent en quoi consiste la blockchain y voient une technologie capable d’impacter voir de transformer de manière significative leur marché ; bon nombre des sondés ignorent aujourd’hui encore le fonctionnement de cette technologie, et encore moins son existence. Plus d’un tiers (35%) des personnes interrogées à travers le monde reconnaissent n’avoir jamais entendu parler de la blockchain, et près d’un quart (23%) de ceux qui connaissent les principes ignorent simplement son fonctionnement de cette technologie.

Ceux qui sont au fait du principe de la blockchain estiment que son impact sur le monde des services financiers se révélera à l’avenir considérable ; de fait,  les acteurs du secteur ont tout intérêt à s’informer davantage sur les retombées potentielles d’une telle technologie. Plus de la moitié (53%) des personnes interrogées jugent cette technologie à même de bouleverser les marchés de compensation et de règlement des titres, tandis que plus d’un tiers (36%) d’entre eux livrent un pronostic similaire concernant le marché des comptes courants. Par ailleurs, près de la moitié (45%) des participants à l’étude estiment que les portefeuilles blockchain, couplés aux prêts entre particuliers, pourraient même « sonner le glas du système bancaire tel que nous le connaissons ».

« Nombreux sont ceux qui se demandent encore si la blockchain constituera ou non une avancée positive. Ce que l’on sait, en revanche, c’est qu’on ne peut plus se permettre d’ignorer ce facteur possible de bouleversement. Un jour viendra peut-être où banques et assurances auront à gérer les données de clients stockées via la blockchain, qu’il s’agisse d’informations personnelles, du détail de leur portefeuille d’actifs ou même de données en temps réel liées à des liquidités virtuelles. Elles doivent d’ores et déjà s’y préparer », prévient Graham Lloyd, directeur et responsable du secteur des services financiers chez Pegasystems.

« Il faudra pour cela prendre le temps de bien appréhender la blockchain et en quoi cette technologie émergente est susceptible d’impacter leur activité future. Plus tôt cette technologie sera comprise au niveau stratégique de l’entreprise, plus vite seront élaborées des stratégies destinées à réduire le risque tout en tirant le meilleur parti de cette transformation digitale. Les acteurs qui tireront leur épingle du jeu sont ceux qui ont d’ores et déjà commencé à mobiliser des équipes en vue de maîtriser cette nouvelle technologie. »

 

* Une blockchain est un registre public distribué qui peut consigner de façon sécurisée toutes sortes d’informations et relier tout actif à son propriétaire. Les transactions réalisées par ce biais s’effectuent en une poignée de minutes, voire de secondes.

By
@coesteve1
backtotop