Quand la digitalisation fait exploser les modèles traditionnels – Thibault Constantin, Director Line of Business ERP & Innovation at itelligence

Drive. Manager driving arrow sign like the motorcycle

En quelques années, les entreprises ont dû intégrer de nombreux nouveaux usages dans leurs stratégies de développement. Cette profonde transformation des modèles a notamment été favorisée par la diffusion croissante des technologies. La digitalisation s’est ainsi rapidement imposée comme un must have en raison des nombreux bénéfices liés à la mise en œuvre de ce concept structurant : meilleure agilité, ouverture de nouveaux marchés, itération et lancement rapide de projets… Tous ces points ont créé un véritable fossé entre deux types d’entreprises : les digital natives et les entreprises traditionnelles.

Ne partageant aucun ADN commun, ces deux types de structures ne connaissent d’ailleurs pas les mêmes niveaux de croissance. Ainsi, les digital natives se positionnent aujourd’hui en champion de la croissance au regard de leur modèle agile qui leur permet de s’adapter rapidement aux nouveaux usages, d’innover en permanence et de répondre aux nouvelles attentes de leurs clients. Les exemples ne manquent pas : Uber, Blablacar, Showroom privé, etc. Autant de jeunes entreprises qui ont su révolutionner le marché et devenir leader en s’appuyant à la fois sur des concepts originaux, mais surtout sur une organisation 100 % digitale.

Dans ce contexte, les entreprises traditionnelles doivent intégrer ces éléments et initier une phase de transformation de leur modèle de croissance afin de rester compétitives. Cela passe par une refonte de leur modèle historique. Ainsi, à titre d’exemple, des manufacturiers devront notamment faire évoluer leur positionnement de simple fabricant à un positionnement de fournisseurs de solutions et de service. Cet exemple démontre les profonds changements que les groupes traditionnels vont devoir réaliser. C’est précisément sur ce point que le digital intervient et permettra de mettre en œuvre une organisation agile . 

Les directions générales doivent porter ces projets et les positionner comme stratégiques. Il est en effet important de se donner tous les moyens pour mener à bien le projet en y allouant les ressources nécessaires. Il faut également expliquer à tous les collaborateurs pourquoi il est nécessaire d’évoluer et de bousculer les habitudes. 

Ce travail de fond est l’une des clés du succès et mérite la plupart du temps d’être accompagné pas à pas tout au long de cette transformation.  N’oublions pas que digitaliser ses processus nécessite de prendre en compte des aspects humains, technologiques, organisationnels, commerciaux… Il s’agit d’opérer un sérieux remodelage du sol au plafond et de faire évoluer les mentalités qui doivent adhérer à cette mutation.

Opter pour la digitalisation de son organisation est donc une nécessité pour rester compétitif et offrir une bonne qualité de service à ses clients. Il est donc temps de diffuser cette culture au sein des entreprises traditionnelles pour leur permettre de construire les piliers de leur nouvelle stratégie de croissance. 

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Quand la digitalisation fait exploser les modèles traditionnels – Thibault Constantin, Director Line of Business ERP & Innovation at itelligence

Drive. Manager driving arrow sign like the motorcycle 22nd mars, 2016

En quelques années, les entreprises ont dû intégrer de nombreux nouveaux usages dans leurs stratégies de développement. Cette profonde transformation des modèles a notamment été favorisée par la diffusion croissante des technologies. La digitalisation s’est ainsi rapidement imposée comme un must have en raison des nombreux bénéfices liés à la mise en œuvre de ce concept structurant : meilleure agilité, ouverture de nouveaux marchés, itération et lancement rapide de projets… Tous ces points ont créé un véritable fossé entre deux types d’entreprises : les digital natives et les entreprises traditionnelles.

Ne partageant aucun ADN commun, ces deux types de structures ne connaissent d’ailleurs pas les mêmes niveaux de croissance. Ainsi, les digital natives se positionnent aujourd’hui en champion de la croissance au regard de leur modèle agile qui leur permet de s’adapter rapidement aux nouveaux usages, d’innover en permanence et de répondre aux nouvelles attentes de leurs clients. Les exemples ne manquent pas : Uber, Blablacar, Showroom privé, etc. Autant de jeunes entreprises qui ont su révolutionner le marché et devenir leader en s’appuyant à la fois sur des concepts originaux, mais surtout sur une organisation 100 % digitale.

Dans ce contexte, les entreprises traditionnelles doivent intégrer ces éléments et initier une phase de transformation de leur modèle de croissance afin de rester compétitives. Cela passe par une refonte de leur modèle historique. Ainsi, à titre d’exemple, des manufacturiers devront notamment faire évoluer leur positionnement de simple fabricant à un positionnement de fournisseurs de solutions et de service. Cet exemple démontre les profonds changements que les groupes traditionnels vont devoir réaliser. C’est précisément sur ce point que le digital intervient et permettra de mettre en œuvre une organisation agile . 

Les directions générales doivent porter ces projets et les positionner comme stratégiques. Il est en effet important de se donner tous les moyens pour mener à bien le projet en y allouant les ressources nécessaires. Il faut également expliquer à tous les collaborateurs pourquoi il est nécessaire d’évoluer et de bousculer les habitudes. 

Ce travail de fond est l’une des clés du succès et mérite la plupart du temps d’être accompagné pas à pas tout au long de cette transformation.  N’oublions pas que digitaliser ses processus nécessite de prendre en compte des aspects humains, technologiques, organisationnels, commerciaux… Il s’agit d’opérer un sérieux remodelage du sol au plafond et de faire évoluer les mentalités qui doivent adhérer à cette mutation.

Opter pour la digitalisation de son organisation est donc une nécessité pour rester compétitif et offrir une bonne qualité de service à ses clients. Il est donc temps de diffuser cette culture au sein des entreprises traditionnelles pour leur permettre de construire les piliers de leur nouvelle stratégie de croissance. 

By
@coesteve1
backtotop