Rapprochement entre les sociétés Kosmos et NFrance au sein du groupe Ontolia

Clavier Actualités

Kosmos, spécialiste du numérique éducatif en France, et NFrance, infogéreur et spécialiste de l’hébergement open-source, ont opéré un rapprochement stratégique. Les deux PME font aujourd’hui partie du groupe Ontolia, avec l’objectif de renforcer les synergies entre leurs activités respectives : les services numériques Cloud pour Kosmos et l’infogérance à valeur ajoutée pour NFrance.

Focus sur cette opération majeure, qui va permettre au groupe Ontolia d’accompagner d’une manière optimale l’acte III de la décentralisation.

NFrance rejoint le groupe Ontolia

Infogéreur et hébergeur spécialisé dans les technologies open-source, NFrance compte parmi les acteurs clés de la région midi-pyrénéenne, avec notamment l’un des datacenters Tiers III+ les plus importants de ce territoire. Les services d’infogérance et d’hébergement de la PME toulousaine portent entre autres sur des solutions d’e-commerce, comme Magento et PrestaShop, mais également sur des applications Web ou encore sur des logiciels de gestion de contenus et portails, tels que les solutions WordPress, Drupal et K-Portal. Exerçant ses activités dans l’infogérance à valeur ajoutée, NFrance supervise et exploite des services numériques critiques avec des engagements de qualité forts et la garantie d’une disponibilité en 24/7.

« Avec le rachat de NFrance, le groupe prévoit d’atteindre une centaine de collaborateurs et dix millions d’euros de chiffre d’affaires à la fin de l’exercice fiscal 2015 », annonce Jean Planet, Président du groupe Ontolia en charge de la direction opérationnelle des deux PME du groupe, NFrance et Kosmos.

Un contexte et des synergies favorables au rapprochement

L’intégration de la société toulousaine au groupe Ontolia s’est concrétisée pour des raisons stratégiques et logiques.

« Le marché de l’hébergement et de l’infogérance est structurellement en croissance, avec une progression de 15 % chaque année. Ses métiers ont des perspectives d’évolution importantes, en particulier dans les métiers d’experts et de spécialistes de supervision de services numériques critiques », indique Jean Planet.

Ce sont ces savoir-faire pointus dans l’infogérance de services critiques ainsi que des solutions de plus en plus performantes et sécurisées dont les acteurs industriels vont avoir besoin. Or, il s’agit là du cœur de métier de NFrance.

C’est dans ce contexte favorable que les deux sociétés, qui collaborent depuis six ans au travers d’un partenariat stratégique, se rapprochent. Cette appartenance à un même groupe va leur permettre d’accroître leurs synergies en renforçant leurs liens opérationnels. Chacune conservera les activités qui lui sont propres. Preuve de leur complémentarité : la solution de Kosmos, qui jouissait déjà d’une réputation solide de robustesse, de disponibilité et de qualité, a pu évoluer, au fil des ans, en s’appuyant sur les compétences et les outils industriels de sa consœur.

« L’association de Kosmos et NFrance va également apporter au groupe des capacités d’investissement supplémentaires, pour accélérer la stratégie de développement de NFrance », souligne Jean Planet.

A travers ce rapprochement, le groupe Ontolia ambitionne de proposer à ses clients, des savoir-faire associant les compétences d’infogérance et d’hébergement de NFrance avec la compétence métier du secteur de l’éducation et de son SI maîtrisée par Kosmos. Cette combinaison de compétences s’inscrit parfaitement dans l’acte III de la décentralisation, porté par l’Etat sur le numérique à l’école et qui transfère les compétences de maintenance des équipements informatiques des établissements auprès des collectivités. Ces dernières se verront ainsi offrir une solution adaptée et métier, pour la maintenance et l’infogérance des équipements IT des établissements.

« Prenons l’exemple d’un département qui compte une centaine de collèges avec cinq serveurs par établissement. Cela représente 500 serveurs à infogérer, à maintenir et à faire évoluer. Nous allons donc ici être à-même d’accompagner les clients pour que la transition se déroule dans les meilleures conditions et optimiser le SI dont ils ont la responsabilité pour répondre aux enjeux métiers des organisations éducatives », explique Jean Planet.

Dans ce contexte, le rapprochement des deux sociétés à travers le groupe Ontolia porte tout son sens et va permettre de relever les défis du numérique éducatif. Toujours dans une logique de développement de son offre, le groupe n’exclut pas de nouveaux rapprochements dans les mois à venir, avec des acteurs lui permettant d’apporter une valeur ajoutée aux solutions déjà proposées.

Author
By
@coesteve1

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Rapprochement entre les sociétés Kosmos et NFrance au sein du groupe Ontolia

Clavier Actualités 28th octobre, 2015

Kosmos, spécialiste du numérique éducatif en France, et NFrance, infogéreur et spécialiste de l’hébergement open-source, ont opéré un rapprochement stratégique. Les deux PME font aujourd’hui partie du groupe Ontolia, avec l’objectif de renforcer les synergies entre leurs activités respectives : les services numériques Cloud pour Kosmos et l’infogérance à valeur ajoutée pour NFrance.

Focus sur cette opération majeure, qui va permettre au groupe Ontolia d’accompagner d’une manière optimale l’acte III de la décentralisation.

NFrance rejoint le groupe Ontolia

Infogéreur et hébergeur spécialisé dans les technologies open-source, NFrance compte parmi les acteurs clés de la région midi-pyrénéenne, avec notamment l’un des datacenters Tiers III+ les plus importants de ce territoire. Les services d’infogérance et d’hébergement de la PME toulousaine portent entre autres sur des solutions d’e-commerce, comme Magento et PrestaShop, mais également sur des applications Web ou encore sur des logiciels de gestion de contenus et portails, tels que les solutions WordPress, Drupal et K-Portal. Exerçant ses activités dans l’infogérance à valeur ajoutée, NFrance supervise et exploite des services numériques critiques avec des engagements de qualité forts et la garantie d’une disponibilité en 24/7.

« Avec le rachat de NFrance, le groupe prévoit d’atteindre une centaine de collaborateurs et dix millions d’euros de chiffre d’affaires à la fin de l’exercice fiscal 2015 », annonce Jean Planet, Président du groupe Ontolia en charge de la direction opérationnelle des deux PME du groupe, NFrance et Kosmos.

Un contexte et des synergies favorables au rapprochement

L’intégration de la société toulousaine au groupe Ontolia s’est concrétisée pour des raisons stratégiques et logiques.

« Le marché de l’hébergement et de l’infogérance est structurellement en croissance, avec une progression de 15 % chaque année. Ses métiers ont des perspectives d’évolution importantes, en particulier dans les métiers d’experts et de spécialistes de supervision de services numériques critiques », indique Jean Planet.

Ce sont ces savoir-faire pointus dans l’infogérance de services critiques ainsi que des solutions de plus en plus performantes et sécurisées dont les acteurs industriels vont avoir besoin. Or, il s’agit là du cœur de métier de NFrance.

C’est dans ce contexte favorable que les deux sociétés, qui collaborent depuis six ans au travers d’un partenariat stratégique, se rapprochent. Cette appartenance à un même groupe va leur permettre d’accroître leurs synergies en renforçant leurs liens opérationnels. Chacune conservera les activités qui lui sont propres. Preuve de leur complémentarité : la solution de Kosmos, qui jouissait déjà d’une réputation solide de robustesse, de disponibilité et de qualité, a pu évoluer, au fil des ans, en s’appuyant sur les compétences et les outils industriels de sa consœur.

« L’association de Kosmos et NFrance va également apporter au groupe des capacités d’investissement supplémentaires, pour accélérer la stratégie de développement de NFrance », souligne Jean Planet.

A travers ce rapprochement, le groupe Ontolia ambitionne de proposer à ses clients, des savoir-faire associant les compétences d’infogérance et d’hébergement de NFrance avec la compétence métier du secteur de l’éducation et de son SI maîtrisée par Kosmos. Cette combinaison de compétences s’inscrit parfaitement dans l’acte III de la décentralisation, porté par l’Etat sur le numérique à l’école et qui transfère les compétences de maintenance des équipements informatiques des établissements auprès des collectivités. Ces dernières se verront ainsi offrir une solution adaptée et métier, pour la maintenance et l’infogérance des équipements IT des établissements.

« Prenons l’exemple d’un département qui compte une centaine de collèges avec cinq serveurs par établissement. Cela représente 500 serveurs à infogérer, à maintenir et à faire évoluer. Nous allons donc ici être à-même d’accompagner les clients pour que la transition se déroule dans les meilleures conditions et optimiser le SI dont ils ont la responsabilité pour répondre aux enjeux métiers des organisations éducatives », explique Jean Planet.

Dans ce contexte, le rapprochement des deux sociétés à travers le groupe Ontolia porte tout son sens et va permettre de relever les défis du numérique éducatif. Toujours dans une logique de développement de son offre, le groupe n’exclut pas de nouveaux rapprochements dans les mois à venir, avec des acteurs lui permettant d’apporter une valeur ajoutée aux solutions déjà proposées.

By
@coesteve1
backtotop