L’impression 3D, un accélérateur de création pour l’industrie de la mode

Beauty Girl Portrait with Colorful Makeup, Hair and Accessories

Jérôme Bergeret, directeur du FashionLab de Dassault Systèmes, explique en quoi l’impression 3D révolutionne le monde de la mode à l’occasion du 3D Print Show.

A l’occasion du Salon 3D Print Show qui aura lieu au Carrousel du Louvre les 16 et 17 octobre prochains, le FashionLab, incubateur technologique de Dassault Systèmes, évoque l’importance de l’impression 3D dans l’univers de la mode, véritable accélérateur de création.

Dassault Systèmes, « The 3DEXPERIENCE Company »,  leader mondial des logiciels de création 3D, dispose d’applications de pointe et de l’expérience nécessaires pour accompagner le développement de l’industrie de l’impression 3D. Depuis une trentaine d’années, la plupart de ses clients industriels utilisent cette technique pour le prototypage rapide grâce aux logiciels de design CATIA ou SOLIDWORKS.

L’industrie de la mode en bénéficie via le FashionLab créé en 2011, incubateur qui accompagne les créateurs. Il a pour objectif de donner naissance à des solutions logicielles d’un nouveau genre, qui permettront aux créateurs de tout faire : réaliser un produit, simuler ses matériaux et ses interactions avec les objets du quotidien, mais c’est avant tout une ouverture vers une infinité de nouvelles possibilités en termes d’utilisation de la 3D virtuelle dans l’expérience consommateurs.

L’impression 3D ouvre un nouveau champ des possibles

« L’impression 3D représente un changement majeur dans notre stratégie. En effet, l’impression 3D est l’élément qui a réussi à reconnecter le virtuel, et donc la création 3D, avec le produit physique. Grâce à l’impression 3D, on se rend compte de l’importance de concevoir en 3D en amont du cycle créatif. Depuis 2014, nous avons observé une incroyable hausse des projets 3D car cela permet de concrétiser une création rapidement et à moindre coût. En outre, l’utilisation de la 3D n’est pas seulement bénéfique pour le B2B, elle est encore plus importante pour le consommateur lui-même. » indique Jérôme Bergeret, Directeur du FashionLab de Dassault Systèmes.

Les projets de recherche du FashionLab sont nourris par la créativité de Julien Fournié, fondateur de la maison de Couture éponyme, et de François Quentin, fondateur et créateur des montres de luxe 4N. Ces designers sont persuadés que la 3D va contribuer à des changements majeurs dans l’univers de la Mode et du Luxe. Le FashionLab travaille sur des projets d’incubation avec des équipes d’ingénieurs pour inventer et construire de nouvelles solutions innovantes pour les créateurs.
En juin 2014, Le FashionLab de Dassault Systèmes a présenté une première collection capsule de chaussures Haute Couture entièrement modélisée en 3D avec Julien Fournié. Puis en juillet dernier, l’incubateur est passé à l’impression 3D avec le Projet Phoenix en créant avec Julien Fournié des accessoires Haute Couture modélisés et imprimés en 3D qui ont été montrés lors du défilé de la Semaine de la Haute Couture.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

L’impression 3D, un accélérateur de création pour l’industrie de la mode

Beauty Girl Portrait with Colorful Makeup, Hair and Accessories 15th octobre, 2015

Jérôme Bergeret, directeur du FashionLab de Dassault Systèmes, explique en quoi l’impression 3D révolutionne le monde de la mode à l’occasion du 3D Print Show.

A l’occasion du Salon 3D Print Show qui aura lieu au Carrousel du Louvre les 16 et 17 octobre prochains, le FashionLab, incubateur technologique de Dassault Systèmes, évoque l’importance de l’impression 3D dans l’univers de la mode, véritable accélérateur de création.

Dassault Systèmes, « The 3DEXPERIENCE Company »,  leader mondial des logiciels de création 3D, dispose d’applications de pointe et de l’expérience nécessaires pour accompagner le développement de l’industrie de l’impression 3D. Depuis une trentaine d’années, la plupart de ses clients industriels utilisent cette technique pour le prototypage rapide grâce aux logiciels de design CATIA ou SOLIDWORKS.

L’industrie de la mode en bénéficie via le FashionLab créé en 2011, incubateur qui accompagne les créateurs. Il a pour objectif de donner naissance à des solutions logicielles d’un nouveau genre, qui permettront aux créateurs de tout faire : réaliser un produit, simuler ses matériaux et ses interactions avec les objets du quotidien, mais c’est avant tout une ouverture vers une infinité de nouvelles possibilités en termes d’utilisation de la 3D virtuelle dans l’expérience consommateurs.

L’impression 3D ouvre un nouveau champ des possibles

« L’impression 3D représente un changement majeur dans notre stratégie. En effet, l’impression 3D est l’élément qui a réussi à reconnecter le virtuel, et donc la création 3D, avec le produit physique. Grâce à l’impression 3D, on se rend compte de l’importance de concevoir en 3D en amont du cycle créatif. Depuis 2014, nous avons observé une incroyable hausse des projets 3D car cela permet de concrétiser une création rapidement et à moindre coût. En outre, l’utilisation de la 3D n’est pas seulement bénéfique pour le B2B, elle est encore plus importante pour le consommateur lui-même. » indique Jérôme Bergeret, Directeur du FashionLab de Dassault Systèmes.

Les projets de recherche du FashionLab sont nourris par la créativité de Julien Fournié, fondateur de la maison de Couture éponyme, et de François Quentin, fondateur et créateur des montres de luxe 4N. Ces designers sont persuadés que la 3D va contribuer à des changements majeurs dans l’univers de la Mode et du Luxe. Le FashionLab travaille sur des projets d’incubation avec des équipes d’ingénieurs pour inventer et construire de nouvelles solutions innovantes pour les créateurs.
En juin 2014, Le FashionLab de Dassault Systèmes a présenté une première collection capsule de chaussures Haute Couture entièrement modélisée en 3D avec Julien Fournié. Puis en juillet dernier, l’incubateur est passé à l’impression 3D avec le Projet Phoenix en créant avec Julien Fournié des accessoires Haute Couture modélisés et imprimés en 3D qui ont été montrés lors du défilé de la Semaine de la Haute Couture.

By
@coesteve1
backtotop