Iron Mountain aide les passionnés d’histoire à préserver la correspondance et autres papiers d’Abraham Lincoln pour les rendre accessibles au public à l’approche du 150ème anniversaire de son assassinat

Toutes sortes de documents et de fragments de lettres retrouvés en Europe, au Japon et en Australie sont numérisés pour la postérité 

Des documents déchirés et tachés que d’anciens esclaves avaient emportés avec eux sur les navires baleiniers ; des lettres cachées au fond des sacs de colons qui migraient vers l’ouest ; et des fragments de notes à moitié détruites par les rongeurs… Ce ne sont que quelques exemples des précieux documents papier dont il a été prouvé qu’ils sont de la main du 16ème Président des Etats-Unis, Abraham Lincoln. A l’approche de la célébration du 150ème anniversaire de l’assassinat de Lincoln, c’est toute la collection des papiers de l’ancien Président qui bénéficie du soutien d’Iron Mountain.

Le spécialiste des services de conservation et de gestion de l’information s’engage en effet dans un nouveau partenariat avec le projet Papers of Abraham Lincoln, dont la mission consiste à réunir et publier tous les documents écrits par Abraham Lincoln ou lui ayant été adressés de son vivant (1809-1865). Il s’agit de préserver les écrits de toute la vie d’un homme qui a dirigé son pays pendant la période trouble de la guerre de Sécession, marquée par l’abolition de l’esclave. Plus de 97 000 documents ont été numérisés à ce jour.

Grâce au soutien apporté par Iron Mountain, le nombre de volontaires qui vont participer aux efforts de recherche et de conservation des papiers de Lincoln partout dans le monde va exploser. L’initiative va permettre d’exposer les papiers les plus importants et de transmettre l’héritage de Lincoln aux visiteurs, en plus d’apporter une solution d’archivage à long terme de toute la collection.

Parmi les découvertes récentes : une lettre de Saint Marin octroyant la citoyenneté nationale au Président ; des fragments d’une lettre qui parlait de poésie, rongée par les souris et qui a été retrouvée dans un nid de rongeurs dans un mur de la maison de Lincoln ; une feuille d’appel militaire transportée par une famille membre d’une expédition de pionniers qui se rendaient à l’est en wagon en 1846 ; ou encore des documents d’embarquement signés, retrouvés en Australie bien longtemps après que le navire (un baleinier construit par un ancien esclave) fut coulé lors de la dernière escarmouche officielle de la guerre civile.

« Partout dans le monde, on connaît le nom du Président Lincoln », explique le Dr Daniel Stowell, rédacteur en chef et directeur du projet The Papers of Abraham Lincoln. « C’était un lecteur assidu et l’un des présidents dont la correspondance est la plus riche de toute l’histoire, ce qui nous laisse des milliers de documents personnels et politiques, qui témoignent de la période qui précède la naissance des Etats-Unis d’Amérique, l’une des plus marquantes de l’histoire de l’Amérique du nord. Nous nous sommes donné pour mission de retrouver ces documents, afin de les préserver et de permettre leur étude. Ce partenariat avec Iron Mountain va nous aider à protéger des pièces qui ont une valeur culturelle internationale et à les rendre accessibles à quiconque souhaite consulter cette archive. »

Ce partenariat s’inscrit dans le cadre du programme philanthropique Living Legacy d’Iron Mountain, qui finance des projets de préservation du patrimoine culturel et historique et apporte son expertise de la gestion de l’information.

« Nous avons voulu lancer le programme Living Legacy car nous pensons que chacun mérite d’avoir accès aux idées et aux témoignages de l’histoire qui façonnent l’expérience humaine par-delà les barrières géographiques et économiques », déclare Ty Ondatje, vice-président senior en charge de la responsabilité sociale d’entreprise chez Iron Mountain. « Un projet comme The Papers of Abraham Lincoln mérite donc légitimement tout notre soutien. Nous allons leur apporter les ressources et l’expertise dont ils ont besoin pour gérer la collection et pour poursuivre leur mission de préservation et d’éducation. Iron Mountain est très fier de ce partenariat avec The Papers of Abraham Lincoln qui nous donne l’occasion de perpétuer l’héritage de Lincoln. »

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Iron Mountain aide les passionnés d’histoire à préserver la correspondance et autres papiers d’Abraham Lincoln pour les rendre accessibles au public à l’approche du 150ème anniversaire de son assassinat

7th mai, 2015

Toutes sortes de documents et de fragments de lettres retrouvés en Europe, au Japon et en Australie sont numérisés pour la postérité 

Des documents déchirés et tachés que d’anciens esclaves avaient emportés avec eux sur les navires baleiniers ; des lettres cachées au fond des sacs de colons qui migraient vers l’ouest ; et des fragments de notes à moitié détruites par les rongeurs… Ce ne sont que quelques exemples des précieux documents papier dont il a été prouvé qu’ils sont de la main du 16ème Président des Etats-Unis, Abraham Lincoln. A l’approche de la célébration du 150ème anniversaire de l’assassinat de Lincoln, c’est toute la collection des papiers de l’ancien Président qui bénéficie du soutien d’Iron Mountain.

Le spécialiste des services de conservation et de gestion de l’information s’engage en effet dans un nouveau partenariat avec le projet Papers of Abraham Lincoln, dont la mission consiste à réunir et publier tous les documents écrits par Abraham Lincoln ou lui ayant été adressés de son vivant (1809-1865). Il s’agit de préserver les écrits de toute la vie d’un homme qui a dirigé son pays pendant la période trouble de la guerre de Sécession, marquée par l’abolition de l’esclave. Plus de 97 000 documents ont été numérisés à ce jour.

Grâce au soutien apporté par Iron Mountain, le nombre de volontaires qui vont participer aux efforts de recherche et de conservation des papiers de Lincoln partout dans le monde va exploser. L’initiative va permettre d’exposer les papiers les plus importants et de transmettre l’héritage de Lincoln aux visiteurs, en plus d’apporter une solution d’archivage à long terme de toute la collection.

Parmi les découvertes récentes : une lettre de Saint Marin octroyant la citoyenneté nationale au Président ; des fragments d’une lettre qui parlait de poésie, rongée par les souris et qui a été retrouvée dans un nid de rongeurs dans un mur de la maison de Lincoln ; une feuille d’appel militaire transportée par une famille membre d’une expédition de pionniers qui se rendaient à l’est en wagon en 1846 ; ou encore des documents d’embarquement signés, retrouvés en Australie bien longtemps après que le navire (un baleinier construit par un ancien esclave) fut coulé lors de la dernière escarmouche officielle de la guerre civile.

« Partout dans le monde, on connaît le nom du Président Lincoln », explique le Dr Daniel Stowell, rédacteur en chef et directeur du projet The Papers of Abraham Lincoln. « C’était un lecteur assidu et l’un des présidents dont la correspondance est la plus riche de toute l’histoire, ce qui nous laisse des milliers de documents personnels et politiques, qui témoignent de la période qui précède la naissance des Etats-Unis d’Amérique, l’une des plus marquantes de l’histoire de l’Amérique du nord. Nous nous sommes donné pour mission de retrouver ces documents, afin de les préserver et de permettre leur étude. Ce partenariat avec Iron Mountain va nous aider à protéger des pièces qui ont une valeur culturelle internationale et à les rendre accessibles à quiconque souhaite consulter cette archive. »

Ce partenariat s’inscrit dans le cadre du programme philanthropique Living Legacy d’Iron Mountain, qui finance des projets de préservation du patrimoine culturel et historique et apporte son expertise de la gestion de l’information.

« Nous avons voulu lancer le programme Living Legacy car nous pensons que chacun mérite d’avoir accès aux idées et aux témoignages de l’histoire qui façonnent l’expérience humaine par-delà les barrières géographiques et économiques », déclare Ty Ondatje, vice-président senior en charge de la responsabilité sociale d’entreprise chez Iron Mountain. « Un projet comme The Papers of Abraham Lincoln mérite donc légitimement tout notre soutien. Nous allons leur apporter les ressources et l’expertise dont ils ont besoin pour gérer la collection et pour poursuivre leur mission de préservation et d’éducation. Iron Mountain est très fier de ce partenariat avec The Papers of Abraham Lincoln qui nous donne l’occasion de perpétuer l’héritage de Lincoln. »

By
@coesteve1
backtotop