Cegedim accompagne Ethicon et le CHRU de Besançon dans un projet novateur de dématérialisation fiscale

Une coopération qui s’appuie sur le portail Hospit@lis et le coffre-fort électronique de Cegedim e-business

Cegedim, acteur majeur de la dématérialisation en Europe, annonce avoir été choisi par Ethicon, un leader de l’industrie des dispositifs médicaux, pour mettre en œuvre la dématérialisation fiscale et l’archivage de ses factures adressées au CHRU1 de Besançon. L’établissement de soins et son fournisseur capitalisent sur l’expérience de Cegedim pour mettre en œuvre ce projet d’EDI2, pionnier dans l’univers hospitalier.

Un projet gagnant-gagnant pour l’hôpital et le fournisseur

Si la dématérialisation des factures entre Ethicon et le CHRU de Besançon est effective depuis septembre 2014, leur volonté de dématérialiser une part croissante de leurs échanges de données remonte à plusieurs années. Le choix d’évoluer vers la dématérialisation fiscale résulte d’une première expérience réussie de dématérialisation des commandes menée avec Cegedim. « A partir du moment où nous dématérialisions déjà les commandes, il paraissait logique de dématérialiser également les factures. L’informatisation des échanges de documents procure un gain de temps, ainsi qu’un gain de place pour l’archivage, sans compter le bénéfice écologique. Surtout l’EDI nous permet de réaffecter notre personnel à des tâches autres que la liquidation de factures », explique Christian Cornette, pharmacien hospitalier au CHRU de Besançon.

« Pour Ethicon, ce projet témoigne de notre volonté d’apporter un service à valeur ajoutée à nos clients, en facilitant la gestion de leurs flux logistiques au quotidien. Il s’est déroulé en trois phases : la dématérialisation des commandes dès 2010, le suivi facilité des commandes en 2012 grâce à l’accusé de réception et à l’avis d’expédition, puis la dématérialisation des factures en 2014. C’est l’exemple même d’un projet gagnant-gagnant, qui permet de renforcer la qualité de la relation client au sien de nos équipes en allégeant le temps de gestion administrative », explique Stéphane Dumont, responsable du projet EDI chez Ethicon France.

Cegedim, un partenaire « démat’ » sur toute la chaîne de valeur

Spécialiste de la dématérialisation depuis 1989, Cegedim propose notamment aux établissements de soins et à leurs fournisseurs une solution complète pour la dématérialisation et l’archivage de leurs documents comptables, des commandes aux factures. Elle s’appuie sur Hospit@lis, un portail d’informations et d’échanges de données permettant de dématérialiser la gestion globale des approvisionnements de médicaments, de dispositifs médicaux et de réactifs en laboratoires.

« Nous nous réjouissons de cette collaboration exemplaire avec deux acteurs jouant un rôle important dans l’offre de soins sur le territoire français. Elle montre les bénéfices partagés de l’EDI en amont comme en aval de la chaîne comptable, dans une logique d’optimisation des temps et des coûts », souligne Frédéric Mercier, Directeur Commercial & Marketing – Secteur Santé de Cegedim e-business.

Hospit@lis est utilisé par plus de 1 000 établissements de soins majeurs, dont 26 centres hospitaliers universitaires et a transmis plus de 1,9 million de commandes en 2013.

Un contexte économique et légal incitatif

Les organisations publiques et privées attendent de la dématérialisation des réductions de coûts et de délais de traitement. La disparition progressive des échanges papier, notamment en matière fiscale, est également une exigence législative. Une ordonnance3 rend ainsi la facture électronique obligatoire pour l’ensemble du secteur public dès 2017, et pour les entreprises de 2017 à 2020 (en fonction de leur taille).

Outre la dématérialisation de la chaîne comptable « amont » (hôpital-fournisseur), les hôpitaux publics devront également dès 2015 mettre en œuvre le nouveau protocole d’échange standard PES V2 pour la dématérialisation « aval » (échanges entre l’hôpital et son comptable)4.

 

1 Centre Hospitalier Régional Universitaire
2 Echanges de données Informatisées
3 Ordonnance relative au développement de la facturation électronique, adoptée le 26 juin dernier par le Conseil des ministres et qui sera ratifiée par le Parlement d’ici fin 2014
4 Source : http://www.sante.gouv.fr/dematerialisation-de-la-chaine-de-la-depense-et-de-la-recette.html

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Cegedim accompagne Ethicon et le CHRU de Besançon dans un projet novateur de dématérialisation fiscale

25th décembre, 2014

Une coopération qui s’appuie sur le portail Hospit@lis et le coffre-fort électronique de Cegedim e-business

Cegedim, acteur majeur de la dématérialisation en Europe, annonce avoir été choisi par Ethicon, un leader de l’industrie des dispositifs médicaux, pour mettre en œuvre la dématérialisation fiscale et l’archivage de ses factures adressées au CHRU1 de Besançon. L’établissement de soins et son fournisseur capitalisent sur l’expérience de Cegedim pour mettre en œuvre ce projet d’EDI2, pionnier dans l’univers hospitalier.

Un projet gagnant-gagnant pour l’hôpital et le fournisseur

Si la dématérialisation des factures entre Ethicon et le CHRU de Besançon est effective depuis septembre 2014, leur volonté de dématérialiser une part croissante de leurs échanges de données remonte à plusieurs années. Le choix d’évoluer vers la dématérialisation fiscale résulte d’une première expérience réussie de dématérialisation des commandes menée avec Cegedim. « A partir du moment où nous dématérialisions déjà les commandes, il paraissait logique de dématérialiser également les factures. L’informatisation des échanges de documents procure un gain de temps, ainsi qu’un gain de place pour l’archivage, sans compter le bénéfice écologique. Surtout l’EDI nous permet de réaffecter notre personnel à des tâches autres que la liquidation de factures », explique Christian Cornette, pharmacien hospitalier au CHRU de Besançon.

« Pour Ethicon, ce projet témoigne de notre volonté d’apporter un service à valeur ajoutée à nos clients, en facilitant la gestion de leurs flux logistiques au quotidien. Il s’est déroulé en trois phases : la dématérialisation des commandes dès 2010, le suivi facilité des commandes en 2012 grâce à l’accusé de réception et à l’avis d’expédition, puis la dématérialisation des factures en 2014. C’est l’exemple même d’un projet gagnant-gagnant, qui permet de renforcer la qualité de la relation client au sien de nos équipes en allégeant le temps de gestion administrative », explique Stéphane Dumont, responsable du projet EDI chez Ethicon France.

Cegedim, un partenaire « démat’ » sur toute la chaîne de valeur

Spécialiste de la dématérialisation depuis 1989, Cegedim propose notamment aux établissements de soins et à leurs fournisseurs une solution complète pour la dématérialisation et l’archivage de leurs documents comptables, des commandes aux factures. Elle s’appuie sur Hospit@lis, un portail d’informations et d’échanges de données permettant de dématérialiser la gestion globale des approvisionnements de médicaments, de dispositifs médicaux et de réactifs en laboratoires.

« Nous nous réjouissons de cette collaboration exemplaire avec deux acteurs jouant un rôle important dans l’offre de soins sur le territoire français. Elle montre les bénéfices partagés de l’EDI en amont comme en aval de la chaîne comptable, dans une logique d’optimisation des temps et des coûts », souligne Frédéric Mercier, Directeur Commercial & Marketing – Secteur Santé de Cegedim e-business.

Hospit@lis est utilisé par plus de 1 000 établissements de soins majeurs, dont 26 centres hospitaliers universitaires et a transmis plus de 1,9 million de commandes en 2013.

Un contexte économique et légal incitatif

Les organisations publiques et privées attendent de la dématérialisation des réductions de coûts et de délais de traitement. La disparition progressive des échanges papier, notamment en matière fiscale, est également une exigence législative. Une ordonnance3 rend ainsi la facture électronique obligatoire pour l’ensemble du secteur public dès 2017, et pour les entreprises de 2017 à 2020 (en fonction de leur taille).

Outre la dématérialisation de la chaîne comptable « amont » (hôpital-fournisseur), les hôpitaux publics devront également dès 2015 mettre en œuvre le nouveau protocole d’échange standard PES V2 pour la dématérialisation « aval » (échanges entre l’hôpital et son comptable)4.

 

1 Centre Hospitalier Régional Universitaire
2 Echanges de données Informatisées
3 Ordonnance relative au développement de la facturation électronique, adoptée le 26 juin dernier par le Conseil des ministres et qui sera ratifiée par le Parlement d’ici fin 2014
4 Source : http://www.sante.gouv.fr/dematerialisation-de-la-chaine-de-la-depense-et-de-la-recette.html

By
@coesteve1
backtotop