Adblock Plus lutte contre la publicité déguisée sous forme de contenu rédactionnel : les « Native Ads »

information and data overload, organising knowledge and business

Bien qu’apparaissant souvent sous un aspect non-intrusif, les publicités de type « Native Ads » se fondent parfois au sein du contenu éditorial d’un média, au risque d’induire en erreur bon nombre de lecteurs.

Adblock Plus, qui permet de bloquer les publicités intrusives sur le net, bloque aussi les nouvelles formes de publicités communément appelées Native Ads, qui prennent de plus en plus d’ampleur sur le Web tandis qu’elles sont regardés 52% plus que les bannières publicitaires classiques (source sharethrough.com).

Alors que les nouveaux formats de publicité en ligne évoluent sans cesse pour cibler toujours plus le consommateur, Adblock Plus a étudié de plus près les Natives Ads qui gagnent en popularité sur le net. Sous forme de « billets sponsorisés », « articles qui pourraient vous intéresser » ou encore « vous aimerez aussi », les Native Ads  ne sont généralement pas intrusives mais s’immiscent dans les pages web, souvent sans afficher clairement leur statut de publicité en ligne. Adblock Plus est l’unique « adblocker » à militer pour une publicité non intrusive (au lieu de bloquer toutes les formes de publicité qui soient), en ne bloquant pas les publicités dont les formats sont acceptés par ses utilisateurs ; alors les Native Ads qui ne sont pas intrusives, pourraient aller dans la bonne direction.

Mais si les Native Ads paraissent fournir de l’information utile sous une forme non intrusive, en revanche, elles masquent délibérément leur identité d’annonce publicitaire. Or, le programme Publicité Acceptable d’Adblock Plus spécifie que « La publicité doit être clairement identifiée comme telle par le mot « publicité » ou un équivalent, et elle doit se distinguer du contenu de la page, par exemple par une frontière et/ou une couleur de fond différente », ce qui n’est pas le cas des Native Ads.

Pour conclure, la nature des Native Ads est le signe d’une évolution encourageante de la publicité moins intrusive. Cependant, ces annonces doivent être clairement identifiées comme publicitaires, au risque d’apparaître sous la pire forme qui soit – de la publicité déguisée – et ainsi trahir la confiance des internautes.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Adblock Plus lutte contre la publicité déguisée sous forme de contenu rédactionnel : les « Native Ads »

information and data overload, organising knowledge and business 15th septembre, 2014

Bien qu’apparaissant souvent sous un aspect non-intrusif, les publicités de type « Native Ads » se fondent parfois au sein du contenu éditorial d’un média, au risque d’induire en erreur bon nombre de lecteurs.

Adblock Plus, qui permet de bloquer les publicités intrusives sur le net, bloque aussi les nouvelles formes de publicités communément appelées Native Ads, qui prennent de plus en plus d’ampleur sur le Web tandis qu’elles sont regardés 52% plus que les bannières publicitaires classiques (source sharethrough.com).

Alors que les nouveaux formats de publicité en ligne évoluent sans cesse pour cibler toujours plus le consommateur, Adblock Plus a étudié de plus près les Natives Ads qui gagnent en popularité sur le net. Sous forme de « billets sponsorisés », « articles qui pourraient vous intéresser » ou encore « vous aimerez aussi », les Native Ads  ne sont généralement pas intrusives mais s’immiscent dans les pages web, souvent sans afficher clairement leur statut de publicité en ligne. Adblock Plus est l’unique « adblocker » à militer pour une publicité non intrusive (au lieu de bloquer toutes les formes de publicité qui soient), en ne bloquant pas les publicités dont les formats sont acceptés par ses utilisateurs ; alors les Native Ads qui ne sont pas intrusives, pourraient aller dans la bonne direction.

Mais si les Native Ads paraissent fournir de l’information utile sous une forme non intrusive, en revanche, elles masquent délibérément leur identité d’annonce publicitaire. Or, le programme Publicité Acceptable d’Adblock Plus spécifie que « La publicité doit être clairement identifiée comme telle par le mot « publicité » ou un équivalent, et elle doit se distinguer du contenu de la page, par exemple par une frontière et/ou une couleur de fond différente », ce qui n’est pas le cas des Native Ads.

Pour conclure, la nature des Native Ads est le signe d’une évolution encourageante de la publicité moins intrusive. Cependant, ces annonces doivent être clairement identifiées comme publicitaires, au risque d’apparaître sous la pire forme qui soit – de la publicité déguisée – et ainsi trahir la confiance des internautes.

By
@coesteve1
backtotop