The Green Grid tire les enseignements d’une étude sur les incitations opérateurs réservées aux centres de données

Un nouveau livre blanc contient les résultats de cette étude menée par le groupe de projet Opérateurs électriques du consortium mondial.

Avec la multiplication et la complexification des centres de données, la quantité d’électricité consommée à l’échelon mondial a progressé de 19 % entre 2011 et 2012*. Il est logique, par conséquent, que nombre d’opérateurs de réseaux électriques s’efforcent d’agir sur les marchés des centres de données et des technologies de l’information à grand renfort d’incitations financières, d’initiatives de sensibilisation et de programmes de formation. Mais ces mesures d’incitation à l’efficacité énergétique dans les centres de données donnent-elles de bons résultats ? 

The Green Grid Association, consortium mondial à but non lucratif s’employant à améliorer l’efficacité des ressources dans les centres de données comme dans le secteur des technologies de l’information, a entrepris l’an dernier d’évaluer l’influence exercée par les incitations opérateurs sur les centres de données et de déterminer si des programmes d’incitation peuvent être adaptés pour permettre l’obtention de meilleurs résultats. En juillet, l’Association publie les résultats de son étude dans un nouveau livre blanc intitulé « Green Carrots: Utility Incentive Programs and the IT Industry ».

« Le concept d’incitations opérateurs spécifiquement destinées aux centres de données demeure relativement nouveau. Nombre de propriétaires et d’exploitants de centres de données ne sont pas forcément conscients des investissements actuellement réalisés par les opérateurs électriques pour promouvoir l’efficacité énergétique. Et, sans leur concours et sans la participation d’un plus grand nombre d’opérateurs électriques investissant dans des programmes d’incitation ciblés pour ce secteur en plein essor, les économies d’énergie et l’efficience coût potentielles ne seront pas réalisées », souligne Chris Molloy, ingénieur émérite au pôle Global Technology Services d’IBM et membre du conseil d’administration de The Green Grid Association.

« Après analyse des programmes d’incitation à l’efficacité énergétique ciblant les centres de données mis en place par les opérateurs électriques, il s’avère que si certains opérateurs se sont intéressés à l’efficacité de leurs propres programmes, aucune étude sectorielle quantitative n’avait été réalisée », précise Corban Lester, responsable du développement programmes chez Lockheed Martin ainsi que du groupe de projet Opérateurs électriques pour The Green Grid Association. « Les résultats de notre étude révèlent que les aspects perfectibles, s’agissant de ces programmes d’incitation, ont trait à la sensibilisation du marché, à la simplification et à la rationalisation des processus applicatifs. »

Au sein de The Green Grid, la charte du groupe de projet Opérateurs électriques a pour objet de promouvoir l’ensemble des connaissances techniques à disposition des administrateurs en charge des programmes d’efficacité énergétique chez les opérateurs électriques, des autorités de régulation, des partenaires et des clients. En 2013, l’accent a été mis sur la collecte d’informations auprès des utilisateurs de centres de données, des fournisseurs (OEM inclus) et du personnel affecté aux programmes d’efficacité énergétique. À partir des résultats d’une enquête en ligne couplés à ceux de deux sondages réalisés en direct lors de l’édition 2013 du Forum The Green Grid ont été émises les recommandations ci-après :

  • Les opérateurs électriques devraient montrer la voie à suivre et « éduquer » le marché en dispensant des informations et des formations sur les programmes d’efficacité et les services à disposition.
  • Les processus d’incitation gagneraient à être simplifiés, et les opérateurs devraient mettre au point et déployer des outils de calcul plus simples pour faciliter la tâche de leurs clients.
  • Les programmes d’incitation proposés par les opérateurs devraient s’appliquer à l’équipement informatique ; il s’agit du poste le plus énergivore dans un centre de données, et le potentiel d’économies d’énergie à réaliser est important.

 

*Source : DataCenter Dynamics, « Global Data Center Power 2013 ».

 

À propos de The Green Grid Association

Consortium mondial composé d’entreprises, d’administrations, d’établissements d’enseignement et de particuliers, The Green Grid s’emploie à promouvoir l’utilisation rationnelle des ressources dans les technologies de l’information comme dans les centres de données, au travers d’une approche globale couvrant l’ensemble des systèmes informatiques, des installations et des infrastructures. Référence internationale dans les technologies de l’information et centres de données économes en ressources, The Green Grid couvre l’intégralité de l’écosystème informatique-communications – des centres de données aux ordinateurs personnels – et continuera à doter le secteur mondial des technologies de l’information de métriques, outils et pratiques exemplaires se prêtant à une utilisation toujours plus efficace des ressources.

The Green Grid n’avalise les produits et solutions d’aucun fournisseur en particulier, mais formule des recommandations sectorielles sur les meilleures pratiques, métriques et technologies qui contribueront globalement à améliorer l’efficacité des ressources. Les personnes morales peuvent adhérer à l’association en tant que contributeur, membre ou membre associé, et les personnes physiques en tant que membre particulier.

 

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

The Green Grid tire les enseignements d’une étude sur les incitations opérateurs réservées aux centres de données

13th mai, 2014

Un nouveau livre blanc contient les résultats de cette étude menée par le groupe de projet Opérateurs électriques du consortium mondial.

Avec la multiplication et la complexification des centres de données, la quantité d’électricité consommée à l’échelon mondial a progressé de 19 % entre 2011 et 2012*. Il est logique, par conséquent, que nombre d’opérateurs de réseaux électriques s’efforcent d’agir sur les marchés des centres de données et des technologies de l’information à grand renfort d’incitations financières, d’initiatives de sensibilisation et de programmes de formation. Mais ces mesures d’incitation à l’efficacité énergétique dans les centres de données donnent-elles de bons résultats ? 

The Green Grid Association, consortium mondial à but non lucratif s’employant à améliorer l’efficacité des ressources dans les centres de données comme dans le secteur des technologies de l’information, a entrepris l’an dernier d’évaluer l’influence exercée par les incitations opérateurs sur les centres de données et de déterminer si des programmes d’incitation peuvent être adaptés pour permettre l’obtention de meilleurs résultats. En juillet, l’Association publie les résultats de son étude dans un nouveau livre blanc intitulé « Green Carrots: Utility Incentive Programs and the IT Industry ».

« Le concept d’incitations opérateurs spécifiquement destinées aux centres de données demeure relativement nouveau. Nombre de propriétaires et d’exploitants de centres de données ne sont pas forcément conscients des investissements actuellement réalisés par les opérateurs électriques pour promouvoir l’efficacité énergétique. Et, sans leur concours et sans la participation d’un plus grand nombre d’opérateurs électriques investissant dans des programmes d’incitation ciblés pour ce secteur en plein essor, les économies d’énergie et l’efficience coût potentielles ne seront pas réalisées », souligne Chris Molloy, ingénieur émérite au pôle Global Technology Services d’IBM et membre du conseil d’administration de The Green Grid Association.

« Après analyse des programmes d’incitation à l’efficacité énergétique ciblant les centres de données mis en place par les opérateurs électriques, il s’avère que si certains opérateurs se sont intéressés à l’efficacité de leurs propres programmes, aucune étude sectorielle quantitative n’avait été réalisée », précise Corban Lester, responsable du développement programmes chez Lockheed Martin ainsi que du groupe de projet Opérateurs électriques pour The Green Grid Association. « Les résultats de notre étude révèlent que les aspects perfectibles, s’agissant de ces programmes d’incitation, ont trait à la sensibilisation du marché, à la simplification et à la rationalisation des processus applicatifs. »

Au sein de The Green Grid, la charte du groupe de projet Opérateurs électriques a pour objet de promouvoir l’ensemble des connaissances techniques à disposition des administrateurs en charge des programmes d’efficacité énergétique chez les opérateurs électriques, des autorités de régulation, des partenaires et des clients. En 2013, l’accent a été mis sur la collecte d’informations auprès des utilisateurs de centres de données, des fournisseurs (OEM inclus) et du personnel affecté aux programmes d’efficacité énergétique. À partir des résultats d’une enquête en ligne couplés à ceux de deux sondages réalisés en direct lors de l’édition 2013 du Forum The Green Grid ont été émises les recommandations ci-après :

  • Les opérateurs électriques devraient montrer la voie à suivre et « éduquer » le marché en dispensant des informations et des formations sur les programmes d’efficacité et les services à disposition.
  • Les processus d’incitation gagneraient à être simplifiés, et les opérateurs devraient mettre au point et déployer des outils de calcul plus simples pour faciliter la tâche de leurs clients.
  • Les programmes d’incitation proposés par les opérateurs devraient s’appliquer à l’équipement informatique ; il s’agit du poste le plus énergivore dans un centre de données, et le potentiel d’économies d’énergie à réaliser est important.

 

*Source : DataCenter Dynamics, « Global Data Center Power 2013 ».

 

À propos de The Green Grid Association

Consortium mondial composé d’entreprises, d’administrations, d’établissements d’enseignement et de particuliers, The Green Grid s’emploie à promouvoir l’utilisation rationnelle des ressources dans les technologies de l’information comme dans les centres de données, au travers d’une approche globale couvrant l’ensemble des systèmes informatiques, des installations et des infrastructures. Référence internationale dans les technologies de l’information et centres de données économes en ressources, The Green Grid couvre l’intégralité de l’écosystème informatique-communications – des centres de données aux ordinateurs personnels – et continuera à doter le secteur mondial des technologies de l’information de métriques, outils et pratiques exemplaires se prêtant à une utilisation toujours plus efficace des ressources.

The Green Grid n’avalise les produits et solutions d’aucun fournisseur en particulier, mais formule des recommandations sectorielles sur les meilleures pratiques, métriques et technologies qui contribueront globalement à améliorer l’efficacité des ressources. Les personnes morales peuvent adhérer à l’association en tant que contributeur, membre ou membre associé, et les personnes physiques en tant que membre particulier.

 

By
@coesteve1
backtotop