Progress annonce cinq technologies qui vont changer la vie des entreprises en 2014

human face exiting from computer display

Pour le spécialiste du développement d’applications, les plates-formes « en tant que service » (PaaS), le développement rapide d’applications, l’Internet des objets et les outils analytiques vont exercer un profond impact sur le fonctionnement des entreprises en 2014

Le Cloud, les technologies mobiles et les réseaux sociaux incitent l’industrie des technologies de l’information à « cliquer sur la touche Reset » pour suivre le rythme des changements auxquels les entreprises sont actuellement confrontées. Ces nouvelles tendances répondent aux nouvelles exigences en faveur d’un accès accru à l’information et obligent les acteurs de l’industrie informatique à se réinventer en permanence. Progress (NASDAQ: PRGS) a identifié cinq grandes tendances technologiques qui vont façonner l’année à venir pour l’industrie.

  1. L’Internet des Objets ne donne pas entière satisfaction à la famille IT — Alors que les développeurs et les décideurs informatiques doivent déjà faire face aux changements complexes liés à la prolifération des smartphones, tablettes, et l’extension du BYOD (Bring Your Own Device), une surprise les attend : celle de l’Internet des Objets. Cet écosystème qui englobe les technologies informatiques mobiles, les appareils grand public et médicaux intelligents, ainsi que des machines connectées et des capteurs situés aux quatre coins du monde, est en passe de rendre le challenge encore plus complexe. Le nombre d’adresses IP désormais illimité suite à l’adoption du protocole IPv6, va provoquer une explosion de nouvelles données qui devront être exploitées, de sorte que les notions d’évolutivité et de complexité vont prendre une signification totalement nouvelle. En outre, compte tenu de l’augmentation permanente des appareils intelligents, les « conversations » entre produits seront bientôt plus importantes qu’entre les utilisateurs.
  2. L’analytique en première ligne — En 2014, la technologie analytique va enfin cesser d’être utilisée « après coup ». Pendant des décennies, le travail était avant tout une question de connexion, de transfert de données et d’utilisation immédiate des applications. Et sauf lorsqu’elle représentait l’application en question, l’analytique était considérée comme un « supplément », un « gadget ». Face à l’accélération du volume de données — alimentée par l’Internet des objets et la prise de conscience croissante de la valeur potentielle qu’offrent toutes les informations —, les développeurs doivent intégrer la technologie analytique dès le départ, ce qui en fait un aspect à part entière du déploiement des technologies de l’information et rend les fonctionnalités sensibles au contexte et à la géolocalisation incontournables.
  3. Tout le monde s’intéresse aux Applis — Alors que les performances et la facilité d’utilisation de projets de grande envergure et visibles de tous — en particulier dans le domaine des soins de santé —, font l’objet d’une attention de plus en plus poussée, l’adoption accrue d’un développement basé sur un modèle démocratisé et axé sur les utilisateurs, va également susciter des attentes élevées en matière de déploiement d’applications. Cette situation va mener à l’adoption accrue de nouveaux outils et pratiques de développement rapide en vue d’accélérer le déploiement, d’accroître la prévisibilité et la fiabilité, de répondre à des exigences strictes quant au niveau de service, et de contrôler les coûts.
  4. Budgets informatiques : les lignes bougent — Des tendances telles que la généralisation du Cloud et la démocratisation du développement donnent naissance à de nombreuses nouvelles options, notamment pour les différents métiers qui chercheront de plus en plus à maîtriser leur propre destinée en finançant leurs projets ou en arrachant de l’argent au département informatique. Résultat, les entreprises — et les DSI — vont devoir trouver des moyens pour s’adapter, sans perdre le contrôle de l’information, sans provoquer de risques pour la sécurité, ni suivre de nouvelles orientations qui pourraient aboutir à des impasses techniques ou à d’onéreuses retouches. À une époque marquée par une mutation accélérée, les entreprises devront bien négocier ce virage pour rester en pole position.
  5. Le PaaS se généralise — En 2014, les plates-formes « en tant que service » (Platform as a Service) vont enfin se généraliser. Cette couche du Cloud va s’imposer comme un choix incontournable pour de nombreuses entreprises, car elle autorise un développement plus rapide et plus performant, favorise l’agilité, prend en charge les outils analytiques, offre les avantages de coût inhérents au Cloud et assure une grande évolutivité. En offrant structure et contrôle, Progress répond aux besoins stratégiques et court terme du management, et accélère par conséquent l’adoption des plateformes PaaS. Les fonctionnalités accessibles par le biais d’une plate-forme PaaS entraîneront d’autres changements au sein des entreprises en mettant les outils d’intégration de données entre les mains des spécialistes métier et en contribuant à l’omniprésence de l’intégration des données.

 

Karen Tegan Padir, CTO de Progress, a déclaré : « Qu’il s’agisse de l’Internet des objets, du Big Data, du Cloud ou de la mobilité, l’année 2014 sera placée sous les signe de l’accélération pour les entreprises. Pour réussir, elles devront d’abord prendre la mesure des besoins de l’utilisateur final — en créant un profil de responsabilisation et d’autonomie pour chaque groupe — et en leur fournissant les outils indispensables pour être productifs et efficaces. Les solutions « taille unique » sont dépassées. Certaines entreprises devront déployer une plate-forme PaaS pour assurer le développement rapide d’applications, tandis que d’autres lanceront une app-store d’entreprise pour permettre à leurs employés d’accéder aux applications dont ils ont besoin au sein d’un environnement sécurisé. Dans tous les cas, l’information sera reine, ainsi que la possibilité d’y accéder à tout moment, en tous lieux et à partir de n’importe quel terminal. »

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Progress annonce cinq technologies qui vont changer la vie des entreprises en 2014

human face exiting from computer display 12th décembre, 2013

Pour le spécialiste du développement d’applications, les plates-formes « en tant que service » (PaaS), le développement rapide d’applications, l’Internet des objets et les outils analytiques vont exercer un profond impact sur le fonctionnement des entreprises en 2014

Le Cloud, les technologies mobiles et les réseaux sociaux incitent l’industrie des technologies de l’information à « cliquer sur la touche Reset » pour suivre le rythme des changements auxquels les entreprises sont actuellement confrontées. Ces nouvelles tendances répondent aux nouvelles exigences en faveur d’un accès accru à l’information et obligent les acteurs de l’industrie informatique à se réinventer en permanence. Progress (NASDAQ: PRGS) a identifié cinq grandes tendances technologiques qui vont façonner l’année à venir pour l’industrie.

  1. L’Internet des Objets ne donne pas entière satisfaction à la famille IT — Alors que les développeurs et les décideurs informatiques doivent déjà faire face aux changements complexes liés à la prolifération des smartphones, tablettes, et l’extension du BYOD (Bring Your Own Device), une surprise les attend : celle de l’Internet des Objets. Cet écosystème qui englobe les technologies informatiques mobiles, les appareils grand public et médicaux intelligents, ainsi que des machines connectées et des capteurs situés aux quatre coins du monde, est en passe de rendre le challenge encore plus complexe. Le nombre d’adresses IP désormais illimité suite à l’adoption du protocole IPv6, va provoquer une explosion de nouvelles données qui devront être exploitées, de sorte que les notions d’évolutivité et de complexité vont prendre une signification totalement nouvelle. En outre, compte tenu de l’augmentation permanente des appareils intelligents, les « conversations » entre produits seront bientôt plus importantes qu’entre les utilisateurs.
  2. L’analytique en première ligne — En 2014, la technologie analytique va enfin cesser d’être utilisée « après coup ». Pendant des décennies, le travail était avant tout une question de connexion, de transfert de données et d’utilisation immédiate des applications. Et sauf lorsqu’elle représentait l’application en question, l’analytique était considérée comme un « supplément », un « gadget ». Face à l’accélération du volume de données — alimentée par l’Internet des objets et la prise de conscience croissante de la valeur potentielle qu’offrent toutes les informations —, les développeurs doivent intégrer la technologie analytique dès le départ, ce qui en fait un aspect à part entière du déploiement des technologies de l’information et rend les fonctionnalités sensibles au contexte et à la géolocalisation incontournables.
  3. Tout le monde s’intéresse aux Applis — Alors que les performances et la facilité d’utilisation de projets de grande envergure et visibles de tous — en particulier dans le domaine des soins de santé —, font l’objet d’une attention de plus en plus poussée, l’adoption accrue d’un développement basé sur un modèle démocratisé et axé sur les utilisateurs, va également susciter des attentes élevées en matière de déploiement d’applications. Cette situation va mener à l’adoption accrue de nouveaux outils et pratiques de développement rapide en vue d’accélérer le déploiement, d’accroître la prévisibilité et la fiabilité, de répondre à des exigences strictes quant au niveau de service, et de contrôler les coûts.
  4. Budgets informatiques : les lignes bougent — Des tendances telles que la généralisation du Cloud et la démocratisation du développement donnent naissance à de nombreuses nouvelles options, notamment pour les différents métiers qui chercheront de plus en plus à maîtriser leur propre destinée en finançant leurs projets ou en arrachant de l’argent au département informatique. Résultat, les entreprises — et les DSI — vont devoir trouver des moyens pour s’adapter, sans perdre le contrôle de l’information, sans provoquer de risques pour la sécurité, ni suivre de nouvelles orientations qui pourraient aboutir à des impasses techniques ou à d’onéreuses retouches. À une époque marquée par une mutation accélérée, les entreprises devront bien négocier ce virage pour rester en pole position.
  5. Le PaaS se généralise — En 2014, les plates-formes « en tant que service » (Platform as a Service) vont enfin se généraliser. Cette couche du Cloud va s’imposer comme un choix incontournable pour de nombreuses entreprises, car elle autorise un développement plus rapide et plus performant, favorise l’agilité, prend en charge les outils analytiques, offre les avantages de coût inhérents au Cloud et assure une grande évolutivité. En offrant structure et contrôle, Progress répond aux besoins stratégiques et court terme du management, et accélère par conséquent l’adoption des plateformes PaaS. Les fonctionnalités accessibles par le biais d’une plate-forme PaaS entraîneront d’autres changements au sein des entreprises en mettant les outils d’intégration de données entre les mains des spécialistes métier et en contribuant à l’omniprésence de l’intégration des données.

 

Karen Tegan Padir, CTO de Progress, a déclaré : « Qu’il s’agisse de l’Internet des objets, du Big Data, du Cloud ou de la mobilité, l’année 2014 sera placée sous les signe de l’accélération pour les entreprises. Pour réussir, elles devront d’abord prendre la mesure des besoins de l’utilisateur final — en créant un profil de responsabilisation et d’autonomie pour chaque groupe — et en leur fournissant les outils indispensables pour être productifs et efficaces. Les solutions « taille unique » sont dépassées. Certaines entreprises devront déployer une plate-forme PaaS pour assurer le développement rapide d’applications, tandis que d’autres lanceront une app-store d’entreprise pour permettre à leurs employés d’accéder aux applications dont ils ont besoin au sein d’un environnement sécurisé. Dans tous les cas, l’information sera reine, ainsi que la possibilité d’y accéder à tout moment, en tous lieux et à partir de n’importe quel terminal. »

By
@coesteve1
backtotop