Summitto annonce la disponibilité de sa solution d’e-reporting en France

Summitto, une start-up spécialisée dans l’e-reportingannonce aujourd’hui la disponibilité de TX++, sa solution d’e-reporting confidentiel en temps réel sur le marché français. Cette solution open source, saluée par la commission européenne (certificat “Seal of Excellence”), permet de lutter contre la fraude à la TVA efficacement, de manière sécurisée et sans entraver le business des entreprises.

Conçue pour les autorités de régulations, TX++ est la seule solution d’e-reportingassurant une confidentialité, une sécurisation et une traçabilité totale grâce à la technologie blockchain. Le système peut ainsi transmettre les informations nécessaires aux autorités gouvernementales de gestion de la TVA, sans pour autant leur donner accès à des informations supplémentaires non-essentielles et sans conserver les factures.  

Le logiciel permet de fournir toutes les vérifications pertinentes relatives à une facturation.

Les entreprises pourront donc, elles aussi, se baser sur cette même solution dans le cadre d’audits ou de contrôles afin de fournir des preuves pertinentes. 

L’E-reporting : un cadre juridique à préciser  

D’ici 2023, pour les grands comptes, et 2025, pour les PME, l’ensemble des entreprises seront dans l’obligation de mettre en place à la fois l’e-invoicing et l’e-reporting.

Le rapport de la Direction Générale des Finances Publiques, « La TVA à l’ère du digital », explique que cette nouvelle mesure a pour but d’améliorer la compétitivité des entreprises françaises en limitant les tâches administratives chronophages et les coûts qui leur sont liés ainsi que de combattre la fraude à la TVA et de permettre aux entreprises une meilleure gouvernance.

Si la partie e-invoicing est aujourd’hui bien documentée, la mise en place concrète du e-reporting est encore soumise à de nombreuses questions ; peu d’informations ont été fournies sur ses modalités (format, échéancier, types de données exacts, etc.).

« L’e-reporting sera obligatoire, mais son mode de fonctionnement n’a pas encore été totalement acté. Le risque pour les entreprises serait de se voir imposer des procédures d’e-reporting chronophages ou difficiles à mettre en place. » Sascha Jafari, CEO de Summito. « Cet enjeu n’est d’ailleurs pas spécifique à la France. En effet, de nombreux pays européens se posent la même question. Nous sommes en collaboration avec les autorités compétentes de plusieurs États-membres afin de discuter ensemble des challenges de l’e-reporting et de leur présenter notre solution, qui répond à toutes les prérogatives. Il est important de parvenir à un cadre juridique permettant de lutter contre la fraude à la TVA sans entraver le business des entreprises »

 

Morgane Palomo
Diplômée d'un master un brand management marketing, sa curiosité et sa soif de savoir ne sont étanchées. De nature créative, elle a su diversifier ses expériences. De la création graphique, à l'événementiel en passant par la communication interne et le marketing digital, elle s’est construit un savoir pluriel et avant tout polyvalent.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?