Assemblée générale des Nations unies : quand la technologie de Famoco permet de lutter contre la malnutrition

En marge de la 73ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies, le jeudi 27 septembre, le World Food Programme (PAM) et Nutriset organisent une table ronde sur la malnutrition : « Simple solutions. Impressive Results », à laquelle participera Lionel Baraban, Directeur Général de Famoco. En effet, Famoco, dans le cadre de problématiques de transformations digitales, est une startup française qui fournit des solutions innovantes à l’occasion de programmes d’aide alimentaire d’organisations internationales depuis 2016.

Une réunion pour associer les acteurs qui luttent contre la malnutrition dans le monde

Selon le rapport sur l’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2018, de nouvelles études indiquent que le nombre de personnes souffrant de faim dans le monde est en hausse, avec 821 millions de personnes en 2017, soit une personne sur neuf.1 Un véritable problème à l’échelle planétaire contre lequel luttent le World Food Programme et l’entreprise Nutriset.

Cette réunion organisée à New York, au siège des Nations unies, réunira divers acteurs qui luttent contre la faim dans le monde : le World Food Programme, le Scaling Up Nutrition (Sun), Nutriset, le ministre de la petite enfance d’Argentine, Welthungerhilfe et Famoco. Elle aura pour thème le rôle de l’innovation et des nouvelles technologies dans les partenariats entre les acteurs du privé et du public pour lutter contre la faim dans le monde, en support de deux des  objectifs de développement définis par l’ONU (2 et 17).2 Ces objectifs, établis par les Etats membres des Nations unies, donnent la marche à suivre pour parvenir à un avenir meilleur et plus durable pour tous.

La startup française est ainsi la seule entreprise du secteur de la high-tech invitée à cette table ronde.

La technologie pour lutter contre la faim dans le monde

La digitalisation et la gestion des données sont des domaines d’innovation prometteurs pour stopper la malnutrition dans le monde. Les nouvelles solutions peuvent offrir des sources de données précises pour compléter les statistiques officielles et mieux gérer les budgets. Elles permettent également de mieux identifier les personnes dans le besoin et de répondre plus efficacement à leurs demandes, ou au niveau logistique, de mieux gérer les stocks des produits de première nécessité.

Depuis 2016, dans le cadre de leurs programmes, Famoco fournit aux agences de l’ONU des solutions technologiques innovantes. Dans une quarantaine de pays en voie de développement, la startup française améliore le suivi de près de 12 millions de personnes. Concrètement, afin de fournir une alternative efficiente au système de coupons papier, Famoco a développé une solution complète de portefeuille électronique sécurisé stocké dans une carte à puce et accepté par un réseau de terminaux conçus spécialement pour ces programmes. Après s’être inscrite au programme, chaque personne bénéficiant de l’aide, reçoit une carte nominative dans laquelle sont stockées ses données biométriques et ses droits d’utilisation. Avec cette dernière, les bénéficiaires ont la possibilité de se rendre chez des commerçants locaux, équipés de terminaux du programme, ce qui contribue au développement de l’inclusion financière de ces populations et à renforcer les économies locales.

Grâce à ce système totalement sécurisé, il est donc impossible de détourner l’usage des fonds, limités à l’achat de produits de première nécessité (nourriture, produits d’hygiène et de premiers secours). Ainsi, tout en diminuant la criminalité et le développement de l’économie informelle, cette technologique entraîne une baisse des coûts de surveillance annuels de 74%. Les économies réalisées permettent d’augmenter le nombre de personnes éligibles à ce programme de 17%.

Lionel Baraban, Directeur Général de Famoco, déclare : « Nous sommes très heureux d’être invités à cette table ronde sur la malnutrition en lien avec l’innovation. C’est un sujet sur lequel nous sommes pleinement engagés. Depuis le début de nos divers partenariats, je suis convaincu que la technologie va contribuer de façon majeure à la lutte contre la faim durant la prochaine décennie. Au même titre que, par exemple, l’utilisation du smartphone, a permis d’accélérer le développement économique des pays en voie de développement. ».

1Organisation mondiale de la santé, selon un rapport de l’ONU, la faim dans le monde continue d’augmenter, communiqué de presse, 11 septembre 2018
217 objectifs pour sauver le monde, selon l’ONU. Objectif n°2 : Faim « zéro ». Objectif n°17 : Partenariats pour la réalisation des objectifs

Morgane Palomo
Diplômée d'un master un brand management marketing, sa curiosité et sa soif de savoir ne sont étanchées. De nature créative, elle a su diversifier ses expériences. De la création graphique, à l'événementiel en passant par la communication interne et le marketing digital, elle s’est construit un savoir pluriel et avant tout polyvalent.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?