« Comment le PLM peut devenir une véritable plateforme pour l’innovation produit » – par Stéphane Guignard, Aras

La transformation digitale est une mutation majeure pour l’industrie, mais la complexité croissante des produits est une évolution tout aussi décisive. Une boîte de vitesse, ou un lave-linge, ce n’est plus seulement de la mécanique, mais aussi des logiciels, de l’électronique et des capteurs. Impossible, désormais, d’innover en concevant un produit comme un objet monolithique, ni même comme un assemblage de composants conçus séparément. Le produit doit être pensé comme une architecture, un système, et même un « système de systèmes ». Ce qui exige d’organiser l’interaction entre les différents métiers de l’entreprise.

Les systèmes de PLM (Product Lifecycle Management, ou gestion du cycle de vie des produits) étaient censés, à leur lancement il y a maintenant plus de 30 ans, répondre à ce besoin, avec l’objectif de favoriser et d’accélérer l’innovation produit. Il faut reconnaître qu’ils ont largement échoué : trop coûteux et trop longs à mettre en place, peu évolutifs, et surtout incapables de réellement prendre en compte les différents métiers concernés par la vie du produit, de la conception au service après-vente, en passant par le marketing, la fabrication, sans oublier les fournisseurs et les sous-traitants. Sans doute parce qu’à l’origine, les outils de PLM étaient proposés par des éditeurs de logiciels de CAO.

Une étude1 réalisée par Gatepoint Research en janvier 2017 indique même que seules 37% des entreprises interrogées sont satisfaites du déploiement de leurs applications de PLM et que pour 42% d’entre elles, il a nécessité plus de 3 ans. Plus important encore, 55% des répondants déclarent qu’ils sont obligés d’utiliser plusieurs systèmes différents pour répondre à leurs besoins.

Une plateforme collaborative au service de l’innovation 

Une nouvelle génération de PLM veut justement relever ce défi, en proposant des outils pour bâtir une authentique Plateforme d’Innovation Produit. Une plateforme répondant au besoin d’agilité qu’exigent les entreprises aujourd’hui : ouverture, partage, couplage, intégration et reconfiguration permanente. Par plateforme, il faut entendre une solution qui permet de fédérer l’ensemble des applications métiers utilisées par chacune des équipes intervenant dans le processus d’innovation d’un produit tout le long de son cycle de vie et de maintenir la cohérence d’ensemble et la traçabilité de toutes les informations qu’elles génèrent2.

Avec ce concept de plateforme, le PLM n’est plus un « puzzle » de logiciels d’applications métiers interfacées, mais est d’emblée conçu comme un ensemble intégré. Du coup, l’interaction entre les métiers devient effective.

En pratique, cela signifie par exemple que les exigences du SAV sur la maintenabilité pourront être intégrées dès la conception du produit. La continuité numérique assurée par la plateforme permet aussi de « tracer » toute l’histoire d’un produit, et de comprendre quel sera l’impact d’une modification, que la demande provienne de la fabrication, du marketing ou des services de maintenance. La Plateforme d’Innovation Produit pourra également exploiter les informations collectées sur le produit pendant son utilisation, via l’Internet des Objets : la comparaison avec les données de conception et l’historique de fabrication sont riches d’enseignements pour améliorer les produits et innover.

Un des éléments clés de l’adoption d’une Plateforme d’Innovation Produit est son attractivité pour les utilisateurs, ceci n’est pas qu’une question d’interface utilisateur. La question de la valeur ajoutée que peut trouver un utilisateur à partager ses informations au sein de la plateforme est dictée par la faculté de celle-ci à lui fournir en retour des données utiles pour son activité. Plus la plateforme est capable de connecter rapidement des sources d’informations diverses plus son attractivité va croitre, créant ainsi un effet « boule de neige ».

Morgane Palomo
Diplômée d'un master un brand management marketing, sa curiosité et sa soif de savoir ne sont étanchées. De nature créative, elle a su diversifier ses expériences. De la création graphique, à l'événementiel en passant par la communication interne et le marketing digital, elle s’est construit un savoir pluriel et avant tout polyvalent.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?