Nouvelle directive des services de paiement 2 (dsp2) : ce qui va changer pour les banques

McKinsey & Company a récemment averti les banques que plus de 12 000 start-ups de la Fintech dans la région de Londres défient et perturbent les services financiers traditionnels avec des produits innovants souvent moins chers pour les clients. McKinsey écrit également dans son rapport La lutte pour le client – Examen annuel mondial du secteur bancaire McKinsey 2015 :

« Le combat pour s’accrocher aux relations avec la clientèle sera une bataille aux enjeux élevés. Nous estimons que dans 5 secteurs majeures de la banque de détail (crédit à la consommation, prêts hypothécaires, prêts aux PME, paiements de détail et gestion de patrimoine) de 10 à 40 % du chiffre d’affaires (en fonction du secteur) sera en péril d’ici 2025 et entre 20 et 60 pour cent des profits, avec les crédits à la consommation qui seront les plus vulnérables ».

Ces changements seront davantage influencés par la mise en place de directives et de règlements de l’UE tels que PSD2, XS2A et Bâle III qui sont en cours de discussion. Les règlements PSD2 et XS2A accéléreront la perturbation technologique des banques en place en facilitant le développement de fournisseurs tiers (Third Party Providers -TPP) agiles et novateurs. PSD2 & XS2A concernent non seulement les paiements, mais aussi tous les aspects du modèle bancaire ancien puisque les informations de compte client font également partie du périmètre de ce changement.  Un ensemble d’interfaces de programmation (Application Programming Interfaces – APIs) permettra à tous les prestataires de service d’initiation de paiement (Payment Initiation Service Providers – PISPs) et prestataires de services d’informations de compte (Account Information Service Providers – AISPs) de se connecter aux prestataires de service de paiement d’entretien de compte (Account Servicing Payment Service Providers – AS PSP) d’une manière sûre et efficace.

La transformation numérique a un impact sur un certain nombre d’autres industries telles que les taxis avec Uber, les hôtels avec AirBnB, la musique avec Spotify ou Apple, les films avec Netflix ou Amazon Prime, etc.

Plus que le prix, les 3 dénominateurs communs qui définissent ces changements sont :

  • Les moyens technologiques et la technologie mobile en particulier
  • L’expérience client
  • Le contenu personnalisé

La banque n’est pas à l’abri de ces tendances. Déjà certaines banques telles que la Société Générale signalent que plus de 50 % des interactions avec les clients passent par des appareils mobiles. Certaines banques de détail consolident leurs activités pour réorganiser leurs succursales afin de fournir un meilleur service à la clientèle tout en économisant sur les coûts. Les clients veulent plus de commodité. Ils recherchent des processus de prise de décision plus rapides et sans frictions, ce qui leur permet de démarrer et de compléter leur voyage client depuis n’importe quel canal. Les défis pour le secteur bancaire sont à venir. Comment les grandes organisations pourront-elles s’adapter à de nouveaux concurrents qui seront plus petits et plus agiles ? Comment vont-ils gérer des années de systèmes existants et de culture d’entreprise qui les empêchent de s’adapter et de se mouvoir rapidement ?

GMC Software contribue à la mise en œuvre de la transformation numérique du secteur bancaire. Il répond aux défis clés de l’industrie financière en ce qui concerne la technologie agile, l’expérience client et le contenu personnalisé. Sans risques pour les banques et sans une grande implication informatique, les solutions GMC Inspire permettent rapidement aux utilisateurs professionnels de communiquer plus vite avec leurs clients par le biais tous les canaux.

Corinne
Depuis plus de 25 ans dans le métier de la communication et du marketing, Corinne a démarré sa carrière à la télévision avant de rejoindre une agence événementielle. Curieuse dans l’âme, elle poursuit sa carrière dans l’IT et intègre une société de conseil en éditique puis entre chez un éditeur de logiciels leader sur son marché, SEFAS. Elle est ensuite nommée Directrice Communication chez MGI Digital Graphic, constructeur de matériel d’impression numérique et de finition international coté en bourse. Revenue en 2008 chez SEFAS au poste de Directrice Marketing et Communication groupe, elle gère une équipe répartie sur 3 géographies (France, Etats-Unis et Angleterre), crée le groupe utilisateurs de l’entreprise et lance un projet de certification ISO 9001, ISO 14001 et ISO 26000 couronné de succès. Pendant 7 ans membre du conseil d’administration de l’association professionnelle Xplor France et 2 ans sa Présidente, Corinne a créé dès 2010 TiKibuzz, son agence de marketing et de communication. Elle devient Directrice de la Communication en charge des Relations Presse, du Lobbying et du marketing digital chez DOCAPOST, groupe La Poste, durant 3 ans avant de rejoindre la start-up FINTECH Limonetik, en 2013. C'est cette même année qu'elle crée votre média professionnel, DOCaufutur, l'avenir du document.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?