Viva Tech, OK… mais pas très Fintech ? Qonto

Toutes les startups présentes à Viva Tech utilisent-elles les services d’une néo-banque ?
Quelles technologies sont utilisées par un service bancaire nouvelle génération comme Qonto ?

Qonto, le premier compte courant 100% en ligne dédié aux entrepreneurs, startups et TPE/PME, soulève un fait surprenant concernant les sociétés présentées lors du salon des nouvelles technologies VivaTechnology du 15 au 17 juin 2017 : pratiquement aucune ne semble utiliser une banque nouvelle génération !

« Parmi les 5.000 startups à la pointe des nouvelles technologies représentées lors du salon Viva Tech, il semble que très peu soient vraiment allées au bout de l’innovation jusqu’à utiliser des services bancaires de dernière génération. C’est un point que nous trouvons surprenant compte tenu de la philosophie d’avant-garde que prônent généralement les fondateurs de startups. Nous voulions donc montrer à cette occasion que les néo-banques comme Qonto sont elles aussi précurseurs et utilisent les nouvelles technologies pour la création de leurs services ».
Alexandre Prot et SteveAnavi, co-fondateurs de Qonto

Qonto : un coffre-fort en technologies

Derrière l’écran du site Qonto se cache une multitude de modules technologiques qui permettent d’offrir un service ultra rapide, sécurisé et performant tout en assurant une fluidité et une simplicité d’utilisation exemplaires. Des services que la plupart des banques traditionnelles n’utilisent pas encore dans leur totalité.

  1. Le cloud Amazon Web Services. L’utilisation du cloud AWS offre une rapidité hors normes et permet de synchroniser les différentes plateformes (desktop et mobile) rapidement tout en adaptant les pages automatiquement. Le cloud permet ainsi de passer de 1.000 à 10.000 clients en quelques secondes et donc de garantir aux utilisateurs un service rapide et disponible même en cas de forte augmentation du nombre de clients.
  2. La création d’applications natives. Les équipes de Qonto ont créé des applications iOS (Swift 3) et Android (Java 1.7) afin d’offrir un service mobile aussi performant que sur un PC.
  3. Tout la partie front-end, c’est-à-dire tous les éléments du site Qontoque l’on peut voir sur son écran sont gérés enJavaScript (EmberJS 2.13).
  4.  Au niveau du back-end et donc des serveurs, des applications et de la base de données, c’est le langage Ruby on Rails qui est privilégié. Actuellement sur une version 4.2, les équipes Qonto migrent en ce moment sur la version 5.1.
  5. Plug &play : Qonto élabore également des modules nouveaux pour connecter et intégrer des services partenaires comme des logiciels comptables ou de gestion de paye. Cette complémentarité sera gérée par API pour un échange automatisé des données afin de gagner encore plus de temps, de l’argent et éviter les erreurs lors des changements d’interfaces.
  6. Répartition des rôles dans les startups clientes de Qonto : chaque utilisateur possède des droits et des accès différents qui sont également paramétrables en temps réel.
  7. Les bases de données sont de quatre types :Postgresql / Elasticsearch / Redis / Memcached.
  8. Sécurisation : Qonto utilise une authentification à 2 facteurs (‘one time password’) pour les actions sensibles (virement, ajout d’un nouvel utilisateur, commande d’une nouvelle carte par exemple). Cette fonction est compatible avec les différentes applications mobiles du marché (par exemple Google Authentificator). La connexion unique entre le smartphone et le compte de l’utilisateur se fait en scannant un QR code présenté dans l’interface Qonto lors de la première utilisation. Et le service repose sur une architecture robuste : HTTPS, certificat 2048-bit SSL avec cryptage TLS, ECDSA avec algorithme P-256 et SHA-256.
Corinne
Depuis plus de 25 ans dans le métier de la communication et du marketing, Corinne a démarré sa carrière à la télévision avant de rejoindre une agence événementielle. Curieuse dans l’âme, elle poursuit sa carrière dans l’IT et intègre une société de conseil en éditique puis entre chez un éditeur de logiciels leader sur son marché, SEFAS. Elle est ensuite nommée Directrice Communication chez MGI Digital Graphic, constructeur de matériel d’impression numérique et de finition international coté en bourse. Revenue en 2008 chez SEFAS au poste de Directrice Marketing et Communication groupe, elle gère une équipe répartie sur 3 géographies (France, Etats-Unis et Angleterre), crée le groupe utilisateurs de l’entreprise et lance un projet de certification ISO 9001, ISO 14001 et ISO 26000 couronné de succès. Pendant 7 ans membre du conseil d’administration de l’association professionnelle Xplor France et 2 ans sa Présidente, Corinne a créé dès 2010 TiKibuzz, son agence de marketing et de communication. Elle devient Directrice de la Communication en charge des Relations Presse, du Lobbying et du marketing digital chez DOCAPOST, groupe La Poste, durant 3 ans avant de rejoindre la start-up FINTECH Limonetik, en 2013. C'est cette même année qu'elle crée votre média professionnel, DOCaufutur, l'avenir du document.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?