Rapport Cisco : 60 % des projets IoT ne dépassent pas la phase de POC (Proof-of-Concept)

A l’occasion de l’IoT World Forum, Cisco révèle les résultats d’une étude portant sur le degré d’avancement des projets dédiés à l’IoT au sein des entreprises et en livre les clés du succès.

Selon IDC, le volume de points d’extrémités IoT évoluera de 14,9 milliards (à la fin  2016) à plus de 82 milliards en 2025. À ce rythme, l’Internet of Things pourrait bientôt être aussi indispensable que l’Internet lui-même. En dépit de cet élan grandissant, la dernière étude menée par Cisco montre que 60 % des initiatives IoT n’ont jamais dépassé le stade du POC (Proof-of-Concept) et seulement 26% des entreprises du panel considèrent avoir mené à succès un projet IoT.

Autres faits saillants du rapport :

  • Près de 3/4 des projets IOT échouent,
  • 1/3 des projets IoT achevés ne sont pas considérés comme un succès,
  • 61% des entreprises estiment qu’elles ont à peine commencé à explorer le potentiel de l’IoT.

Parmi les principales clés du succès des projets IoT :

  • L’importance du facteur humain: La collaboration entre les équipe ‘informatique’ et ‘business’ est clé  pour une grande majorité (54%) | Une culture axée sur la technologie est privilégiée (49%) | L’expertise de l’IoT, interne ou via partenariat externe est importante (48%).
  • L’accompagnement : Les entreprises qui ont enregistré le plus de succès dans leur initiative IoT se sont appuyées sur un partenaire pour chaque étape clé.
  • Le profit : 73 % des entreprises utilisent les données de projets IoT achevés pour améliorer leurs activités. Cela se reflète notamment sur les bénéfices suivants : l’amélioration de la satisfaction de la client (70%), une meilleure efficacité opérationnelle (67%) et une amélioration de la qualité des produits/services (66%). De plus, une rentabilité accrue est un avantage inattendu souligné par les entreprises (39%).
Corinne
Depuis plus de 25 ans dans le métier de la communication et du marketing, Corinne a démarré sa carrière à la télévision avant de rejoindre une agence événementielle. Curieuse dans l’âme, elle poursuit sa carrière dans l’IT et intègre une société de conseil en éditique puis entre chez un éditeur de logiciels leader sur son marché, SEFAS. Elle est ensuite nommée Directrice Communication chez MGI Digital Graphic, constructeur de matériel d’impression numérique et de finition international coté en bourse. Revenue en 2008 chez SEFAS au poste de Directrice Marketing et Communication groupe, elle gère une équipe répartie sur 3 géographies (France, Etats-Unis et Angleterre), crée le groupe utilisateurs de l’entreprise et lance un projet de certification ISO 9001, ISO 14001 et ISO 26000 couronné de succès. Pendant 7 ans membre du conseil d’administration de l’association professionnelle Xplor France et 2 ans sa Présidente, Corinne a créé dès 2010 TiKibuzz, son agence de marketing et de communication. Elle devient Directrice de la Communication en charge des Relations Presse, du Lobbying et du marketing digital chez DOCAPOST, groupe La Poste, durant 3 ans avant de rejoindre la start-up FINTECH Limonetik, en 2013. C'est cette même année qu'elle crée votre média professionnel, DOCaufutur, l'avenir du document.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?