Boxtal mène l’enquête sur les disparitions de colis…

35% des colis perdus disparaissent dès l’agence de départ
89% des colis disparus n’ont aucune assurance
21% des colis perdus concernent les vêtements et accessoires de mode
Les colis à destination d’un homme se perdent plus que pour une femme ou une société

Boxtal, leader de l’expédition de colis externalisée pour les professionnels, a analysé plusieurs centaines d’envois dont la traçabilité a été perdue à un moment de la chaine d’expédition. Une analyse* qui dévoile des chiffres surprenants et des notions importantes à connaitre pour éviter toute disparition de colis.

*Méthodologie : analyse effectuée sur plus de 356 expéditions de colis ayant enregistrées une disparition lors de l’envoi. Période analysée du 1er janvier 2016 au 30 avril 2017 sur tous les types de transporteurs sur le marché des expéditions pour les professionnels.

« Environ 1 colis sur mille se perd chaque mois. Un chiffre relativement dérisoire comparé aux 910 millions qui circulent chaque année en France. Mais, néanmoins, la perte d’un colis est toujours un problème préjudiciable à la fois pour le destinataire mais également pour l’expéditeur qui se doit de trouver une solution. Nous voulions donc en savoir un peu plus sur ces disparitions mystérieuses« . Virginie Ducrot, CEO de Boxtal

Mais où se perdent les colis ?

Inutile de chercher bien loin… Le premier endroit où le plus de colis disparaissent concerne l’agence de départ à plus de 35%. En deuxième place, c’est l’agence de livraison qui est en cause avec 34% de disparitions. Les agences intermédiaires ne se situent qu’en troisième position avec 16% de pertes. Enfin, malgré leur mauvaise réputation, les aéroports n’enregistrent que 5% de colis disparus à égalité avec les remises à un transporteur de livraison. Les erreurs de destinataire ne comptabilisent que 3% seulement.

TOP 10 des contenus disparus

Il semble que certains colis aient tendance à disparaître plus que d’autres… Ainsi, tout ce qui concerne les vêtements et les accessoires de mode arrivent à la première place avec 21% de colis perdus. Ensuite, ce sont les expéditions de boissons et de denrées alimentaires qui suivent avec 14%, juste devant le matériel informatique et high-tech avec 13%.

Des colis perdus… et pas assurés !

Presque la totalité, soit plus de 89% des colis perdus ne bénéficient pas d’une assurance en cas de disparition. Il s’agit donc d’une donnée essentielle qui montre que la protection en cas de perte est réellement profitable et utile.

Les femmes gèrent-elles mieux les expéditions ?

64% des colis perdus ont une adresse d’expéditeur comprenant uniquement le nom de la société. En revanche, seulement 10% des colis perdus sont envoyés par une femme. Fait incroyable, 1 colis perdu sur 2 est à destination d’un homme et les expéditions sans dénomination représentent 26%. Les femmes, lorsqu’elles sont les destinatrices, sont les moins représentées avec 24% seulement de colis perdus.

Corinne
Depuis plus de 25 ans dans le métier de la communication et du marketing, Corinne a démarré sa carrière à la télévision avant de rejoindre une agence événementielle. Curieuse dans l’âme, elle poursuit sa carrière dans l’IT et intègre une société de conseil en éditique puis entre chez un éditeur de logiciels leader sur son marché, SEFAS. Elle est ensuite nommée Directrice Communication chez MGI Digital Graphic, constructeur de matériel d’impression numérique et de finition international coté en bourse. Revenue en 2008 chez SEFAS au poste de Directrice Marketing et Communication groupe, elle gère une équipe répartie sur 3 géographies (France, Etats-Unis et Angleterre), crée le groupe utilisateurs de l’entreprise et lance un projet de certification ISO 9001, ISO 14001 et ISO 26000 couronné de succès. Pendant 7 ans membre du conseil d’administration de l’association professionnelle Xplor France et 2 ans sa Présidente, Corinne a créé dès 2010 TiKibuzz, son agence de marketing et de communication. Elle devient Directrice de la Communication en charge des Relations Presse, du Lobbying et du marketing digital chez DOCAPOST, groupe La Poste, durant 3 ans avant de rejoindre la start-up FINTECH Limonetik, en 2013. C'est cette même année qu'elle crée votre média professionnel, DOCaufutur, l'avenir du document.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?