in

Clarification du bulletin de paie : quelles nouvelles mentions, quels avantages pour le salarié, quels enjeux pour l’entreprise ? par Abdelkader Berramdane (ADP)

Plus lisible et plus compréhensible. C’est l’objectif assigné à la réforme du bulletin de paie et pour être plus précis à sa clarification.
A compter de janvier 2017, une partie des salariés en France, soit plusieurs millions, se verront remettre un bulletin de paie de nouvelle génération. Il devra comporter de manière plus simple et plus compréhensible les cotisations et contributions finançant le système de protection sociale français. Le nouveau bulletin de paie sera généralisé à tous les salariés en janvier 2018.
Le principal changement, instauré par un décret et un arrêté publié au Journal officiel du 26 février, est la création d’une structure unique et nationale de présentation des cotisations payées par le salarié et l’employeur aux différentes caisses sociales. Elles seront regroupées par risque couvert permettant d’identifier le financement de chacun d’entre eux.
Les salariés verront également apparaître de nouvelles informations relatives aux exonérations et réductions de charges dont bénéficient les entreprises pour leur emploi.
Si pour les salariés, il s’agit d’appréhender différemment les informations portées sur le bulletin de paie, pour les entreprises l’enjeu est infiniment plus important. Il exige d’adapter dans les plus brefs délais les systèmes d’information pour un nouvel ordonnancement des libellés, devenus nationaux, des différentes cotisations et contributions. Il s’agit également de définir une politique de communication et d’explication du nouveau bulletin de paie en y associant tous les acteurs de l’entreprise. Il s’agit aussi de créer les nouveaux supports de contrôle de la paie, le nouveau bulletin de paie ne pouvant plus remplir ce rôle.
En somme, l’enjeu de la construction, de la production, et du déploiement du bulletin de paie de nouvelle génération impose une mobilisation concrète dès à présent des employeurs tant il réside essentiellement dans les capacités des entreprises à se conformer à cette réforme majeure.
Pour les accompagner, ADP engagera en temps utile une campagne d’information et de sensibilisation à ces nouveaux enjeux. A cette occasion seront expliqués les mécanismes résultant de la nouvelle législation et les modalités pratiques de mise en conformité légale des systèmes d’information.

Written by Corinne

Depuis plus de 25 ans dans le métier de la communication et du marketing, Corinne a démarré sa carrière à la télévision avant de rejoindre une agence événementielle. Curieuse dans l’âme, elle poursuit sa carrière dans l’IT et intègre une société de conseil en éditique puis entre chez un éditeur de logiciels leader sur son marché, SEFAS. Elle est ensuite nommée Directrice Communication chez MGI Digital Graphic, constructeur de matériel d’impression numérique et de finition international coté en bourse. Revenue en 2008 chez SEFAS au poste de Directrice Marketing et Communication groupe, elle gère une équipe répartie sur 3 géographies (France, Etats-Unis et Angleterre), crée le groupe utilisateurs de l’entreprise et lance un projet de certification ISO 9001, ISO 14001 et ISO 26000 couronné de succès.
Pendant 7 ans membre du conseil d’administration de l’association professionnelle Xplor France et 2 ans sa Présidente, Corinne a créé dès 2010 TiKibuzz, son agence de marketing et de communication.
Elle devient Directrice de la Communication en charge des Relations Presse, du Lobbying et du marketing digital chez DOCAPOST, groupe La Poste, durant 3 ans avant de rejoindre la start-up FINTECH Limonetik, en 2013. C'est cette même année qu'elle crée votre média professionnel, DOCaufutur, l'avenir du document.