in

Comment réussir son projet d’Intelligence Opérationnelle – Andrea ZERIAL, Directeur Associé de Mind7 Consulting

Les données, les données et encore les données

C’est sans doute le point le plus critique d’un projet d’Intelligence Opérationnelle : les données et sources d’information. Elles déterminent la qualité globale de l’application car sans donnée pertinente, il n’y a pas d’application pertinente. Il convient donc, pour réussir son projet de s’intéresser au cycle de vie de la donnée, de comprendre les modèles des applicatifs sources, mais aussi et surtout le sens métier de ces données. A partir de là tout sera lié : les volumes, la durée de rétention, la « fraîcheur » des informations, mais aussi l’architecture et l’infrastructure qui devront être mis en œuvre, mais surtout les indicateurs et alertes qu’il sera possible de mettre à disposition des utilisateurs métier.

Modèle, indicateurs et règles d’évaluation

Le principe d’une solution d’Intelligence Opérationnelle est d’aider un manager ou ses opérationnels à évaluer la situation et détecter les problèmes. En effet, contrairement à la Business Intelligence par exemple, l’utilisateur ne manipule pas les données pour mener ses propres analyses ; il doit comprendre immédiatement la santé de ses activités.

Il est donc indispensable de concevoir et de mettre en œuvre des indicateurs ainsi que des règles d’évaluation de ces indicateurs. C’est véritablement dans ce « moteur » de règle que réside le bénéfice de ces solutions car c’est là que les différents événements et données collectés vont être rapprochés, corrélés et analysés à la volée afin d’évaluer le contexte opérationnel.

Tableau de bord, ergonomie et actions

L’interface principale d’interaction entre l’utilisateur et son application sera une vue de type « cockpit » composée de Tableaux de bord avec si besoin, en complément, des alertes (email, SMS,…). Il est souvent important que l’interface utilisateur soit claire et simple d’utilisation mais dans le cas de l’intelligence Opérationnelle c’est indispensable ! Imaginez une voiture avec un tableau de bord qui nécessite de relire un manuel d’instruction à chaque fois que vous prenez le volant… Une solution d’Intelligence Opérationnelle doit impérativement permettre à l’utilisateur de comprendre instinctivement ce qui se passe et lui offrir des possibilités intuitives de navigation dans le détail de la donnée pour prendre les bonnes décisions et les actions appropriées.

Itérer

L’idéal dans un projet d’Intelligence Opérationnelle est d’enrichir la solution progressivement, au travers d’itérations complémentaires. Ces itérations vont permettre soit d’ajouter de nouvelles sources de données (et donc d’enrichir le périmètre) soit d’ajouter des contrôles en corrélant les choses différemment (et donc d’ajouter à la pertinence Business).

Ces itérations successives permettent aux utilisateurs opérationnels de mieux appréhender la valeur ajoutée de ces solutions, de mieux se projeter dans l’utilisation au quotidien et donc de participer plus efficacement à la conception des nouveaux indicateurs.

Written by Corinne

Depuis plus de 25 ans dans le métier de la communication et du marketing, Corinne a démarré sa carrière à la télévision avant de rejoindre une agence événementielle. Curieuse dans l’âme, elle poursuit sa carrière dans l’IT et intègre une société de conseil en éditique puis entre chez un éditeur de logiciels leader sur son marché, SEFAS. Elle est ensuite nommée Directrice Communication chez MGI Digital Graphic, constructeur de matériel d’impression numérique et de finition international coté en bourse. Revenue en 2008 chez SEFAS au poste de Directrice Marketing et Communication groupe, elle gère une équipe répartie sur 3 géographies (France, Etats-Unis et Angleterre), crée le groupe utilisateurs de l’entreprise et lance un projet de certification ISO 9001, ISO 14001 et ISO 26000 couronné de succès.
Pendant 7 ans membre du conseil d’administration de l’association professionnelle Xplor France et 2 ans sa Présidente, Corinne a créé dès 2010 TiKibuzz, son agence de marketing et de communication.
Elle devient Directrice de la Communication en charge des Relations Presse, du Lobbying et du marketing digital chez DOCAPOST, groupe La Poste, durant 3 ans avant de rejoindre la start-up FINTECH Limonetik, en 2013. C'est cette même année qu'elle crée votre média professionnel, DOCaufutur, l'avenir du document.