in

CashWay lance sa solution de paiement en espèces pour les sites e-commerce

CashWay, startup labélisée Finance Innovation en mai dernier, vient d’ouvrir son système de paiement encash sur Internet. Désormais, les e-commerçants peuvent proposer à leur clientèle la capacité de régler leurs achats en espèces, en se rendant ensuite chez un buraliste partenaire pour finaliser la transaction.Une solution sécurisée qui permet aux e-commerçants d’optimiser leurs ventes, de récupérer certainsclients et d’en toucher de nouveaux. Parallèlement, CashWay annonce l’adhésion de 2500 premiers points de vente partenaires dans toute la France.

CashWay : une solution de paiement sur internet pour ceux qui n’ont pas de carte bancaire

CashWay a été pensé pour tous ceux qui ont peur de mettre leur numéro de carte bancaire sur internet mais aussi pour ceux qui n’ont pas ou plus de CB. Pour Olivier Jamault, fondateur de la solution, le constat est simple : « Dans votre quotidien, vous avez le choix entre deux méthodes de paiement : CB ou liquide… Sur internet, pour le e-commerce, ce choix, vous ne l’avez pas ! Quelle que soit la solution que vous allez utiliser, vous devrez obligatoirement passer par un compte en banque ou une carte bancaire. »

Or, comment offrir aux frileux ou exclus du système bancaire la possibilité de réaliser des achats sur le web comme tout le monde ? La solution de paiement proposée par CashWay permet de payer sur internet avec des espèces et cible justement ces publics oubliés :

  • Les exclus du système bancaire = 6 millions de personnes.
  • Les résidents immigrés ne possédant pas de compte bancaire = 5,5 millions.
  • Les seniors, souvent frileux à l’idée de livrer leurs informations bancaires = 11,6 millions.
  • Les adolescents = 6,5 millions.

Grâce à CashWay, les e-commerçants accèdent à de nouvelles opportunités de business.

 Le paiement en espèces, un atout de poids pour la rentabilité des sites e-commerce

Pour les sites marchands, CashWay est une réponse simple au double problème de la fraude et des transactions refusées. On estime actuellement que 15% des transactions effectuées sur un site marchand échouent. La faute à une augmentation des fraudes sur les paiements en cartes bancaires et à la mise en place d’outils anti-fraude (comme le 3DSecure) qui ont sensiblement augmenté le taux de transactions refusées. Un manque à gagner considérable pour les e-commerçants estimé à 155 millions d’euros par an.

Le paiement en espèces via CashWay permet de récupérer les clients qui viennent de subir un échec detransaction bancaire. En effet, en proposant à l’internaute de poursuivre son achat grâce à une solution de paiement alternative, le site e-commerce augmente ses chances de finaliser sa vente.

 Déjà 2500 distributeurs en France

Pour la mise en place de son système, CashWay fait appel à un réseau physique équipé de « caisses intelligentes » : les buralistes. Un réseau de distribution rémunéré en fonction des montants payés par les clients (1€ pour 50€ d’achats, 2€ de 51 à 150€,..).

« Notre réseau de distributeurs est composé de buralistes car nous voulons valoriser et redynamiser le commerce de proximité. Les buralistes travaillent avec des caisses intelligentes et sont habitués à ce genre d’activités (comme la téléphonie) qui leur apporte déjà des revenus complémentaires. L’amplitude horaire deces commerces est un véritable plus pour les clients » précise Olivier Jamault.

CashWay vient notamment de boucler une première levée de fonds de 300 000 euros lui permettant d’accélérer son développement, notamment à l’international.

Comment ça marche ?

  1. Le client choisit CashWay parmi les moyens de paiements
  2. Il reçoit un code par SMS ou email.
  3. Il trouve le point de vente partenaire le plus proche (Presse ou Tabac)
  4. Il présente le code au buraliste qui  le scanne, et il lui règle sa commande en espèces (ou tout autre moyen de paiement accepté par le buraliste)
  5. La commande est validée. Le client reçoit un message de confirmation et le site e-commerce peut livrer la commande.

Cashway

Written by Corinne

Depuis plus de 25 ans dans le métier de la communication et du marketing, Corinne a démarré sa carrière à la télévision avant de rejoindre une agence événementielle. Curieuse dans l’âme, elle poursuit sa carrière dans l’IT et intègre une société de conseil en éditique puis entre chez un éditeur de logiciels leader sur son marché, SEFAS. Elle est ensuite nommée Directrice Communication chez MGI Digital Graphic, constructeur de matériel d’impression numérique et de finition international coté en bourse. Revenue en 2008 chez SEFAS au poste de Directrice Marketing et Communication groupe, elle gère une équipe répartie sur 3 géographies (France, Etats-Unis et Angleterre), crée le groupe utilisateurs de l’entreprise et lance un projet de certification ISO 9001, ISO 14001 et ISO 26000 couronné de succès.
Pendant 7 ans membre du conseil d’administration de l’association professionnelle Xplor France et 2 ans sa Présidente, Corinne a créé dès 2010 TiKibuzz, son agence de marketing et de communication.
Elle devient Directrice de la Communication en charge des Relations Presse, du Lobbying et du marketing digital chez DOCAPOST, groupe La Poste, durant 3 ans avant de rejoindre la start-up FINTECH Limonetik, en 2013. C'est cette même année qu'elle crée votre média professionnel, DOCaufutur, l'avenir du document.