in

Le Big Bang du Web Mobile ? Le compte à rebours est lancé : impact le 21 avril… Etes-vous prêts ? par Richard Amis, International Director, Activis (Groupe ADLP Digital)

Depuis quelque temps déjà, la fameuse notion de mobilité est devenue un véritable cheval de bataille pour Google. Ce dernier met l’accent, avec sa subtilité légendaire, sur l’importance de la capacité de nos sites à s’afficher et à être bien exploités sur mobiles. Des critères bientôt clés pour optimiser sa visibilité.

Dès juin 2013, Google constatait déjà que les utilisateurs de smartphones représentaient un segment important et prometteur. Le nombre d’utilisateurs d’Internet croissant remarquablement chaque année, il convenait de s’adapter à cette tendance en leur proposant des sites adéquats, en alliant « SEO et usability ». Créer des sites en responsive design permettrait non seulement, une gestion en « back-office » facilitée, mais également une expérience utilisateur optimale quel que soit l’appareil utilisé – destktop ou mobile. L’ajout de QR codes s’avérerait également une solution pour faciliter l’accès aux informations recherchées.

L’histoire s’est poursuivie en 2014, où Google a commencé à tester un affichage spécifique servant à indiquer si un site était « mobile-friendly », ou pas. Le moteur suggérait déjà qu’il pouvait pénaliser les sites mobiles mal-configurés et qui étaient susceptibles de nuire à la « sacro-sainte « User Experience » sur mobile.

Cela se confirme au printemps 2015 : disposer d’un site qui est en mesure de s’afficher correctement sur tous les appareils est effectivement en train de devenir une nécessité aux yeux des algorithmes de Google… Google corrobore d’ailleurs ce pré-sentiment : « A partir du 21 avril, nous allons accroître l’utilisation du critère du «mobile-friendliness » comme un signal de positionnement. Ce changement touchera toute requête mobile dans le monde quelle que soit la langue et aura un impact significatif sur nos résultats de recherche »*.

En même temps, le moteur de recherche nous propose un certain nombre d’outils pour que nos sites s’affichent bien sur mobile et surtout, qu’ils se positionnent bien dans ses résultats.

Si vous découvrez l’information aujourd’hui, vous avez un peu moins d’un mois pour vous préparer à ce que certains appellent déjà « Mobilegeddon ».

Pour faire face à cette nouvelle évolution, voici un kit de survie en 5 conseils clés pour le Web Mobile :

  1. Faites vérifier votre site ! Google met à votre disposition un outil gratuit qui vous confirme (ou non), la compatibilité mobile de votre site :
  2. Ne négligez pas le choix de votre CMS. En effet, privilégiez ceux qui intègrent nativement une compatibilité mobile. Entre autres, Google préconise WordPress, Drupal et Prestashop.
  3. Pensez smartphone : assurez-vous que la taille de vos textes soit adaptée à une lecture sur mobile.
  4. + User experience – Design : Implémentez des boutons assez larges et suffisamment espacés afin de faciliter la navigation sur votre site par le plus grand nombre.
  5. Réfléchissez aux contraintes de votre site ! Cela vous permettra de décider si vous pouvez vous orienter vers une solution en responsive web design, ou s’il vaut mieux passer par du « dynamic serving », voire même un site mobile dédié.

En suivant ces quelques conseils, vous et votre site serez en mesure de vivre un 21 avril tout à fait tranquille, sinon… Bang !

* “Starting April 21, we will be expanding our use of mobile-friendliness as a ranking signal. This change will affect mobile searches in all languages worldwide and will have a significant impact in our search results.”

https://googlewebmastercentral.blogspot.fr/2015/02/finding-more-mobile-friendly-search.html

Written by Corinne

Depuis plus de 25 ans dans le métier de la communication et du marketing, Corinne a démarré sa carrière à la télévision avant de rejoindre une agence événementielle. Curieuse dans l’âme, elle poursuit sa carrière dans l’IT et intègre une société de conseil en éditique puis entre chez un éditeur de logiciels leader sur son marché, SEFAS. Elle est ensuite nommée Directrice Communication chez MGI Digital Graphic, constructeur de matériel d’impression numérique et de finition international coté en bourse. Revenue en 2008 chez SEFAS au poste de Directrice Marketing et Communication groupe, elle gère une équipe répartie sur 3 géographies (France, Etats-Unis et Angleterre), crée le groupe utilisateurs de l’entreprise et lance un projet de certification ISO 9001, ISO 14001 et ISO 26000 couronné de succès.
Pendant 7 ans membre du conseil d’administration de l’association professionnelle Xplor France et 2 ans sa Présidente, Corinne a créé dès 2010 TiKibuzz, son agence de marketing et de communication.
Elle devient Directrice de la Communication en charge des Relations Presse, du Lobbying et du marketing digital chez DOCAPOST, groupe La Poste, durant 3 ans avant de rejoindre la start-up FINTECH Limonetik, en 2013. C'est cette même année qu'elle crée votre média professionnel, DOCaufutur, l'avenir du document.