L’hébergement infogéré : une solution d’optimisation du cloud ? Par Eric Corbon, Responsable Grands Comptes NFrance

L’engagement des acteurs cloud sur l’intégrité des données ou leur sécurité n’est malheureusement pas toujours explicite pour les utilisateurs des services. Les exemples récents ont bien montré que l’envers du décor est loin d’être idyllique.

L’intrusion plus ou moins avouée de certains états sur les données que les entreprises dispersent dans le cloud ont engendré des règles de territorialité et la constitution de clouds souverains.

Dans ce contexte comment redonner confiance aux utilisateurs ? Les entreprises s’interrogent et commencent à se tourner vers des solutions alternatives comme l’hébergement infogéré. Eric Corbon, Responsable Grands Comptes NFrance revient sur les enjeux en termes d’hébergement dans le cloud et sur l’importance de la mise en place d’une infogérance efficace.

Des préoccupations inhérentes à l’activité cloud

La virtualisation des composants de l’hébergement de données et de services est devenue une référence incontestable. Virtualisation de composants dans les machines, virtualisation des composants réseau, virtualisation des infrastructures baies et datacenter, le seul énoncé de cette nouvelle frontière technologique suscite l’enthousiasme des professionnels IT. Les possibilités de résilience, de réplication et de fragmentation redondante des données, l’évolutivité à la demande des plateformes peuvent laisser penser qu’il ne peut rien arriver aux contenus ainsi hébergés.

Or, de nombreuses entreprises ont pris conscience des enjeux en matière de sécurité dans le cloud et souhaitent avoir un plus grand contrôle sur leurs données, notamment en matière de sécurité et de confidentialité. Accessibilité des données, situation géographique, assurance d’un confinement des données sensibles, conséquences en cas d’attaque réseau par déni de service, sont autant de points sensibles qui préoccupent les entreprises.

Un point de vigilance est également nécessaire sur les services adjacents :

  • Quelles actions correctives suite à une alerte de supervision ?
  • Qui prend la responsabilité de ces actions ?
  • Sont-elles réalisées en heures ouvrées ou en 24/7 ?
  • Puis-je contacter quelqu’un qui comprend mon problème ?

La technologie de l’atomisation des risques dans le cloud ne fournit que des réponses partielles, voire complètement hors sujet. Afin de pallier ces manquements, les entreprises privilégient de plus en plus les plateformes en cloud privé, en datacenter français, avec le meilleur SLA (Service Level Agreement) possible.

Le cloud infogéré : une nécessité ?

La prise en compte par les entreprises de ces failles est un pas important. La meilleure réponse reste ainsi d’associer la compétence et la présence humaine aux outils sophistiqués que les éditeurs ont développés pour gérer les IaaS, Paas et autres acronymes en « -aaS », en mettant en place un l’hébergement infogéré, qu’il soit cloud ou physique, privé ou hybride.

Même si les clouds mondiaux titanesques proposent des tarifs imbattables et attractifs pour des usages non stratégiques, il est nécessaire de s’orienter vers des services personnalisés pour toutes les données sensibles, notamment en mettant en place un hébergement infogéré. La maîtrise des coûts passe alors par la prise en compte exacte des besoins, des propositions de services calibrés sur mesure, un suivi et un conseil générateurs de valeur ajoutée pour l’entreprise.

Même si les avantages offerts par les outils de virtualisation ne sont plus à démontrer, leur simple utilisation ne suffit plus. Le savoir-faire et l’expérience du fabricant devient ainsi un atout indéniable pour toute externalisation réussie !

Corinne
Depuis plus de 25 ans dans le métier de la communication et du marketing, Corinne a démarré sa carrière à la télévision avant de rejoindre une agence événementielle. Curieuse dans l’âme, elle poursuit sa carrière dans l’IT et intègre une société de conseil en éditique puis entre chez un éditeur de logiciels leader sur son marché, SEFAS. Elle est ensuite nommée Directrice Communication chez MGI Digital Graphic, constructeur de matériel d’impression numérique et de finition international coté en bourse. Revenue en 2008 chez SEFAS au poste de Directrice Marketing et Communication groupe, elle gère une équipe répartie sur 3 géographies (France, Etats-Unis et Angleterre), crée le groupe utilisateurs de l’entreprise et lance un projet de certification ISO 9001, ISO 14001 et ISO 26000 couronné de succès. Pendant 7 ans membre du conseil d’administration de l’association professionnelle Xplor France et 2 ans sa Présidente, Corinne a créé dès 2010 TiKibuzz, son agence de marketing et de communication. Elle devient Directrice de la Communication en charge des Relations Presse, du Lobbying et du marketing digital chez DOCAPOST, groupe La Poste, durant 3 ans avant de rejoindre la start-up FINTECH Limonetik, en 2013. C'est cette même année qu'elle crée votre média professionnel, DOCaufutur, l'avenir du document.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?