Bloquer ou ne pas bloquer le Native Advertising, telle est la question

La communauté Adblock Plus est invitée à débattre sur la position à adopter sur le Native Advertising

Adblock Plus, l’extension N°1 qui permet de bloquer les publicités en ligne ennuyeuses, annonce aujourd’hui l’ouverture d’un forum de discussion publique, afin de définir le concept de “Native Advertising” et débattre pour savoir dans quel cas les Native Ads peuvent être conformes à son programme “publicités acceptables”.

Adblock Plus est une extension pour navigateur qui permet de bloquer les bannières publicitaires ennuyeuses et les pop-ups sur les pages Web, les publicités vidéos sur YouTube ainsi que les publicités intrusives sur Facebook. Adblock Plus offre aux éditeurs de site web la possibilité d’être en liste blanche s’ils acceptent de se conformer au programme “publicités acceptables”.

Certains commentateurs affirment que le Native Advertising est une forme de contenu informatif légitime et devrait donc être sur liste blanche.

L’Interactive Advertising Bureau a récemment réuni un groupe de publicitaires et d’éditeurs pour définir les paramètres des Native Ads. Leur travail a abouti à la « IAB Native Advertising Playbook, » mais a laissé de côté un groupe important : les utilisateurs.

C’est pourquoi Adblock Plus appelle son importante communauté open source à débattre publiquement de la nécessité de mettre à jour les critères de son programme Publicités Acceptable pour accepter les Native Ads et définir si toutes les formes de Native Ads peuvent répondre à ses critères.

« Comme les formats de publicité en ligne évoluent, c’est de notre responsabilité de les comprendre et de définir quand ces nouveaux formats doivent être bloqués et s’il doivent être intégrés à notre programme Publicités Acceptables. S’exprime Till Faida, co-fondateur d’AdBlock Plus et du projet open-source qui le supporte. « D’un côté, les Native Ads sont une réaction positive contre l’intrusion publicitaire, mais d’un autre côté, l’intégration transparente de ces publicités dans le contenu éditorial trouble la séparation nette entre contenu et publicité pour lequel nous militons. Donc, nous faisons appel à notre communauté publique pour dégager une opinion et proposer certaines recommandations ».

Adblock Plus est dans la position unique d’avoir une base d’utilisateurs Internet très importante, qui sont généralement anti-publicité, et d’avoir un dialogue direct avec les publicitaires pour leur expliquer comment produire des publicités moins intrusives.

« Tout comme l’IAB a donné aux publicitaires une chance de peser sur la définition du Native Advertising, nous voulons offrir aux utilisateurs une plate-forme ouverte pour leur permettre de contribuer aussi. Nous invitons tout le monde à participer au forum dédié sur : https://adblockplus.org/forum/viewtopic.php?f=12&t=19869&start=0 afin de s’engager dans la discussion, qui sera sans doute très animée « , a ajouté Till Faida.

Corinne
Depuis plus de 25 ans dans le métier de la communication et du marketing, Corinne a démarré sa carrière à la télévision avant de rejoindre une agence événementielle. Curieuse dans l’âme, elle poursuit sa carrière dans l’IT et intègre une société de conseil en éditique puis entre chez un éditeur de logiciels leader sur son marché, SEFAS. Elle est ensuite nommée Directrice Communication chez MGI Digital Graphic, constructeur de matériel d’impression numérique et de finition international coté en bourse. Revenue en 2008 chez SEFAS au poste de Directrice Marketing et Communication groupe, elle gère une équipe répartie sur 3 géographies (France, Etats-Unis et Angleterre), crée le groupe utilisateurs de l’entreprise et lance un projet de certification ISO 9001, ISO 14001 et ISO 26000 couronné de succès. Pendant 7 ans membre du conseil d’administration de l’association professionnelle Xplor France et 2 ans sa Présidente, Corinne a créé dès 2010 TiKibuzz, son agence de marketing et de communication. Elle devient Directrice de la Communication en charge des Relations Presse, du Lobbying et du marketing digital chez DOCAPOST, groupe La Poste, durant 3 ans avant de rejoindre la start-up FINTECH Limonetik, en 2013. C'est cette même année qu'elle crée votre média professionnel, DOCaufutur, l'avenir du document.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?