La simplicité est un facteur d’innovation | par Isabelle Pierret, Ricoh France

En novembre dernier, à l’occasion de la COP 21, Ricoh a permis a plus de 10 000 délégués et autant de journalistes de la conférence mondiale sur le climat d’expérimenter concrètement ce qui fait sa valeur ajoutée et son originalité sur le marché. Quelques chiffres : 190 moyens d’impression sur 80 000 m2, disponibles 24 heures sur 24, et plus d’un million de pages imprimées en seulement 14 jours. Le plus important étant le résultat, un accord universel pour la préservation du climat. Des chiffres qui ne sont que la pointe émergée de l’iceberg. Car au-delà des moyens d’accès à l’information, Ricoh a fait une autre démonstration, celle de sa capacité à bâtir et à opérer sans faille un service d’impression complexe par son étendue, le délai très court de mise en œuvre et des exigences élevées en matière de sécurité, tout en restant très simple à utiliser. Tout au long de ces journées et de ces nuits de négociation, les délégués et les journalistes de 190 pays, tous de cultures et de langues différentes ont pu facilement prendre en main les imprimantes Ricoh mises à leur disposition. La composante environnementale n’a pas été oubliée, et c’était d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle l’organisation des nations unies est venue jusqu’au Japon solliciter Ricoh pour assurer la logistique de l’information sur cet événement. Les journalistes, par exemple, disposaient d’une application d’impression à la demande qui leur permettait de récupérer le document mis en file d’attente sur le système d’impression en réseau le plus proche, après avoir entré leur code d’identification. Ce dont Ricoh a fait la démonstration à l’occasion de la Cop 21, c’est la manière dont l’intégration des services peut permettre de simplifier l’usage, de rendre la technologie quasi transparente tout en satisfaisant à des exigences élevées en matière de sécurité et de confidentialité de l’information.

Ce que Ricoh a su faire pour les 195 délégations de la Cop 21, il sait aussi le mettre en œuvre dans un contexte plus proche de nous, pour des entreprises de toute taille, de la PME à la grande organisation, et en tenant compte des particularités de chaque secteur d’activité. Comme les délégués à la conférence pour la préservation du climat, le temps des collaborateurs d’une PME est d’autant plus compté qu’ils remplissent souvent plusieurs fonctions clés pour la performance de l’ensemble. Qu’il s’agisse d’imprimer ou d’organiser une réunion, de commenter un diaporama sur un tableau blanc ou de numériser des documents afin de les partager rapidement avec leur équipe, l’ergonomie et la simplicité doivent être la règle afin de permettre aux collaborateurs de se concentrer, non pas sur les modalités techniques de l’échange d’information, mais l’information elle-même et la valeur ajoutée que son partage peut créer. Pour beaucoup, ces collaborateurs de PME sont en effet des experts dans leur domaine. Conseil financier ou banque, notariat, profession juridique, santé, assurance, éducation ou activités des collectivités territoriales, chaque secteur d’activité impose des contraintes spécifiques qui peuvent aller de la qualité de l’impression et de la numérisation au respect de règles très strictes touchant à la sécurité des échanges et à la confidentialité des données.

Derrière tout cela, il y a bien sur de nombreuses solutions et innovations technologiques qui ne concernent pas seulement l’imprimante en elle-même, mais la manière d’interagir avec les systèmes. En 2016 sur le salon RIS, les visiteurs pourront découvrir notre nouveau panneau de commande (Smart Operation Panel), qui permet le pilotage de nos systèmes d’impression par une tablette tactile. Nous n’avons pas seulement remplacé le traditionnel écran de contrôle. Cette nouvelle approche multiplie véritablement le potentiel d’exploitation des imprimantes et en facilite l’usage en s’appuyant sur un système d’exploitation versatile (Android 10) que tout le monde sait utiliser car il équipe aujourd’hui un grand nombre de téléphones mobiles. L’usage d’un panneau de commande intelligent renforce la capacité à proposer des applications qui répondront mieux aux besoins des utilisateurs. Comme par exemple la possibilité d’aller chercher directement depuis la tablette un fichier à imprimer dans un serveur partagé, sans avoir à retourner pour cela à son bureau. Encore une fois, l’idée est de faire gagner du temps, de rendre les choses plus simples.

S’il y a une certitude, c’est que les enjeux de la transformation digitale ne concernent pas que les grandes entreprises, celles qui peuvent se permettre de concevoir et de déployer des projets de grande envergure à l’échelle d’une organisation toute entière. La clé de la digitalisation pour les petites et moyennes entreprises réside dans une approche centrée à la fois sur la simplicité d’usage et sur la maîtrise des coûts. Ce qui est simple doit aussi pouvoir être faisable, en proposant aux entreprises des solutions pragmatiques telles que des centres de services partagés pour des groupements d’entreprises dans un même secteur d’activité (les notaires par exemple). Cette manière d’innover, qui combine expertise technologique et savoir faire de mise en œuvre optimale, constituera l’un des principaux enjeux de l’édition 2016 du Ricoh Innovation Summit à la Cité de la Mode et du Design, les 19 et 20 avril. À destination des PME et des grandes entreprises, un programme d’ateliers thématiques permettra d’aborder concrètement les problématiques de supervision et de gouvernance de l’information, de partage des ressources et de transformation numérique. Et parce que les PME sont aussi les entreprises qui sont les plus innovantes et les plus agiles, elles pourront, à l’occasion du RIS, découvrir par des mises en situation concrètes tout le potentiel de technologies nouvelles telles que l’impression 3D ou le bureau connecté, et en déduire de nouvelles offres de services ou de nouvelles manières de travailler. Place à l’imagination !

Isabelle Pierret-official-250Isabelle Pierret, Directrice Marketing et Communication, Ricoh France

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

La simplicité est un facteur d’innovation | par Isabelle Pierret, Ricoh France

18th avril, 2016

En novembre dernier, à l’occasion de la COP 21, Ricoh a permis a plus de 10 000 délégués et autant de journalistes de la conférence mondiale sur le climat d’expérimenter concrètement ce qui fait sa valeur ajoutée et son originalité sur le marché. Quelques chiffres : 190 moyens d’impression sur 80 000 m2, disponibles 24 heures sur 24, et plus d’un million de pages imprimées en seulement 14 jours. Le plus important étant le résultat, un accord universel pour la préservation du climat. Des chiffres qui ne sont que la pointe émergée de l’iceberg. Car au-delà des moyens d’accès à l’information, Ricoh a fait une autre démonstration, celle de sa capacité à bâtir et à opérer sans faille un service d’impression complexe par son étendue, le délai très court de mise en œuvre et des exigences élevées en matière de sécurité, tout en restant très simple à utiliser. Tout au long de ces journées et de ces nuits de négociation, les délégués et les journalistes de 190 pays, tous de cultures et de langues différentes ont pu facilement prendre en main les imprimantes Ricoh mises à leur disposition. La composante environnementale n’a pas été oubliée, et c’était d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle l’organisation des nations unies est venue jusqu’au Japon solliciter Ricoh pour assurer la logistique de l’information sur cet événement. Les journalistes, par exemple, disposaient d’une application d’impression à la demande qui leur permettait de récupérer le document mis en file d’attente sur le système d’impression en réseau le plus proche, après avoir entré leur code d’identification. Ce dont Ricoh a fait la démonstration à l’occasion de la Cop 21, c’est la manière dont l’intégration des services peut permettre de simplifier l’usage, de rendre la technologie quasi transparente tout en satisfaisant à des exigences élevées en matière de sécurité et de confidentialité de l’information.

Ce que Ricoh a su faire pour les 195 délégations de la Cop 21, il sait aussi le mettre en œuvre dans un contexte plus proche de nous, pour des entreprises de toute taille, de la PME à la grande organisation, et en tenant compte des particularités de chaque secteur d’activité. Comme les délégués à la conférence pour la préservation du climat, le temps des collaborateurs d’une PME est d’autant plus compté qu’ils remplissent souvent plusieurs fonctions clés pour la performance de l’ensemble. Qu’il s’agisse d’imprimer ou d’organiser une réunion, de commenter un diaporama sur un tableau blanc ou de numériser des documents afin de les partager rapidement avec leur équipe, l’ergonomie et la simplicité doivent être la règle afin de permettre aux collaborateurs de se concentrer, non pas sur les modalités techniques de l’échange d’information, mais l’information elle-même et la valeur ajoutée que son partage peut créer. Pour beaucoup, ces collaborateurs de PME sont en effet des experts dans leur domaine. Conseil financier ou banque, notariat, profession juridique, santé, assurance, éducation ou activités des collectivités territoriales, chaque secteur d’activité impose des contraintes spécifiques qui peuvent aller de la qualité de l’impression et de la numérisation au respect de règles très strictes touchant à la sécurité des échanges et à la confidentialité des données.

Derrière tout cela, il y a bien sur de nombreuses solutions et innovations technologiques qui ne concernent pas seulement l’imprimante en elle-même, mais la manière d’interagir avec les systèmes. En 2016 sur le salon RIS, les visiteurs pourront découvrir notre nouveau panneau de commande (Smart Operation Panel), qui permet le pilotage de nos systèmes d’impression par une tablette tactile. Nous n’avons pas seulement remplacé le traditionnel écran de contrôle. Cette nouvelle approche multiplie véritablement le potentiel d’exploitation des imprimantes et en facilite l’usage en s’appuyant sur un système d’exploitation versatile (Android 10) que tout le monde sait utiliser car il équipe aujourd’hui un grand nombre de téléphones mobiles. L’usage d’un panneau de commande intelligent renforce la capacité à proposer des applications qui répondront mieux aux besoins des utilisateurs. Comme par exemple la possibilité d’aller chercher directement depuis la tablette un fichier à imprimer dans un serveur partagé, sans avoir à retourner pour cela à son bureau. Encore une fois, l’idée est de faire gagner du temps, de rendre les choses plus simples.

S’il y a une certitude, c’est que les enjeux de la transformation digitale ne concernent pas que les grandes entreprises, celles qui peuvent se permettre de concevoir et de déployer des projets de grande envergure à l’échelle d’une organisation toute entière. La clé de la digitalisation pour les petites et moyennes entreprises réside dans une approche centrée à la fois sur la simplicité d’usage et sur la maîtrise des coûts. Ce qui est simple doit aussi pouvoir être faisable, en proposant aux entreprises des solutions pragmatiques telles que des centres de services partagés pour des groupements d’entreprises dans un même secteur d’activité (les notaires par exemple). Cette manière d’innover, qui combine expertise technologique et savoir faire de mise en œuvre optimale, constituera l’un des principaux enjeux de l’édition 2016 du Ricoh Innovation Summit à la Cité de la Mode et du Design, les 19 et 20 avril. À destination des PME et des grandes entreprises, un programme d’ateliers thématiques permettra d’aborder concrètement les problématiques de supervision et de gouvernance de l’information, de partage des ressources et de transformation numérique. Et parce que les PME sont aussi les entreprises qui sont les plus innovantes et les plus agiles, elles pourront, à l’occasion du RIS, découvrir par des mises en situation concrètes tout le potentiel de technologies nouvelles telles que l’impression 3D ou le bureau connecté, et en déduire de nouvelles offres de services ou de nouvelles manières de travailler. Place à l’imagination !

Isabelle Pierret-official-250Isabelle Pierret, Directrice Marketing et Communication, Ricoh France

By
@coesteve1
backtotop