Quelle grève de métro !? Pourquoi votre bureau devrait être là où vous voulez cette semaine… Par Alain Logbo, Directeur Commercial Entreprises EMEA de LogMeIn

Digital technology background

Aujourd’hui, à l’heure du digital, en cas de perturbations dans les transports, on ne devrait pas avoir à changer ses habitudes. Pourtant, les choses ne se passent pas comme ça. L’impact financier des grèves de métro varie, mais une étude récente suggère que cela pourrait couter 10 millions de livres à la ville de Londres, puisque les employés arrivent en retard le matin, partent plus tôt le soir et passent des heures dans les embouteillages.

En cas de grève, des conseils sont donnés pour se déplacer sans le métro, mais cela n’empêche pas ceux qui ont l’habitude de prendre les transports d’être épuisé par le trajet ou d’arriver en retard. Et cela révèle un problème plus large, et plus pressant : pourquoi les patrons ne veulent-ils pas autoriser leurs équipes à travailler depuis un endroit plus pratique, au lieu de les contraindre à une vision dépassée de l’environnement productif ?

Beaucoup d’employeurs sont réticents à l’idée de laisser plus de flexibilité à leurs équipes de peur qu’elles soient moins productives en travaillant à distance – depuis un coffee shop, une galerie d’art, un balcon ou depuis leur chambre. Mais récemment, la génération des Millennials (les personnes nées depuis les années 80) sont entrés sur le marché du travail, avec leur mentalité « toujours connecté » et cela représente un défi pour le statu quo des entreprises au mode de fonctionnement plus rigide… Les Millennials sont la preuve qu’on peut être productif partout et à tout moment.

Aujourd’hui, les employés de bureau sont très liés aux nouvelles technologies. On connait tous quelqu’un qui a une Apple Watch, le dernier iPhone, ou alors un gars de l’informatique avec un Google Cardboard. Ils sont déjà bien équipés et très mobiles dans leur vie privée, et sont prêts à accepter le même niveau de technologie dans leur vie professionnelle ; cela inclut une collaboration flexible avec des collègues de travail repartis dans le monde entier.

Dans un sondage récent de join.me, 52% des moins de 35 ans ont des rendez-vous professionnels en ligne avec leurs clients, plutôt qu’en face-à-face. Un bon nombre de ces rendez-vous ont lieu sur un coup de tête, sont courts et productifs, et n’exigent pas d’être assis autour d’une table dans une salle de réunion. Cette attitude se rependra à mesure que les Millennials s’installeront sur le marché du travail et on assistera à une transformation permanente vers un environnement de travail plus mobile, plus connecté et plus collaboratif.

Si les employeurs veulent se tourner vers un environnement de travail plus mobile, la grève de métro est peut-être l’occasion de se jeter à l’eau. Voici quelques conseils pratiques pour une bonne collaboration à distance :

  • Les entreprises ont besoin d’adopter des technologies qui permettront de travailler de n’importe où de manière fiable
  • Il est essentiel que ces différentes plateformes soient compatibles, et garantissent une expérience de travail simple.
  • Choisissez des plateformes optimisées pour la plupart des objets mobiles – y compris ceux qui n’ont pas encore été inventés !
  • Pensez au-delà des bureaux physiques pour vous adapter aux emplois du temps les plus flexibles, et voyez tous les lieux qui disposent du Wi-Fi comme de potentiels lieux de travail.
Author
By
@coesteve1

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Quelle grève de métro !? Pourquoi votre bureau devrait être là où vous voulez cette semaine… Par Alain Logbo, Directeur Commercial Entreprises EMEA de LogMeIn

Digital technology background 3rd septembre, 2015

Aujourd’hui, à l’heure du digital, en cas de perturbations dans les transports, on ne devrait pas avoir à changer ses habitudes. Pourtant, les choses ne se passent pas comme ça. L’impact financier des grèves de métro varie, mais une étude récente suggère que cela pourrait couter 10 millions de livres à la ville de Londres, puisque les employés arrivent en retard le matin, partent plus tôt le soir et passent des heures dans les embouteillages.

En cas de grève, des conseils sont donnés pour se déplacer sans le métro, mais cela n’empêche pas ceux qui ont l’habitude de prendre les transports d’être épuisé par le trajet ou d’arriver en retard. Et cela révèle un problème plus large, et plus pressant : pourquoi les patrons ne veulent-ils pas autoriser leurs équipes à travailler depuis un endroit plus pratique, au lieu de les contraindre à une vision dépassée de l’environnement productif ?

Beaucoup d’employeurs sont réticents à l’idée de laisser plus de flexibilité à leurs équipes de peur qu’elles soient moins productives en travaillant à distance – depuis un coffee shop, une galerie d’art, un balcon ou depuis leur chambre. Mais récemment, la génération des Millennials (les personnes nées depuis les années 80) sont entrés sur le marché du travail, avec leur mentalité « toujours connecté » et cela représente un défi pour le statu quo des entreprises au mode de fonctionnement plus rigide… Les Millennials sont la preuve qu’on peut être productif partout et à tout moment.

Aujourd’hui, les employés de bureau sont très liés aux nouvelles technologies. On connait tous quelqu’un qui a une Apple Watch, le dernier iPhone, ou alors un gars de l’informatique avec un Google Cardboard. Ils sont déjà bien équipés et très mobiles dans leur vie privée, et sont prêts à accepter le même niveau de technologie dans leur vie professionnelle ; cela inclut une collaboration flexible avec des collègues de travail repartis dans le monde entier.

Dans un sondage récent de join.me, 52% des moins de 35 ans ont des rendez-vous professionnels en ligne avec leurs clients, plutôt qu’en face-à-face. Un bon nombre de ces rendez-vous ont lieu sur un coup de tête, sont courts et productifs, et n’exigent pas d’être assis autour d’une table dans une salle de réunion. Cette attitude se rependra à mesure que les Millennials s’installeront sur le marché du travail et on assistera à une transformation permanente vers un environnement de travail plus mobile, plus connecté et plus collaboratif.

Si les employeurs veulent se tourner vers un environnement de travail plus mobile, la grève de métro est peut-être l’occasion de se jeter à l’eau. Voici quelques conseils pratiques pour une bonne collaboration à distance :

  • Les entreprises ont besoin d’adopter des technologies qui permettront de travailler de n’importe où de manière fiable
  • Il est essentiel que ces différentes plateformes soient compatibles, et garantissent une expérience de travail simple.
  • Choisissez des plateformes optimisées pour la plupart des objets mobiles – y compris ceux qui n’ont pas encore été inventés !
  • Pensez au-delà des bureaux physiques pour vous adapter aux emplois du temps les plus flexibles, et voyez tous les lieux qui disposent du Wi-Fi comme de potentiels lieux de travail.
By
@coesteve1
backtotop