IBM poursuit sa lutte contre les cyber-menaces grâce à un système global de protection et des services dédiés aux données critiques

IBM aide ses clients à détecter, prévenir et répondre au mieux aux attaques dans un contexte d’augmentation du coût lié aux violations des données et des menaces persistantes avancées (Advanced Persistant Threats)

IBM (NYSE: IBM) présente un nouveau système de sécurité incluant des logiciels et des services qui aident les entreprises à protéger leurs données critiques dans un contexte d’augmentation des menaces persistantes avancées, des vulnérabilités informatiques « zéro jour », des infractions et des coûts qui en résultent.

Grâce à une analyse généralisée des comportements et une expertise de recherche approfondie, IBM peut aider les entreprises à arrêter les personnes qui exploitent ces vulnérabilités.

Selon deux enquêtes commandées par IBM auprès de l’institut Ponemon, le coût moyen de la violation des données a augmenté de 15%, pour atteindre une moyenne de 3,5 millions de dollars. Les études indiquent également que les attaques ciblées sont considérées comme la plus grande menace par la majorité des entreprises. Leur coût est estimé à $ 9,4 millions de perte en valeur intrinsèque pour la marque.

L’arrivée d’IBM Threat Protection System et de Critical Data Protection Program représente deux années d’investissements significatifs en matière de croissance organique et d’acquisitions d’entreprises telles que Q1 Labs, Trusteer, Guardium, Ounce Labs, Watchfire et Fiberlink/MaaS360. Depuis la mise en place, fin 2011, d’un business dédié à la cyber-sécurité, IBM s’est développé pour devenir l’un des plus grands acteurs en matière de sécurité pour l’entreprise et est fort de six trimestres consécutifs de croissance à deux chiffres dans ce domaine. Selon l’indicateur de référence de la mesure du revenu logiciel par éditeur, IBM a distancé de façon significative le marché du logiciel de sécurité, et est passé en 2013 de la 4 à la 3ème place des plus grands fournisseurs de sécurité.

IBM Threat Protection System peut prévenir les attaques – avant qu’elles n’arrivent

Le nouveau système de protection Threat Protection System contre les menaces d’IBM exploite les renseignements liés à la sécurité afin d’aller au-delà des défenses et des pare-feu traditionnels, ceci pour perturber les attaques à travers l’ensemble de la chaîne d’attaque, de l’infiltration à l’exfiltration.

IBM Threat Protection System comprend une architecture de logiciels d’analyse et d’enquête (forensics) de bout en bout. Ces derniers aident les organismes à prévenir en continu, détecter et répondre aux cyber attaques complexes, en cours, et, dans certains cas, à éliminer la menace avant que le dommage ne se soit produit.

  • Pour la prévention, IBM annonce une nouvelle solution, Trusteer Apex, destinée à bloquer les logiciels malveillants, d’importantes améliorations pour IBM Network Protection afin de mettre en quarantaine les attaques, ainsi que de nouvelles intégrations avec les partenaires clés bénéficiant des capacités du réseau des « bacs à sable » testant les logiciels/programmes douteux (sandbox).
  • Pour la détection, IBM a amélioré sa plateforme QRadar Security Intelligence en la dotant de nouvelles fonctionnalités – permettant aux entreprises de détecter les attaques à grande échelle et de les bloquer en un clic.
  • Pour répondre aux attaques, IBM a introduit IBM sécurité QRadar Incident Forensics. IBM continue également à étendre ses services d’intervention d’urgence à l’échelle mondiale.

Les clients qui ont testé IBM Threat Protection System ont vu des résultats rapides. Par exemple, un fournisseur de soins de santé avec des milliers de terminaux a immédiatement détecté la présence de dizaines de cas de logiciels malveillants, malgré l’utilisation habituelle de nombreux outils de sécurité traditionnels. Ce code malveillant peut être utilisé pour contrôler à distance les terminaux ou exfiltrer des données, mais il a été immédiatement désactivé. De même, une grande banque européenne a récemment essayé ce système et a été en mesure de désactiver les logiciels malveillants détectés dans l’entreprise.

Le système de protection contre les menaces IBM dépend de 11 centres d’opérations de sécurité (SOC) qui peuvent surveiller le système une fois ce dernier déployé chez les clients.

« Les menaces persistantes avancées ont fondamentalement modifié la manière dont les entreprises doivent aborder la question de la sécurité des données. » Déclare Brendan Hanigan, Directeur Général de IBM Security Systems. « Aujourd’hui, se défendre contre les cyber attaques nécessite plus d’une approche basée sur la signature ou le périmètre.

Des capacités d’analyse approfondies et les forensics sont indispensables et doivent inclure la prévention au niveau des terminaux (les terminaux fixes, mobiles utilisés par les employés, les partenaires et mêmes les clients), la protection du périmètre et la capacité à se prémunir contre les attaques avant qu’elles ne causent des dégâts ».

IBM Security Services protège les « Joyaux de la Couronne » d’une entreprise et la marque

Le nouveau Critical Data Protection Program permet de protéger les données critiques d’une organisation, ou notamment « Joyaux de la Couronne ». La richesse d’une entreprise est souvent générée par moins de 2% de ses données, ce qui a un impact majeur sur la réputation de la marque, sa valeur de marché et sa croissance.

« Les inquiétudes sur la capacité à protéger les données critiques contre les cyber attaques sont un préoccupation du Board », a déclaré Kris Lovejoy, Directeur Général de IBM Security Systems. « Les cyber-attaques et la perte de données jouent un rôle sur la réputation de marque, peuvent réduire sa valeur en actions et confronter une entreprise à des litiges. Les nouveaux logiciels et services d’IBM sont conçus pour fournir à ces responsables une solution unique qui leur permet de focaliser leur attention sur les besoins de leurs clients et les revenus de l’entreprise au jour le jour ».

Les organisations font de plus en plus appel à IBM pour les aider à construire une approche véritablement globale et intelligente pour identifier rapidement et bloquer les menaces avancées avant qu’elles ne fassent des dégâts. Récemment, IBM a commencé à fournir des services de soutien hotline par des experts et un déchiffrage des vulnérabilités à ses assurés CyberEdge d’AIG.

« Nous nous réjouissons qu’IBM continue de miser sur sa capacité unique à combiner logiciel leader sur le marché, services, capacités de recherche et partenariats avec l’industrie pour contrer l’augmentation des attaques sophistiquées », a déclaré Tracie Grella , Head of Professional Liability, Global Financial à AIG.

Les nouveaux services de conseil en sécurité sont basés sur le Data Centric Security Model d’IBM. Ce qui permet de protéger les informations critiques ou business les plus sensibles pour une entreprise en utilisant les fonctionnalités de Guardium, StoredIQ et IBM Research.

Ces données critiques sont à forte valeur ajoutée comme les plans d’acquisition et de cession, les délibérations du Conseil exécutif et de la propriété intellectuelle. Ces données critiques correspondent à 70 % de la valeur d’une société cotée en bourse et s’avèrent extrêmement précieuses pour les forces hostiles – que sont les initiés de la société ou les attaquants sophistiqués.

Malgré l’importance et la valeur des données critiques, de nombreuses organisations ne sont pas conscientes de ce qu’elles représentent, d’où elles se trouvent, de qui y a accès, ou de comment elles sont protégées, ce qui les rend plus difficiles à surveiller et à protéger. En fait, la découverte de la perte de données peut prendre des jours ou plus dans plus de 95 % des cas, et il faut des semaines ou plus pour les contrôler dans plus de 90% des cas, un décalage qui peut avoir un impact catastrophique pour une entreprise.

Le nouveau programme de protection des données critiques d’IBM propose une approche itérative multi-étapes : Définir, Découvrir, Comparer, Sécuriser et Surveiller. Ceci pour un cycle de vie complet en matière de sécurité des données pour protéger la rentabilité, la position concurrentielle et la réputation.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

IBM poursuit sa lutte contre les cyber-menaces grâce à un système global de protection et des services dédiés aux données critiques

5th mai, 2014

IBM aide ses clients à détecter, prévenir et répondre au mieux aux attaques dans un contexte d’augmentation du coût lié aux violations des données et des menaces persistantes avancées (Advanced Persistant Threats)

IBM (NYSE: IBM) présente un nouveau système de sécurité incluant des logiciels et des services qui aident les entreprises à protéger leurs données critiques dans un contexte d’augmentation des menaces persistantes avancées, des vulnérabilités informatiques « zéro jour », des infractions et des coûts qui en résultent.

Grâce à une analyse généralisée des comportements et une expertise de recherche approfondie, IBM peut aider les entreprises à arrêter les personnes qui exploitent ces vulnérabilités.

Selon deux enquêtes commandées par IBM auprès de l’institut Ponemon, le coût moyen de la violation des données a augmenté de 15%, pour atteindre une moyenne de 3,5 millions de dollars. Les études indiquent également que les attaques ciblées sont considérées comme la plus grande menace par la majorité des entreprises. Leur coût est estimé à $ 9,4 millions de perte en valeur intrinsèque pour la marque.

L’arrivée d’IBM Threat Protection System et de Critical Data Protection Program représente deux années d’investissements significatifs en matière de croissance organique et d’acquisitions d’entreprises telles que Q1 Labs, Trusteer, Guardium, Ounce Labs, Watchfire et Fiberlink/MaaS360. Depuis la mise en place, fin 2011, d’un business dédié à la cyber-sécurité, IBM s’est développé pour devenir l’un des plus grands acteurs en matière de sécurité pour l’entreprise et est fort de six trimestres consécutifs de croissance à deux chiffres dans ce domaine. Selon l’indicateur de référence de la mesure du revenu logiciel par éditeur, IBM a distancé de façon significative le marché du logiciel de sécurité, et est passé en 2013 de la 4 à la 3ème place des plus grands fournisseurs de sécurité.

IBM Threat Protection System peut prévenir les attaques – avant qu’elles n’arrivent

Le nouveau système de protection Threat Protection System contre les menaces d’IBM exploite les renseignements liés à la sécurité afin d’aller au-delà des défenses et des pare-feu traditionnels, ceci pour perturber les attaques à travers l’ensemble de la chaîne d’attaque, de l’infiltration à l’exfiltration.

IBM Threat Protection System comprend une architecture de logiciels d’analyse et d’enquête (forensics) de bout en bout. Ces derniers aident les organismes à prévenir en continu, détecter et répondre aux cyber attaques complexes, en cours, et, dans certains cas, à éliminer la menace avant que le dommage ne se soit produit.

  • Pour la prévention, IBM annonce une nouvelle solution, Trusteer Apex, destinée à bloquer les logiciels malveillants, d’importantes améliorations pour IBM Network Protection afin de mettre en quarantaine les attaques, ainsi que de nouvelles intégrations avec les partenaires clés bénéficiant des capacités du réseau des « bacs à sable » testant les logiciels/programmes douteux (sandbox).
  • Pour la détection, IBM a amélioré sa plateforme QRadar Security Intelligence en la dotant de nouvelles fonctionnalités – permettant aux entreprises de détecter les attaques à grande échelle et de les bloquer en un clic.
  • Pour répondre aux attaques, IBM a introduit IBM sécurité QRadar Incident Forensics. IBM continue également à étendre ses services d’intervention d’urgence à l’échelle mondiale.

Les clients qui ont testé IBM Threat Protection System ont vu des résultats rapides. Par exemple, un fournisseur de soins de santé avec des milliers de terminaux a immédiatement détecté la présence de dizaines de cas de logiciels malveillants, malgré l’utilisation habituelle de nombreux outils de sécurité traditionnels. Ce code malveillant peut être utilisé pour contrôler à distance les terminaux ou exfiltrer des données, mais il a été immédiatement désactivé. De même, une grande banque européenne a récemment essayé ce système et a été en mesure de désactiver les logiciels malveillants détectés dans l’entreprise.

Le système de protection contre les menaces IBM dépend de 11 centres d’opérations de sécurité (SOC) qui peuvent surveiller le système une fois ce dernier déployé chez les clients.

« Les menaces persistantes avancées ont fondamentalement modifié la manière dont les entreprises doivent aborder la question de la sécurité des données. » Déclare Brendan Hanigan, Directeur Général de IBM Security Systems. « Aujourd’hui, se défendre contre les cyber attaques nécessite plus d’une approche basée sur la signature ou le périmètre.

Des capacités d’analyse approfondies et les forensics sont indispensables et doivent inclure la prévention au niveau des terminaux (les terminaux fixes, mobiles utilisés par les employés, les partenaires et mêmes les clients), la protection du périmètre et la capacité à se prémunir contre les attaques avant qu’elles ne causent des dégâts ».

IBM Security Services protège les « Joyaux de la Couronne » d’une entreprise et la marque

Le nouveau Critical Data Protection Program permet de protéger les données critiques d’une organisation, ou notamment « Joyaux de la Couronne ». La richesse d’une entreprise est souvent générée par moins de 2% de ses données, ce qui a un impact majeur sur la réputation de la marque, sa valeur de marché et sa croissance.

« Les inquiétudes sur la capacité à protéger les données critiques contre les cyber attaques sont un préoccupation du Board », a déclaré Kris Lovejoy, Directeur Général de IBM Security Systems. « Les cyber-attaques et la perte de données jouent un rôle sur la réputation de marque, peuvent réduire sa valeur en actions et confronter une entreprise à des litiges. Les nouveaux logiciels et services d’IBM sont conçus pour fournir à ces responsables une solution unique qui leur permet de focaliser leur attention sur les besoins de leurs clients et les revenus de l’entreprise au jour le jour ».

Les organisations font de plus en plus appel à IBM pour les aider à construire une approche véritablement globale et intelligente pour identifier rapidement et bloquer les menaces avancées avant qu’elles ne fassent des dégâts. Récemment, IBM a commencé à fournir des services de soutien hotline par des experts et un déchiffrage des vulnérabilités à ses assurés CyberEdge d’AIG.

« Nous nous réjouissons qu’IBM continue de miser sur sa capacité unique à combiner logiciel leader sur le marché, services, capacités de recherche et partenariats avec l’industrie pour contrer l’augmentation des attaques sophistiquées », a déclaré Tracie Grella , Head of Professional Liability, Global Financial à AIG.

Les nouveaux services de conseil en sécurité sont basés sur le Data Centric Security Model d’IBM. Ce qui permet de protéger les informations critiques ou business les plus sensibles pour une entreprise en utilisant les fonctionnalités de Guardium, StoredIQ et IBM Research.

Ces données critiques sont à forte valeur ajoutée comme les plans d’acquisition et de cession, les délibérations du Conseil exécutif et de la propriété intellectuelle. Ces données critiques correspondent à 70 % de la valeur d’une société cotée en bourse et s’avèrent extrêmement précieuses pour les forces hostiles – que sont les initiés de la société ou les attaquants sophistiqués.

Malgré l’importance et la valeur des données critiques, de nombreuses organisations ne sont pas conscientes de ce qu’elles représentent, d’où elles se trouvent, de qui y a accès, ou de comment elles sont protégées, ce qui les rend plus difficiles à surveiller et à protéger. En fait, la découverte de la perte de données peut prendre des jours ou plus dans plus de 95 % des cas, et il faut des semaines ou plus pour les contrôler dans plus de 90% des cas, un décalage qui peut avoir un impact catastrophique pour une entreprise.

Le nouveau programme de protection des données critiques d’IBM propose une approche itérative multi-étapes : Définir, Découvrir, Comparer, Sécuriser et Surveiller. Ceci pour un cycle de vie complet en matière de sécurité des données pour protéger la rentabilité, la position concurrentielle et la réputation.

By
@coesteve1
backtotop