Enquête ESET : 42 % des consommateurs utilisent une application gratuite de FinTech, mais 50% ne savent pas si elle vend leurs données

ESET, 1er éditeur Européen de solutions de sécurité, révèle que 42 % des consommateurs dans le monde entier utilisent une application ou une plateforme gratuite de FinTech. Parmi ceux-ci, la moitié (50 %) ne savent pas si l’application qu’ils utilisent vend leurs données. ESET a étudié la question de la sécurité des données dans le segment des consommateurs de son étude sur les technologies financières (FinTech), en interrogeant plus de 10 000 consommateurs au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Australie, au Japon et au Brésil.

Les consommateurs ont été invités à répondre à une série de questions sur les thèmes de la technologie financière et de la cybersécurité. L’étude révèle des résultats intéressants sur la manière dont les consommateurs protègent leurs informations sensibles lorsqu’ils utilisent des applications de technologie financière. Les participants ont également été invités à évaluer leurs compétences techniques (niveau de base, intermédiaire ou avancé), afin d’apporter un éclairage supplémentaire.

L’étude montre qu’en plus du nombre important de consommateurs qui ne savent pas si leurs données sont vendues, seulement 31 % des personnes interrogées disent avoir lu les conditions générales d’une application de FinTech avant de la télécharger, et seulement 29 % lisent la politique de confidentialité. Ces résultats soulignent les mesures que les consommateurs du monde entier prennent, ou ne prennent pas, pour se protéger et protéger leurs finances, et soulignent à quel point beaucoup d’entre eux sont potentiellement vulnérables à des cybermenaces.

Près de la moitié (48 %) des consommateurs n’utilisent pas de réseau privé virtuel (VPN) et 42 % des consommateurs se connectent à leurs applications financières via des réseaux Wifi publics. Et même si 1 consommateur sur 5 dans le monde estime avoir une maîtrise avancée des technologies, 31 % d’entre-eux n’utilisent pas de gestionnaire de mots de passe. Il est intéressant de noter que sur les 22 % de personnes interrogées qui se classent parmi les « enthousiastes de la FinTech » (qui utilisent quatre applications de FinTech ou plus), 93 % ont un logiciel de sécurité installé sur au moins une partie de leurs appareils. Parmi les autres utilisateurs, qui utilisent moins de trois applications de FinTech, ce pourcentage descend à 85 %. Cela pourrait indiquer que les consommateurs qui sont plus intéressés par l’utilisation des applications de FinTech prennent plus de précautions pour protéger leurs finances personnelles.

Ignacio Sbampato, Chief Business Officer d’ESET, déclarait à propos des résultats : « La protection des données sensibles et financières des consommateurs n’a jamais été aussi importante. La technologie financière a un rôle à jouer pour la reprise économique personnelle et sociétale, et il est vital que les solutions de FinTech et leurs utilisateurs soient protégés de manière adéquate. Nos conclusions sur les consommateurs et leur attitude à l’égard de la sécurité des données révèlent que de nombreuses personnes sont vulnérables aux cyber-risques. Notre mission est de veiller à ce que les informations les plus précieuses des utilisateurs de technologies soient protégées par des logiciels de sécurité de pointe. » 

Morgane Palomo
Diplômée d'un master un brand management marketing, sa curiosité et sa soif de savoir ne sont étanchées. De nature créative, elle a su diversifier ses expériences. De la création graphique, à l'événementiel en passant par la communication interne et le marketing digital, elle s’est construit un savoir pluriel et avant tout polyvalent.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?