Naviguer son entreprise comme un solitaire pendant le Vendée Globe – Par Charles Cao, Conga

Tous les quatre ans, depuis 1989, se déroule le Vendée Globe, la plus grande course à la voile, en solitaire, autour du Monde. Pour cette 9ème édition, celui qu’on appelle l’Everest des mers n’a plus rien de l’aventure qu’il était à ses débuts. Si plusieurs drames et accidents ont eu lieu au cours des premières éditions, la digitalisation et l’amélioration des conditions de communication et de localisation sont venues renforcer les mesures prises au début des années 2000 pour éviter de revivre de tels événements dans les dernières courses. Ainsi, depuis le 8 novembre dernier, date de leur départ des Sables d’Olonne, les skippers n’ont cessé d’être accompagnés durant leur course en solitaire, montrant ainsi la fiabilité de la digitalisation dans un monde d’incertitude.

Pour Charles Cao, directeur des opérations et de la stratégie EMEA chez Conga, de même que la digitalisation s’étend à de nombreux domaines comme une course nautique autour du monde, elle est aussi un avantage non négligeable dans la gestion des entreprises, surtout en temps de crise.

« Ce n’est sans doute pas un euphémisme que de dire que le monde actuel de l’entreprise est aussi imprévisible que peuvent l’être la mer ou la météo. Or, les skippers, pour se diriger dans leur course, ont accès à des données météorologiques qui leur permettent d’éviter au maximum les risques. Tout au long de sa vie, l’individu va essayer de faire des choix éclairés, par des connaissances extérieures sur le contexte qui l’entoure. L’entreprise doit elle aussi s’appuyer sur des indicateurs et des analyses pour voguer sur son marché. Elle doit connaitre son environnement pour évaluer les coûts et les avantages de ses actions et ainsi augmenter sa productivité et sa compétitivité.

Aussi, en mer comme en entreprise, la communication est clé. En effet, lorsque l’être humain le plus proche de soi est à plus de 10 000 kilomètres, il est nécessaire que la communication soit établie et fluide avec son équipe technique. Avec le basculement d’une majeure partie de la population en télétravail, le salarié devient également un navigateur solitaire. Dans les deux cas, la digitalisation vient résoudre ce qui semblait impensable, il y encore vingt ans de cela. Ainsi, quel que soit leur emplacement, les employés peuvent continuer de collaborer et maintenir la continuité des activités. La digitalisation permet en effet de mettre en place des processus fluidifiés de gestion des documents. Grâce au cloud, tout le monde possède un accès aux actifs nécessaire à la conduite de leurs tâches, ainsi que le même niveau d’information en temps réel.

D’après l’analyste américain Canalys, les dépenses en infrastructures cloud ont augmenté de 31 % au deuxième trimestre 2020 pour atteindre 34,6 milliards de dollars, témoignant ainsi de l’impact du basculement mondial de nombreuses entreprises en télétravail et d’une activité économique en pleine mutation. Que ce soit pour les contrats ou pour tout autre document d’entreprise, aujourd’hui, tout est accessible sur le cloud et validé, signé en quelques clics. Si un skipper connait une latence entre le moment de l’envoi de l’information par son équipe et celui où il le reçoit, cela peut être dangereux pour lui. Si dans une entreprise le risque est plus limité, la fluidité des échanges reste indispensable pour mener à bien les transactions commerciales ou toute gestion documentaire. Par exemple, pour une vente, si l’information n’est pas disponible en temps réel pour l’ensemble des parties prenantes, l’activité peut être ralentie et la finalisation de la transaction compromise.

L’accès aux technologies et aux données permet plus que jamais une plus grande capacité d’anticipation et une préparation face aux différents événements à venir, et ce quel que soit le domaine. Comme un navigateur en pleine mer, le dirigeant d’une entreprise est loin d’être seul pour mener son bateau à bon port. Comme l’a dit Charles Darwin « Ceux qui survivent, ce ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes. Ce sont celles qui sont capables de changer », de l’entrepreneur au navigateur, l’adaptation est clé et la digitalisation l’une des étapes sur ce chemin vers le succès. »

Morgane Palomo
Diplômée d'un master un brand management marketing, sa curiosité et sa soif de savoir ne sont étanchées. De nature créative, elle a su diversifier ses expériences. De la création graphique, à l'événementiel en passant par la communication interne et le marketing digital, elle s’est construit un savoir pluriel et avant tout polyvalent.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?