La Fondation Inamori a remis pour la 35e fois le prix Kyoto aux scientifiques issus des 3 domaines « Technologies Avancées », « Sciences Fondamentales » et « Arts et Philosophie »

Le chimiste Dr. Ching W. Tang, l’astrophysicien Dr. James Gunn et le metteur en scène Ariane Mnouchkine se sont vus remettre le prix Kyoto dans l’ancienne cité impériale du même nom. Avec le prix Nobel, cette récompense est l’une des distinctions internationales les plus prestigieuses au monde, honorant les œuvres de personnalités éminentes du monde de la culture, des arts et des sciences.

Pour la 35e fois déjà, le prix Kyoto a été décerné aux lauréats annuels des domaines des « Technologie Avancée », des « Sciences Fondamentales » et des « Arts et de la Philosophie ». Comme chaque année, cette distinction dotée d’un montant conséquent a été décernée le 10 novembre par la Fondation Inamori, lors d’une cérémonie éblouissante organisée au Centre de conférence international de Kyoto. Les trois lauréats ont reçu leur prix dans l’ancienne cité impériale de Kyoto, en présence de la Princesse Takamado, membre de la famille impériale, et de plus d’un millier d’invités internationaux issus du monde de l’économie, de la politique et de la culture. Le prix de Kyoto est matérialisé par un diplôme, la médaille d’or du prix de Kyoto et une somme respective de 100 millions de yens soit environ 828 000 euros.

Prix de Kyoto : une distinction traditionnelle

Le prix de Kyoto a été créé en 1984 par Kazuo Inamori, fondateur du groupe japonais Kyocera spécialisé dans la céramique fine industrielle et les technologies associées, et dont le siège se situe à Kyoto. Parmi les lauréats de ces 34 dernières années se trouvent des personnalités éminentes telles que le philosophe Jürgen Habermas, la chorégraphe Pina Bausch, et le styliste japonais Issey Miyake. Le physicien Dr Michel Mayor, lauréat du prix Kyoto dans la catégorie « Sciences Fondamentales « en 2015, a également reçu récemment le prix Nobel de physique. Outre le scientifique médical Dr Tasuku Honjo et le spécialiste en biologie moléculaire Yoshinori Ohsumi, le Dr Mayor est le onziéme lauréat du prix de Kyoto, qui a également reçu le prix Nobel.

Les lauréats du prix de Kyoto 2019

Dr. Ching W. Tang, Chine – IAS Bank of East Asia Professeur à l’Université des sciences et de la technologie de Hong Kong et Professeur émérite à l’Université des Rochester

Le Docteur Tang a étudié les processus d’émission de la lumière dans les matériaux organiques alimentés électriquement et a inventé une nouvelle structure d’appareil dans laquelle des matériaux soigneusement sélectionnés sont superposés, permettant une émission lumineuse de haute efficience à basse tension. Ces travaux pionniers ont conduit à la mise en usage de diodes électroluminescentes organiques (OLED) et à leur déploiement de grande ampleur dans les écrans et les éclairages.

Dr. James E. Gunn, USA – Eugene Higgins Professeur émérite des sciences astrophysiques à l’Université des Princeton

Le Docteur James Gunn a dirigé le Sloan Digital Sky Survey, un programme de relevé astronomique, qui a permis d’obtenir une carte cosmologique numérique tridimensionnelle détaillant une vaste région. Il a joué un rôle majeur au sein du projet, dans la planification et dans le développement des instruments, ainsi que dans l’analyse des données, et a contribué à l’élucidation de l’histoire évolutionnaire de l’Univers. Il a également publié de nombreuses théories pionnières dans le domaine de l’astrophysique. De par ses accomplissements, il nous a délivré une compréhension approfondie de l’Univers.

Ariane Mnouchkine, France – Fondatrice et directrice du Théâtre du Soleil

Madame Ariane Mnouchkine, fondatrice et directrice du Théâtre du Soleil, n’a jamais cessé de concocter des chefs-d’œuvre qui embrassent des thématiques historiques et politiques. Tout en s’inspirant de réalisations tant occidentales qu’orientales, elle a su innover l’expression théâtrale au travers de créations collaboratives reposant sur la méthodologie de sa compagnie de théâtre unique, qui n’hésite pas à renoncer à l’ordre hiérarchique.

Vous pouvez consulter d’autres informations sur le prix de Kyoto et la Fondation Inamori à l’adresse suivante http://www.kyotoprize.org/en/ 

Morgane Palomo
Diplômée d'un master un brand management marketing, sa curiosité et sa soif de savoir ne sont étanchées. De nature créative, elle a su diversifier ses expériences. De la création graphique, à l'événementiel en passant par la communication interne et le marketing digital, elle s’est construit un savoir pluriel et avant tout polyvalent.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?