Transformation digitale et solutions collaboratives : Whaller se distingue dans le comparatif du cabinet Lecko

Le 30 janvier dernier, Le cabinet Lecko a publié son dixième état de l’art des solutions au service de la transformation des organisations, notamment en matière de transformation digitale [1]. En 2017, Whaller est l’une des rares solutions françaises à se démarquer face aux géants américains du web. Retour sur les qualités de cette plateforme de réseaux sociaux « nouvelle génération ».

David contre Goliath

Dans son utilisation de réseau social d’entreprise, Whaller est directement concurrencé par Workplace by Facebook, dont l’image apparaît contrastée selon les générations d’utilisateurs interrogés. Néanmoins, leurs modèles divergent en de nombreux points, permettant à Whaller de se positionner comme une plateforme sécurisée, intuitive, fonctionnelle. Son ADN suscite l’adhésion, au-delà des usages qu’elle propose actuellement.
« Whaller se construit petit à petit une place de choix dans l’écosystème. La plateforme concilie maturité fonctionnelle et positionnement pertinent, tout en animant une communauté de ‘fidèles’ grandissante, atout pour son développement. », commente Lecko.
En s’adaptant aux attentes de ses clients et en enrichissant les fonctionnalités disponibles en fonction de leurs besoins, Whaller construit son image et son ambition en s’appuyant sur les utilisateurs finaux. L’Homme est au cœur de l’outil.

Un réseau collaboratif ‘plug & play’

Dans son comparatif, Lecko valorise la capacité à transformer une organisation et des pratiques en favorisant le développement de nouveaux usages collaboratifs. C’est précisément le cas de Whaller, qui s’avère très efficace pour « outiller un usage de réseau social ». La plateforme constitue une alternative crédible à Facebook, avec plus de 175 000 utilisateurs pour environ 8 000 réseaux hébergés.Les atouts de Whaller sont multiples, à commencer par la proximité entretenue avec son écosystème. La start-up communique régulièrement sur les mises à jour de sa solution, recueille des feedbacks auprès de ses clients et se veut disponible pour les accompagner dans leur expérience utilisateur. L’univers de Whaller est ludique, facile à adopter.
« Whaller attache beaucoup d’importance à l’engagement de ses utilisateurs par un ‘onboarding’ soigné et un système de ‘gamification’ original : badges à débloquer, boutique en ligne, etc. »
Lecko souligne également la lisibilité de l’offre de Whaller, qui facilite la compréhension des usages associés à chaque volet de la plateforme.Le positionnement de Whaller rompt avec les pratiques traditionnelles en matière de communication. Thomas Fauré, son PDG, fait fi de la transversalité pour proposer une communication structurée en silos. Chaque sujet est à sa place, son audience est choisie et réfléchie, pour garantir un gain de temps et de productivité. Whaller est un outil qui correspond à des organisations de tailles variées, loin de se limiter au monde de l’entreprise. La solution est ainsi largement déployée dans les milieux éducatif et associatif.

Poser un acte politique, celui du « Made in France » «

« Maintenant, c’est aux investisseurs et entreprises françaises de décider si elles jouent ou non la carte de la ‘french tech’, un critère qui, à qualités technologiques égales, a une importance stratégique. » commente Thomas Fauré, PDG et co-fondateur de Whaller.
Utiliser Whaller, c’est donc opter pour une technologie française, qui stocke les données de ses utilisateurs sur le sol européen, et sur des serveurs dédiés lorsqu’un utilisateur le souhaite. Préférer Whaller aux outils collaboratifs extra-européens, c’est protéger la souveraineté numérique de la France. Les notions de frontière et de territoire semblent succomber devant notre nouveau monde virtuel globalisé. Pourtant, plus que jamais, il faut circonscrire et ordonner les flux d’informations aux intérêts fondamentaux des communautés naturelles qui les consultent. Voici en quelques mots la philosophie de Whaller, appelé à devenir un acteur conséquent de l’écosystème numérique français.
Morgane Palomo
Diplômée d'un master un brand management marketing, sa curiosité et sa soif de savoir ne sont étanchées. De nature créative, elle a su diversifier ses expériences. De la création graphique, à l'événementiel en passant par la communication interne et le marketing digital, elle s’est construit un savoir pluriel et avant tout polyvalent.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?