La sous-traitance : une méthode de travail à profit

La sous-traitance désigne le recours à des compétences extérieures pour effectuer une activité donnée. C’est une approche employée dans le but de répondre aux attentes de ses clients dans les meilleurs délais. Le sous-traitant s’avère pleinement responsable des services qu’il fournit. Et dans le cas d’une société, elle doit être spécialisée et nécessite des équipements et des expertises spécifiques.

Les domaines où on peut faire de la sous-traitance

La délocalisation de certaines activités tertiaires se révèle devenue une discipline courante dans le monde professionnel. On peut la traduire aussi par le Business Process OutsourcingLa sous traitance BPO constitue l’externalisation d’une partie du travail de la société vers une tierce personne. Par exemple, dans le secteur des ressources humaines, on interpelle généralement un spécialiste à qui on confie une ou plusieurs tâches telles que la paie, la gérance du temps, la formation ou d’autres encore se rattachant au domaine. On peut aussi parler ici du recrutement ou de la gestion des compétences. On a également l’occasion de retrouver cette prestation dans d’autres opérations comme les centres d’appels qui sont d’ailleurs les plus fréquents. Le BPO ne s’avère pas limité dans ces apports, car il peut se présenter au niveau de la comptabilité, du marketing ou du service après-vente. Son lieu de pratique dépend de la demande de l’entreprise donneuse d’ordre, mais il peut être effectué presque dans tous les secteurs d’activités.

Les avantages de la sous-traitance

Plusieurs avantages sont acquis pour les entreprises ayant recours à la sous-traitance. Elles peuvent avant tout utiliser une main-d’œuvre qui contribue à leur production par le bénéfice d’un accord de prestation. Le sous-traitant a une lourde responsabilité, car il se révèle remis en cause en fonction des conditions du contrat établi qui pour la société donneuse d’ordre est un réel profit. Une firme quelconque, dans ce cas peut se concentrer sur ses activités stratégiques en déléguant les travaux secondaires. Pour en conclure, c’est un service « gagnant-gagnant » puisque chaque partie a l’opportunité de profiter de ces avantages. Pour l’entité donneuse d’ordre, le gain s’accentue surtout sur la réduction des coûts de production. Et pour le sous-traitant, l’atout demeure dans le bénéfice en valeur de rentabilité dans l’acquisition des compétences.

Corinne
Depuis plus de 25 ans dans le métier de la communication et du marketing, Corinne a démarré sa carrière à la télévision avant de rejoindre une agence événementielle. Curieuse dans l’âme, elle poursuit sa carrière dans l’IT et intègre une société de conseil en éditique puis entre chez un éditeur de logiciels leader sur son marché, SEFAS. Elle est ensuite nommée Directrice Communication chez MGI Digital Graphic, constructeur de matériel d’impression numérique et de finition international coté en bourse. Revenue en 2008 chez SEFAS au poste de Directrice Marketing et Communication groupe, elle gère une équipe répartie sur 3 géographies (France, Etats-Unis et Angleterre), crée le groupe utilisateurs de l’entreprise et lance un projet de certification ISO 9001, ISO 14001 et ISO 26000 couronné de succès. Pendant 7 ans membre du conseil d’administration de l’association professionnelle Xplor France et 2 ans sa Présidente, Corinne a créé dès 2010 TiKibuzz, son agence de marketing et de communication. Elle devient Directrice de la Communication en charge des Relations Presse, du Lobbying et du marketing digital chez DOCAPOST, groupe La Poste, durant 3 ans avant de rejoindre la start-up FINTECH Limonetik, en 2013. C'est cette même année qu'elle crée votre média professionnel, DOCaufutur, l'avenir du document.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?